Le cas de Mademoiselle K

« Le nouvel album de Mademoiselle K « Jamais la paix » vient de sortir, et voici la chronique réalisée par Jean Charles Didiot pour le site www.rocknfrance.free.fr

Après quelques semaines de silence, la plume me démange. Quel meilleur argument que la sortie éminente du nouvel opus de cet ovni rock qu’est Katerine Gierak alias Mademoiselle K, Jamais la Paix, pour ressortir de l’abîme… Douze nouveaux titres qui s’envolent d’emblée dans les sphères électriques ou rifs dévastateurs s’acoquinent avec l’énergie d’un rock sans concession, « Le vent la fureur » … Ce « Grave » à la ligne de basse omniprésente sonne comme une marque de fabrique que l’on ressent tout au long de l’album… Ce « Maman XY » pose la question de l’identité, né sous X, tant de questions sans réponses … « Pas de carrés », métaphore de l’agonie amoureuse s’apparente à un cris de douleur sublimé par le talent d’une artiste hors norme… C’est la puissance et l’intensité du rock qui l’abreuve d’une énergie dont elle s’est rendue accro. Cette même énergie qui lui donne la force de crier à la face du monde ses joies et ses tourments… Ce « Jamais la paix » détonne, cartonne et confirme la force de cette chanteuse au franc-parler reconnu et à l’identité marquée par une certaine urgence dans l’interprétation… Cet « Espace » s’ouvre sur l’immensité d’un astre scintillant, cette étoile filante du rock dénommée Mademoiselle K… Magnifique… »
Le myspace de Mademoiselle K ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.