Entre musique et littérature

« Fantaisie littéraire » est un livre-disque qui traduit les nouvelles relations entre musique et littérature. L’idée de ce manifeste artistique est née à l’occasion de la dixième édition du festival « Les correspondances de Manosque » qui croise, depuis dix ans, les voix des écrivains avec celles de la nouvelle scène de la chanson française. Une vingtaine d’artistes créent ici une lecture musicale à partir d’un livre de leur choix. Une sorte de concert littéraire composée d’une série de créations, à la croisée du slam et des albums-concepts, qui démontre que la musique peut aider à porter la littérature contemporaine vers de nouveaux publics. Chaque chanteur accompagne sa contribution d’un texte libre qui explique le choix de l’écrivain mis en musique et dit plus largement son rapport à la littérature.

Les artistes présents sur cet album : Dominique A, Joseph d’Anvers, Erik Arnaud, Babx, Bertrand Belin, Rodolphe Burger, Barbara Carlotti, Claire Diterzi, Doriand, Thomas Fersen, Theo Hakola, Lola Lafon, Valérie Leulliot, Mathias Malzieu, Florent Marchet, Arman Méliès, Mendelson, Serge Teyssot-Gay

Les écrivains mis en musique : Olivier Adam (« Passer l’hiver »), Arnaud Cathrine (texte inédit), Paul Celan (« Fugue de mort »), Kaye Gibbons (« Ellen Foster »), Brigitte Giraud (« l’amour est très surestimé »), Yannick Haenel (« Cercle »), Georges Hyvernaud (« On croit qu’on en est sorti »), Edouard Levé (« Suicide »), Eric Meunié (texte inédit), Richard Morgiève (« Mon petit garçon »), Mathieu Riboulet, Eric Reinhardt (« Cendrillon »), Olivia Rosenthal (« On n’est pas là pour disparaître »), J.D Salinger (« L’attrape-cœurs »), François Vergne (« Vie nouvelle »)…

Infos trouvées dans La petite maison jaune de Bruno, ici.

4 réflexions sur « Entre musique et littérature »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.