Volo vu par Méryl

Au Bataclan, vendredi 4 février 2011

Comme je ne connaissais pas vraiment le groupe, si on omet les quelques titres rapidement écoutés sur Deezer avant le concert, on peut donc dire que c’était une découverte pour moi. Le public était constitué de fans qui connaissaient toutes les chansons par coeur, voire tous les effets de scène, enchaînements. L’ambiance dans la salle était donc très chaleureuse et sympathique… heureusement car je n’ai pas trouvé que le groupe dégageait spécialement d’énergie ou même de plaisir d’être là. En fait c’est surtout un des deux chanteurs qui avait l’air de s’ennuyer ferme sur scène ! Quand il ne jouait ou ne chantait pas, il restait simplement à sa place, sans aucune émotion sur le visage. Il n’a du sourire que cinq ou six fois pendant tout le concert, et encore c’était un sourire de connivence avec le bassiste ou le batteur ! C’est peut-être sa personnalité, mais ça faisait drôle tout de même. Heureusement que son frère (l’autre chanteur) cherchait quelquefois des regards dans la salle et avait l’air de prendre du plaisir, ça contrebalançait un peu !
Les concerts de Volo sont bien réglés. Les titres s’enchaînent parfaitement, suivant une mécanique qui semble maintes fois expérimentée : un titre chanté à deux, une chanson du premier frère tandis que l’autre est en retrait et fait éventuellement quelques coeurs sur le refrain puis on inverse sur la prochaine chanson… et on reprend la boucle… Tout ça est tellement bien réglé que ça m’a paru trop lisse. Presque pas d’interaction avec le public. Les applaudissements commençaient à peine à décroître qu’ils enchaînaient avec l’intro de la chanson suivante. Un concert presque trop parfait en somme.
Voilà pour l’ambiance générale. Si l’on met de côté l’aspect trop lisse du concert, je n’ai pas non plus été totalement emballée par les chansons elles-mêmes. Les thèmes abordés sont classiques, plutôt réalistes et décrivent le plus souvent le quotidien, mais je ne trouve pas que cela fasse mouche. J’ai trouvé que ça manquait soit d’auto-dérision et d’humour, soit de poésie et de distance par rapport au sujet traité. En somme des chansons sympa, plutôt agréables à écouter, avec de chouettes orchestrations le plus souvent, mais qui passent et s’oublient bien vite… Dommage car c’était tout de même une soirée bien agréable !

Myspace de Volo ici.

En bonus, deux belles photos de concert faites par Méryl, photographe officiel de réserve (!!) de l’asso.

1 réflexion sur « Volo vu par Méryl »

  1. Je suis assez d’accord sur le côté un peu froid et figé du concert. Pour les avoir vus deux fois l’an passé, je peux confirmer que le spectacle ne laisse aucune place à l’impro. ils jouent parfois en trio, J’aimerais bien les voir, le spectacle est certainement plus chaleureux.
    Je ne suis pas d’accord sur la qualité des chansons. Je les aime beaucoup, pour la plupart. "Tu m’fais marrer bébé", "Le Medef", "Anvers", "le bonheur", "Syndrome", "C’est pas tout ça", "L’interprétation", "Réguler", ne sont pas, pour moi, des chansonnettes qu’on oublie vite… J’aime beaucoup aussi "la finale", chanson anti-coupe du monde de foot…
    Il en faut pour tous les goûts….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.