Tom Poisson vu par Méryl

Au Limonaire, mardi 1er février

Je suis allée écouter Tom Poisson au Limonaire, toute petite salle, bistrot à chanson au début du mois : immense déception !
Comme son dernier album est plutôt différent des précédents, du moins pour les orchestrations, j’étais très impatiente de l’entendre à nouveau en direct. Je l’avais vu il y a deux ans à l’Alhambra, avec ses musiciens. Je n’avais pas vraiment accroché au personnage sur scène, mais comme j’aimais davantage son dernier album, j’étais plutôt confiante. D’autant plus que je n’avais que de bons souvenirs de concerts au Limonaire…
Comme souvent dans cette minuscule salle, c’était un concert solo, sans musicien. Tom Poisson avait en plus décidé de ne pas être sonorisé. Quand il est monté sur scène, il a semblé plutôt intimidé par la configuration et a passé un loooooooong moment à expliquer qu’il défendait son dernier album mais que là, il n’avait pas ses musiciens donc que ce ne serait pas pareil, qu’il ne savait pas trop comment organiser les chansons qu’il allait nous jouer, qu’il souhaitait que ce soit un spectacle interactif… Enfin, il s’est mis à chanter… faux ! Sur les 5 premières chansons, il n’a pas réussi à accorder correctement sa guitare, n’a cessé de se planter dans les accords, dans les paroles : aïe aïe. Même pour le public du Limonaire, plutôt indulgent et ce soir là constitué principalement de « fans », ça a eu du mal à passer.
Peu à peu, il a perdu l’attention de presque tout le monde. Son choix de chanson n’a pas aidé non plus : au début les chansons du dernier album puis des « chansons anciennes, dont on a du mal à se souvenir » (je cite !) et enfin des « chansons inconnues dont il est encore plus difficile de se souvenir » !
Au final, il a donné l’impression de ne pas avoir suffisamment préparé son concert, il a décidé de s’accompagner seul à la guitare, mais soit il n’est pas assez bon musicien pour ça, soit le trac lui a fait perdre tous ses moyen !
C’est vraiment dommage, il est le « coup de coeur » du Limonaire pour le mois de février et est programmé tous les mardis, j’espère qu’il a corrigé le tir pour les autres soirs. Heureusement, le concert s’est achevé sur une note plus positive : un spectateur lui a demandé de jouer une chanson du dernier album. Tom Poisson n’avait pas du tout prévu de la jouer et a donc du « improviser » en se contentant de plaquer simplement quelques accords sur sa guitare… à mon avis, c’est la chanson qu’il a le mieux chantée de soirée, et de loin !

Myspace de Tom Poisson ici.

4 réflexions sur « Tom Poisson vu par Méryl »

  1. Merci pour cette chronique indispensable et pour votre style, bravo 😉
    Le public ce soir-là a heureusement semblé saisir des choses qui vous ont échappées. Mais je ne veux pas remettre en cause votre bonne foi bien entendu. Bien à vous,

    poisson

    nb: Au fait, ma guitare était accordée !

  2. Ben mince alors !
    Meryl semble déçue et Tom pas très content …
    Le souvenir du concert de Tom au Satin Doll est un bon souvenir aussi bien pour moi que pour le public présent ce soir là (je le sais, je les accueillais !)
    Toutefois, la liberté d’expression est trop précieuse pour que nous occultions un seul avis aussi bien de nos adhérents que des artistes que nous aimons programmer.
    Alors, que vous aimiez ou pas, EXPRIMEZ-VOUS !

  3. Le sentiment sur un concert est très subjectif, les variables sont infinies, du mauvais jour pour le chanteur au mauvais jour pour le spectateur. Ce n’est pas à un aussi joli trapéziste que l’on va expliquer la fragilité de l’équilibre (NDLR : "Trapéziste" est le titre du dernier CD de Poisson).
    Je suis d’accord avec Trotinella sur la liberté d’expression, au lecteur de se faire son idée propre… en allant voir Tom sur scène pour continuer à alimenter le débat !
    Quant à Méryl, c’est un bonheur de lire ses retours de concerts qui ne sont jamais tièdasses et consensuels,, j’espère qu’on en publiera plein d’autres !

  4. … enfin un peu de vie ici, comme je suis d’accord avec tous, l’émotion ou la sensation d’un concert est faite de multitudes de paramètres imparfaits ! Souvent la subjectivité est le moteur de l’émotion.

    Quant à Tom Poisson son univers est plaisant et je me souviens comme Trotinella d’un concert au Satin Doll des plus agréable.

    Mais je soutiens aussi Méryl car j’avoue adorer les avis affirmés et tranchés pour mettre le tout en débat… et le monde en émoi

    vive le Poisson et Miss Méryl…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.