Dabadie honoré

« Cela faisait longtemps qu’une réception à l’Académie française n’avait bénéficié d’un tel battage médiatique. L’engouement pour l’entrée de Jean-Loup Dabadie, jeudi 12 mars, a étonné, voire agacé, mais cela montre que l’institution a encore des parures pour séduire.

Né le 27 septembre 1938, Jean-Loup Dabadie a été successivement (et simultanément) journaliste, romancier, auteur de sketches et de chansons, auteur et metteur en scène dramatique, traducteur, scénariste et dialoguiste. Mais c’est à la tradition des écrivains légers, de Voiture à Meilhac en passant par Labiche, que les académiciens le raccrochent. »

La suite est à lire sur le site du Monde ici.

Et pour mémoire, Jean Loup Dabadie a travaillé avec Claude Sautet (« Les choses de la vie », « César et Rosalie » et « Vincent, François, Paul… et les autres »).
Il a écrit entre autres les paroles de Le petit garçon pour Serge Reggiani, des tubes pour Michel Polnareff (Tous les bateaux, tous les oiseaux, Dans la maison vide, Holidays, On ira tous au paradis…), des succès de Julien Clerc (L’assassin assassiné, Femmes, je vous aime…). Il a aussi bossé pour Alice Dona, Richard Cocciante, Dalida, Mireille Mathieu, Liane Foly, Sylvie Vartan, Nicoletta, Yves Montant… La liste de ses collaborations est longue !

Juste pour le plaisir, La chanson d’Hélène composé par Philippe Sarde, paroles de Jean Loup Dabadie interprétée par Romy Schneider et Michel Piccoli ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.