Entre Filles

Le festival « Entre filles » a lieu à Babrbey (près de la gare à Bordeaux) chaque année au mois de juin.

Voici le programme des 12 et 13 juin 2008 :
Jeudi 12 juin : SOHA + SOKO + LITTLE
Soha : Reflet d‘un métissage tant artistique qu’ethnique, la musique de Soha est un subtil mélange de sonorités chaudes évoquant tantôt le reggae ou le jazz , le Cap Vert ou Cuba. Les douze titres de son album D’ici ou d’ailleurs (Octobre 2007 – Virgin) mêlent élégamment optimisme, espoir et mélancolie.
Soko : À 22 ans, cette chanteuse et comédienne bordelaise est l’un des plus impressionnant phénomène de la blogosphère. Son album est encore en préparation (sortie prévue à la fin de l’année) pourtant ses comptines crues, sa folk décomplexée et son incroyable présence scénique ont déjà conquis la France et une partie de l’Europe.
Little : L’acidulé naturel de la voix de Little, son velouté encore enfantin, restent l’atout maître de ses chansons. Elle se met en scène alternativement en fille sensée ou en peste, en confidente lucide ou en tête de linotte impatiente. Un premier album Little (Avril 2008 – Source) à la fois espiègle, émouvant, intimiste et pétulant.

Vendredi 13 juin : PAULINE CROZE + PONEY EXPRESS + LOANE
Pauline Croze : Avec son second album Un bruit qui court (Nov 2007 – Wagram Label), Pauline Croze se montre plus audacieuse que jamais. Elle a laissé tomber la formule solitaire guitare-couplet-refrain pour des mélodies fluides basées sur des rythmes, tantôt funk, tantôt jazz, tantôt trip-hop… L’éclectisme est de mise : ses compositions sont soulevées par un vent d’euphorie où elle ose des figures, des envolées, des tourbillons qu’elle admirait chez d’autres sans s’en sentir capable. C’est un fabuleux mélange de fureur de vivre et de tendresse sans fausse pudeur !
Poney Express : En toute insouciance et spontanéité, le duo parisien formé par Anna et Robin, bassiste de Louise Attaque, sillonne des territoires folk pop rarement visités en France. Brillantes petites constructions mélodiques, vignettes sensuelles et joueuses, entre western bubblegum et pop élastique, les morceaux de Daisy Street (2008 – Atmospheriques) ont l’effet sur le moral des premiers bourgeons du printemps : on respire mieux, les couleurs éclatent et les pensées sont en hausse.
Loane : Comme si Billie Holiday avait rencontré Beth Gibbons, la voix de Portishead, Loane fait le trait d’union entre deux rives, deux temps qui se conjuguent dans une voix qui chante les fractures amoureuses. Une artiste charmante et douce qui laisse filer le temps par une interprétation lente et extrêmement touchante, à découvrir dans son premier album Jamais Seule (Mai 2008 – Virgin Music).

4 réflexions sur « Entre Filles »

  1. c’est une bonne idée ce festival sauf que cette année il tombe le même jour que notre concert des deux thierry !!! adieu poney express et loane…

  2. j’ai trouvé une solution : je vais envoyer mon jumeau à barbey et moi je serai au satin doll ! sauf que je n’ai pas de jumeau, mince !!!

Répondre à Marine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.