Bénabar, envoyé spécial

L’effet Bénabar
Un reportage de Jérôme Soulard et Didier Dahan
Ce soir 20h30 sur France 2

Communiqué de la maison de disque : « Aujourd’hui, à quarante ans, Bruno Nicolini est devenu une étoile de la variété française.Homme de fêtes et de spectacles, il a réuni cette année plus 800 000 personnes dans ses concerts, l’un des plus grands vendeurs de disques du pays ! L’histoire de Benabar, c’est d’abord celle d’un petit garçon de quatre ans, qui rêvait d’être clown et voulait jouer de la trompette. Cadet d’une fratrie de trois garçons, il apprit à faire du bruit, pour se faire entendre.
Ce “dépressif de bonne humeur” comme il se définit lui-même, décrit dans ses chansons le quotidien de la vie, ses textes sont à la fois des chroniques festives et sociales.
Souvent moqués par la critique, ses textes seraient le symbole d’une génération « cocooning » repliée sur elle-même.
Fidèle en amitié, homme de gauche engagé, Bénabar se défend d’être lisse.
Protégé par sa tribu, il se rêve en un grand « chanteur de variété populaire ». »

Site de Bénabar ici.

1 réflexion sur « Bénabar, envoyé spécial »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.