Pauvre Martin vu par Méryl

Aux Trois Baudets, le jeudi 5 mai 2011
Ce trio Toulousain plutôt sympathique (chant, contrebasse, piano) a tout pour plaire : des textes poétiques portés par de plaisantes mélodies ; une apparente très bonne entente entre les membres du groupe, complicité qui donne de la fluidité au spectacle et donne aussitôt envie d’aimer Pauvre Martin !
Pourtant j’ai décroché sur certaines chansons, égarée par des textes un peu difficile à saisir en première écoute et par la voix parfois déroutante du chanteur. Il me semblait alors qu’elle manquait de musicalité, à côté de l’inventivité du pianiste et du contrebassiste (vraiment très bien !). Au final, je retiendrai quelques titres agréables, d’autres qui m’ont touchée et j’oublierai tout le reste, à mon avis le moins abouti, et attendrai patiemment d’entendre l’évolution du groupe : je suis persuadée que je découvrirai alors de très belles choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.