Résultats de votre recherche de ay.

Zedvan par Cécile

posté le dimanche 23 février 2014 à 16:19

Zedvan, ataraxique paradoxal

… Une légère brise dans les branches d’un cerisier en fleurs. Des hirondelles qui volent en arabesques de chanson en chanson. Un zèbre paisible à l’ombre d’un arbre.


Le Haillan Chanté 2013
Photo Alain Nouaux

“Les histoires façonnent nos vies et dans certains cas, nous aident à nous définir.” Si ce que dit une étude américaine récente (lien : http://www.maxisciences.com/lecture/lire-un-bon-roman-modifierait-biologiquement-le-cerveau_art31693.html) est vrai, “lire un bon roman modifierait biologiquement le cerveau”. Je commence justement à me dire que ça pourrait bien être la même chose pour la musique, comme les belles chansons d’écoute de mes auteurs-compositeurs-interprètes préférés découverts grâce à Bordeaux Chanson, qui viennent faire un tour spontanément dans ma tête depuis plusieurs saisons désormais. Ca peut vous paraitre un peu zébré comme idée, mais ça m’arrive régulièrement et parfois de façon incongrue. Exemple : “L’Eau de l’aurore” de Presque Oui alors qu’il pleut des trombes depuis des mois…, “Ma Crise” d’Albin de la Simone alors que je vois pas du tout le rapport entre mon âge et les cours de la bourse, ou “Fukushima” de Zedvan alors que plus personne ne pense à ce qui s’est passé à l’autre bout du monde il va y avoir bientôt deux ans !

Complètement zébré celui-là !
Une ballade salutaire dans l’univers poétique d’un chanteur, parfois comique, parfois tendre, parfois plus sombre, voire complètement foutraque : de quoi lutter efficacement contre la morosité ambiante et la grisaille pesante ! Ce qui me plait particulièrement chez Zedvan, que j’ai pas mal écouté depuis la sortie de son album “La Zébritude”, c’est sa façon de dessiner les contours du monde avec une spiritualité excentrique, ce petit grain de folie douce et contagieuse, vous savez ? Ce grain de sable qui fait tout déraper et qui tourne au chaos dans « Jéovah »… et dans pas mal d’autres chansons, où se croisent allègrement tsarines suffocantes et inquiétants fanatiques, bagnards en pyjamas à rayures, et amoureuses des livres à ramasser à la petite cuillère, stupre et morceaux de cervelet, kamasutra et bombe d’Hiroshima ;-) C’est donc quasiment sans transition qu’on passe en concert du rire sardonique à l’ambiance « Champagne » (ou Juliette mâtinée de « Brazil » ?) du « Bal des écorchés vifs » (ancien album) au guilleret « La Pompe à chaleur humaine », en navigant par la prise de conscience poétique de « Toutes ces lumières », ou l’inventaire de l’essentiel à inventer d’« Il reste », avec sa dernière note suspendue...

« Rien n’est jamais ni noir, ni blanc »
Dans la chanson-titre « la Zébritude », Zedvan revendique la fantaisie d’être soi-même. Ce qui fait le lien entre les chansons de l’album du même nom, c’est  « ce sentiment d’étrangeté au monde ». Chic et sauvage, notre zèbre n’a pas du tout, mais alors pas du tout envie d’être catalogué, enfermé dans une catégorie-cage du zoo moderne ! Ni zozo, ni zouave, ni zazou… à part peut-être au détour d’une chanson surréaliste de Brigitte Fontaine, qui compte parmi ses influences reconnues. (1) Et comme il aime aussi la pop et les musiques du monde (2), il passe allégrement d’une ballade jazz « tch k-tch… + légère réverb » ou d’une bossa  « tà diferente » à un rock bluesy aux accents latino et mélange les styles. Et l’atmosphère oscille entre recueillement et lâcher-prise de la danse… une façon de danser particulière et bien à lui. « Surtout ne prend pas de cours, lâche Christophe (Limousin, son nouveau guitariste) (3), l’oeil frisé : tu risquerais de perdre ce qui fait son caractère unique… explosif… spontané ! »

Le ciel déshirondellisé
Et oui, vous n’avez pas rêvé, vous avez bien lu « recueillement » il y a quelques lignes de cela ! Et ça peut vous paraître étonnant si vous avez gardé le souvenir d’un Zed Van Traumat plus « indomptable » dans son album précédent « Belge Andalou »… Derrière l’ébouriffant numéro de jonglage de mots et d’histoires hallucinées se cache en effet la douleur fulgurante et muette de Fukushima. (Bonjour la phrase qui plombe : je sais pas si j’assume ! ;-) En tout cas, cette chanson m’a émue, puis sa mélodie m’a accompagnée, des jours durant. Elle revient encore, de temps en temps et du coup, je me demande si elle n’a pas participé à modifier la biologie de mon cerveau.^^ En concert, Zedvan s’essuie le visage : « Encore une chanson pas drôle du tout. » En tout cas, un sujet grave qui « lui met le bouilli ! » Arpèges aériens à la guitare sèche, puis petites notes de guitare électrique comme des pétales qui tombent (au piano sur l’album, comme des gouttes), puis la basse donne des racines de sumo à la voix : très émouvant… Et Zedvan est encore bouleversé par l’exemple de résistance de ce vieux monsieur japonais (102 ans) qui a préféré en finir plutôt que d’être évacué, coupé de ses racines, du lieu paradisiaque où il a toujours vécu. « Fukushima, j’en n’aurais pas parlé si je n’avais pas lu ce fait divers. Tout est parti de la phrase « J’ai vécu… » et en remontant, de refrain en couplet, l’histoire de cet homme se raconte, celle de ce pays qui l’a accompagné, la matière même dont il est fait. La mélodie est venue en même temps… Souvent je pars de notes, de téléscopages de mots, de bouts de phrases, d’un noyau rythmé sens plus son avec une idée rythmique, pas forcément définitive. La plupart du temps, ça commence avec un texte, puis vient la musique. Au début, mes mélodies étaient un peu pauvres. Je leur accorde davantage d’importance maintenant. » A la question “chanson engagée ?”, il répond : « Pour ce genre de chanson, il y a un message, mais plus de l’ordre du sensible et de l’émotion que du discours. Il me semble que les chansons ne sont pas vraiment efficaces pour des causes qu’on doit défendre avec la raison. Je trouve souvent les chansons engagées maladroites. On ne fait pas de chanson avec des bons sentiments. En restant dans le registre du sensible, du récit, les gens peuvent davantage s’y reconnaître, se projeter.»

Un zèbre apaisé à l’ombre d’un cerisier en fleurs…
« Avant, quand j’étais méchant » « C’était ma période cynique » « Moi qui déteste les gens » On n’y croit pas 5 secondes ! Evidemment qu’il s’est attendri, peut-être en laissant s’envoler la moitié de son nom ?... Zedvan semble prêt à prendre le temps de retrouver son souffle, de respirer à pleins poumons, d’échapper à l’urgence et d’exprimer les paradoxes du monde : « Je fume à perdre haleine pour reprendre mon souffle » (dans « Il y a longtemps que je poque »). Il n’étouffe plus, on dirait, peut-être grâce au contraste assumé qui réconcilie histoire difficile et groove irrésistible (dans « J’ai tout fait »). C’est la fin du concert et Zedvan a l’air apaisé. Il reprend « La roue de fortune », son adaptation de Chico Buarque. Pieds nus, avec guitare seule au début, puis rejoint par les musiciens : batterie et contrebasse puissantes. Et il se fait vraiment plaisir, ça se voit : c’est l’ataraxie !(4) La chanson se termine sur mon mot brésilien préféré, « coraçao » : todo bom! ;-) (Après le concert, pendant la dédicace, il chantera - rien que pour nous - un couplet d’une autre chanson en brésilien : quel bonheur !)  « Il paraît qu’on raconte toujours la même chose dans ses chansons » dit-il en finissant pour de vrai cette fois avec un morceau de l’ancien album que j’adore : « Nadar ». Et bien, il faut croire que ce livre d’histoires trouve un écho particulier à mes oreilles sensibles et c’est sans doute pour ça que j’avais tellement envie de le partager avec vous avec moi aussi mon trop plein de mots !  

Et de finir mon interview avec une question bizarre : « qu’est-ce que vous aimeriez murmurer à l’oreille d’un zèbre ? » « Ah ah ! » (le zèbre sourit, c’est gagné ! ;-) « Je ne sais pas !... Je crois que… je lui demanderais de me bénir. Oui, c’est ça, me bénir, simplement...» Difficile de répondre à cette belle réponse : à mon tour plutôt de remercier Zedvan d’être Zedvan, avec son inspiration bienveillante, libératrice, fantaisiste et sage… et à Bordeaux Chanson de nous permettre de découvrir sur scène des auteurs qui nous réconcilient avec le verbe grâce au spectacle vivant.


(1) Pour en savoir plus sur les influences de Zedvan, son rapport aux mots et alimenter le grand débat Bordeaux-chansonnesque « la musique ou les paroles ? », vous pouvez vous jeter sur le portrait publié récemment dans le magazine en ligne My Global Bordeaux. Et oui, 2 articles sur 2 sites : quand on aime, on ne compte pas ! ;-) Allez-y, n’hésitez pas !

(2) Il a eu la chance d’être accompagné sur scène par le génial accordéoniste/multi-instrumentiste réunionais René Lacaille.

(3) Les musiciens géniaux qui accompagnent Zedvan sur cet album « habillé » par Marc Delmas avec beaucoup de talent sont : Christophe Limousin aux guitares, Nicolas Domenech aux basses et Didier Ottaviani aux percussions et batterie

(4) Ataraxie : quiétude absolue de l’âme, idéal du sage, selon l’épicurisme et le stoïcisme (Larousse)

Laura Cahen, ce samedi

posté le mercredi 27 novembre 2013 à 12:36

RAPPEL : C'est Noël avant l'heure à Bordeaux Chanson !
En effet, en novembre, vous venez à deux et ne payez qu'une place.
C'est l'occasion rêvée d'inviter un(e) ami(e) pour vivre avec lui (elle) un concert mitonné par notre exceptionnel grand chef : le comité d'écoute !


Samedi 30 novembre 20h33 :
Laura Cahen

crédit : AF

Ce brin de fille brune un peu branque à la voix de velours brut et aux rimes à rebrousse-poil possède plusieurs facettes : aussi fan de Boby Lapointe que de Keren Ann, elle est capable de chanter du Billie Holiday dans les hôtels quatre étoiles comme de reprendre Camille dans les bistrots du coin. Des chansons aux racines folk et aux inflexions swing, qui parlent d'amour, forcément, avec humour, mais pas que. Des chansons qu'elle aime bien écrire dans le train "parce que ça bouge", pourvu que la musique des mots l'émeuve. Sur scène, souvent encadrée d'un grand frère et d'une belle-sœur instrumentistes aguerris, Laura batifole entre malice et spleen, émotion et fantaisie.
http://www.lauracahen.com/

1ère partie : Eskelina
Eskelina Svanstein est auteur, compositeur et interprète suédoise. Portée par l'envie de découvrir un nouveau pays, Eskelina prend en 2006 un aller simple vers la France, s'installant en Dordogne. C'est sur les routes des festivals de France qu'elle rencontre en 2011 Florent Vintrigner (La Rue KETANOU) et Christophe BASTIEN (Debout sur le zinc). Charmés par sa voix et ses talents d'interprètes, ils lui proposent de lui écrire des chansons. Naissent alors une vingtaine de chansons poétiques, libertines, engagées, à la fois actuelles et intemporelles, inspirées par leur goût commun pour la Liberté et l’Amour.

Tarifs :
16€ pour tous sauf
12€ pour les adhérents, chômeurs, étudiants.
gratuit pour les enfants des adhérents jusqu'à 18 ans et les autres jusqu'à 12 ans
Réservation conseillée au 06 68 82 58 23



L'INOX 11-13 rue Fernand Philippart (derrière la place de la Bourse)
Ouverture des portes à 20h, buvette éco-responsable et petits casse-croûtes.


On en parle sur le blog de Sud Ouest "C'est déjà ça" dédié à la chanson ici.

Novembre à l'Inox : Offre découverte !

posté le mercredi 13 novembre 2013 à 10:45

C'est Noël avant l'heure à Bordeaux Chanson !
En effet, pour les 2 concerts de novembre (ci-dessous), vous venez à deux et ne payez qu'une place. C'est l'occasion rêvée d'inviter un(e) ami(e) pour vivre avec lui (elle) un concert mitonné par notre exceptionnel grand chef : le comité d'écoute !


Vendredi 15 novembre 20h33 :
Valérian Renault


Depuis début 2013, Valérian Renault, chanteur du groupe Vendeurs d'Enclumes présente en solo un nouveau répertoire après douze années de routes francophones. Auteur compositeur natif d'Orléans, il se distingue par son écriture intemporelle qui associe influence classique, propos contemporains et recherches poétiques. Artiste authentique aux multiples facettes, il se livre seul, en chanteur-guitariste et poète de proximité. Une plume de caractère, un charisme de plomb, Valérian Renault s'immisce en scène, sincère, intime et poétique...
http://www.valerianrenault.com/

1ère partie : Thomas Demaere
Les chansons de Thomas sont des vraies histoires. Pas nécessairement des histoires vraies.
 Certes, les personnages qui vivent à l'intérieur existent ou auraient pu exister. 
A l'écoute, on entend des couleurs. On voit des sons, de la lumière. Alors on a envie d'entrer.
 On voit bien qu'il ne nous mène pas en bateau, qu'il est sincère.
 Alors on a envie de l'être aussi, pour une fois. 
C'est plutôt chaud, dans les rouge-orangé, on a l'impression de connaître les lieux, d'y être déjà venu, on s'y sent bien et on voudrait rester.



Samedi 30 novembre 20h33 :
Laura Cahen


Ce brin de fille brune un peu branque à la voix de velours brut et aux rimes à rebrousse-poil possède plusieurs facettes : aussi fan de Boby Lapointe que de Keren Ann, elle est capable de chanter du Billie Holiday dans les hôtels quatre étoiles comme de reprendre Camille dans les bistrots du coin. Des chansons aux racines folk et aux inflexions swing, qui parlent d'amour, forcément, avec humour, mais pas que. Des chansons qu'elle aime bien écrire dans le train "parce que ça bouge", pourvu que la musique des mots l'émeuve. Sur scène, souvent encadrée d'un grand frère et d'une belle-sœur instrumentistes aguerris, Laura batifole entre malice et spleen, émotion et fantaisie.
http://www.lauracahen.com/

1ère partie : Eskelina
Eskelina Svanstein est auteur, compositeur et interprète suédoise. Portée par l'envie de découvrir un nouveau pays, Eskelina prend en 2006 un aller simple vers la France, s'installant en Dordogne. C'est sur les routes des festivals de France qu'elle rencontre en 2011 Florent Vintrigner (La Rue KETANOU) et Christophe BASTIEN (Debout sur le zinc). Charmés par sa voix et ses talents d'interprètes, ils lui proposent de lui écrire des chansons. Naissent alors une vingtaine de chansons poétiques, libertines, engagées, à la fois actuelles et intemporelles, inspirées par leur goût commun pour la Liberté et l’Amour.

Tarifs :
16€ pour tous sauf
12€ pour les adhérents, chômeurs, étudiants.
gratuit pour les enfants des adhérents jusqu'à 18 ans et les autres jusqu'à 12 ans
Réservation conseillée au 06 68 82 58 23



L'INOX 11-13 rue Fernand Philippart (derrière la place de la Bourse)
Ouverture des portes à 20h, buvette éco-responsable et petits casse-croûtes.

Suivi de dossier

posté le mardi 24 septembre 2013 à 17:09

A Bordeaux Chanson, nous suivons, et même nous soutenons depuis plusieurs années le travail de Zedvan (ex Zed Van Traumat, ex Traumat & Triogolo).



Cet étrange énergumène bourré de talent est en concert ce jeudi 26 septembre à 20h30 chez nos amis du Rocher de Palmer. Ils ont eu la joyeuse idée de l'inviter à fêter sa sortie d'album "La Zébritude".
Par ailleurs Yannick Delneste l'a interviewé pour son blog chanson sur SudOuest.fr ici.

Nous serons au rendez-vous, et vous ?

Site de Zedvan ici.

Nos amis sous les pins

posté le mardi 26 février 2013 à 17:59

Très joli festival que nous vous recommandons chaleureusement :


avec ALEXIS HK, NATHALIE MIRAVETTE, AMELIE LES CRAYONS, JULES, SCOTCH ET SOFA, ALDEBERT, JC ROLAND, VERONIQUE PESTEL, MAGALI HERBINGER et BERNARD VASSEUR, DENIS GOUZIL, LE MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DE LA MAGOUILLE, VALERIAN RENAULT, LES FRERES BROTHERS, VIRGINIE CAPIZZI, PIERRE LEBELAGE, SYRANO, ALEXANDRE POULIN, BARCELLA, MELIMOMES, THOMAS DEMAERE, GINKGOA, FRAPPE FRANCOISE, BOULE, KARIMOUCHE, ALEXANDRA HERNANDEZ
Leur site ici.

"Vous donner envie" : Courant d'Airs 2012 - part 2

posté le mardi 9 octobre 2012 à 16:45

Cette nouvelle petite rubrique est créée uniquement pour vous mettre l'eau aux oreilles, cultiver votre appétit musical, faire vibrer vos papilles auditives...
A chaque fois, un membre du comité d'écoute -ou pas- tentera de vous donner envie de (re)découvrir un artiste programmé prochainement.


Aujourd'hui, LILY LUCA, première partie du vendredi 26 octobre 2012

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lily Luca ne manque pas d'imagination ! Que ce soit musicalement ou au niveau des textes, il y a beaucoup d'idées dans la tête de cette jeune chanteuse.
Je suis passée je pense, par tous les états en écoutant ses chansons, mais surtout, je me suis sentie... légère !
Oui, légère, car les chansons de Lily Luca ne sont pas là pour nous rappeler notre triste condition d'humain, nos amours déchus, ou que sais-je encore. Elles sont là pour nous faire voyager : dans un pays étranger, dans le futur, dans nos projets...
Et c'est ce qui fait tout le charme de la demoiselle : nous faire rêver, en toute simplicité !
Alors, serez-vous des nôtres pour le voyage ?



Son myspace ici
Le site des Zondits, collectif lyonnais dont elle fait partie (avec Fred Bobin !)

Partie à trois #3 : des filles !

posté le jeudi 30 août 2012 à 12:05

Fidèles de ce site, vous le savez, depuis trois ans nous tentons une expérience incroyable : une carte blanche (échange de répertoires + reprises) à 3 artistes auteurs-compositeurs-interpretes de chanson francophone (dont un artiste local) pour préparer pendant 3 jours (lundi mardi mercredi) 3 jours de concerts originaux (jeudi, vendredi samedi) épaulés par l'équipe de Bordeaux Chanson.
Vous avez été nombreux à assister à la première édition en janvier 2011 qui avait conquis le public par la grâce fragile qui se dégageait des chanteurs en présence (Marc Delmas, Bastien Lucas et Thibaud Defever-Presque Oui) unis dans un même élan généreux.
La formule a d'ailleurs tourné à Lille, Paris et St Amand.

Photo Alain Nouaux


La deuxième édition a réuni Fred Bobin, Fabien Boeuf et Ludo Pin dans un trio énergique et sensible qui s'est déjà re-produit sur scène à 2 reprises (Landes et Le Haillan) devant des spectacteurs emballés. Un projet d'exportation canadienne est en cours, à suivre...

Photo Alain Nouaux



Et cette année, nos cobayes sont : Jeanne Garraud (Lyon), Jade Morisson (Bordeaux) et Fredda (Paris). Elles ont accepté ce jeu étonnant : mélanger leurs répertoires et s'accompagner les unes les autres sur scène...

Photo Jeanne Garraud

Comme en atteste cette photo, elles se sont rencontrées une première fois à Paris en juin dernier, et il semble que le courant passe plutôt bien !

Retenez dès maintenant les dates de concert : les 10, 11 et 12 janvier 2013, à l'Onyx.

Benjamin ! Benjamin !

posté le mercredi 25 avril 2012 à 08:55

Artiste très attendu dans nos rangs, Benjamin Biolay sortira son nouvel album le 5 novembre 2012.

Encore une info de l'ami Bruno !

Prévention du suicide

posté le mardi 17 janvier 2012 à 16:26

Nous sommes tous concernés, et il me semble important de relayer l'information partout où il est possible de le faire.

Message urgent : Stremler remplace Genty

posté le vendredi 4 novembre 2011 à 14:52

Bonjour à tous

Nous devons être l'association la plus chanceuse de France car pour la deuxième fois dans l'histoire de notre festival Courant d'Airs, nous avons un artiste qui se désiste pour maladie le jour J. Gérald Genty est donc souffrant (son mail ci-dessous) et annule son concert.

Grâce à notre super réseau d'amis chanteurs, nous voici sauvés grâce à Thierry Stremler qui a la gentillesse de sauter dans un train à Paris pour assurer le concert de ce soir (merci à Thibaud, Nicolas, Camel, Pascal, Wally et les autres d'avoir tout tenté pour nous aider...)
Les fans de Genty annulent leurs réservations les uns après les autres, alors si vous êtes disponibles, nous aimerions que vous veniez faire un triomphe à Thierry qui, outre le fait qu'il est adorable de nous dépanner comme ça, a un talent extraordinaire qui vous enchantera.
Réservations par sms ou tel au 06 68 82 58 23, PAS PAR MAIL SVP !
Merci pour votre aide et votre esprit associatif

Bien à vous
Marine et le CA



Bonjour,

c'est gérald genty...

je suis vraiment désolé de ne pouvoir être là ce soir à L'Onyx. j'avais changé les cordes de ma guitare, repassé mes supers habits de scène (un pull avec une enorme tête de chat aux yeux globuleux), prévu pleins de nouvelles chansons : love on the court de tennis (une histoire de joueuse de tennis qui prend..énormément de plaisir à jouer et ça s'entend), Pyla (une chanson d'amour entre quelqu'un qui est là et quelqu'un qui est pu là, c'est con, elle vous aurait bien parlé à vous , cher public aquitain), cochons d'inde (un résumé de mon dernier voyage en inde), et patatra...ce matin, plus d'voix....enfin si, il me reste un filet de voix d'ado enroué qui mue à mort et qui chanterait hyper faux...A 16 euros la place, ce serait trop cher, 2 euros 50 peut etre si je me défonce à la guitare...? j'ai aussi une pensée pour reno bistan qui allait pouvoir croiser une énorme vedette. Je n'ai jamais fait la 1ere partie de Djonny hallyday mais j'imagine le frisson...

Si je ne garde pas cette voix à vie, je reviendrai ,je l'espère, jouer sur bordeaux. J'aurais aimé que Vincent leq et les bites volantes me remplace mais j'ignore s'il tourne encore, j'avais joué avec lui sur bordeaux il y a 15 ans...

Encore toutes mes excuses mais croyez bien que mon absence vous évite beaucoup de souffrances auditives.

A trés vite j'espère

gerald genty

Courant d'Airs 2011, c'est parti !

posté le lundi 31 octobre 2011 à 16:01




Courant d'Airs, 8e festival chanson organisé par Bordeaux Chanson

C'est à l'Onyx où Bordeaux Chanson a posé ses valises, que l'on retrouve pour la 8e année consécutive le festival Courant d'Airs.
Seul festival chanson de Bordeaux, s'il a souvent changé de lieu (Avant Scène, Satin Doll, Glob Théâtre, et maintenant Onyx), il garde sa fraicheur et son enthousiasme pour présenter les coups de coeur de l'association en matière de jeune chanson francophone.

On y retrouvera donc une programmation éclectique, à l'image du comité d'écoute de Bordeaux Chanson :

Jeudi 3 nov 20h33 :
1e partie Jeanne Plante
http://jeanne-plante.com/
Longue silhouette et léger sourire, elle est seule dans ses concerts au piano ou à l’accordéon. Sur scène l’ambiance est simple, intimiste et joyeuse. L’univers de Jeanne Plante est résolument hétéroclite. Elle explore le quotidien. De sa jolie voix claire, sur des airs de ballades, elle nous raconte avec humour les incohérences de l’existence et chante avec poésie les heurts de nos vies. Jeanne aime à se promener sur des écritures toujours différentes qui lui permettent d’affirmer son style. La tonalité mélancolique de ses chansons, légères dans la forme, est contrebalancée par une jubilation gourmande qui assure aux compositions de ce premier album un bel équilibre !
« Jeanne Plante aux dons multiples (textes, musiques, chant, piano, accordéon), trempe sa plume dans un réalisme piqué d’humour, une tendre rébellion. Mutine et lutine, elle nous dévoile son CD "Les Mots Cachés", à découvrir absolument » (L’Humanité 16/05/2009)« La veine est celle de l’intime, du sentimental, tout ce qui est à portée de main, à portée de larmes. Il y a d’heureux rires, elle chante clair, interprète jusqu’à la dernière syllabe mais en légèreté, bref un phénomène qui nous rappelle l’apparition il y a quelques années d’une autre Jeanne, Jeanne Cherhal » (Midi Libre 11/05/09)

Joseph D'Anvers
http://www.myspace.com/josephdanvers
Rage et douceur. Deux mots qui révèlent la personnalité de Joseph d'Anvers. Et avec elle, sa musique.
Douceur, car à la façon d'un Daho ou d'un Jacno, la voix velours se pose avec simplicité et retenue, toujours contenue. Les textes en français, teintés ça et là de boucles en anglais, dévoilent la sensibilité de l'auteur et son goût pour la musique des mots, sans jamais perdre le sens, primordial. Il faut dire que l'exercice littéraire est aujourd'hui plus que jamais familier de Joseph d'Anvers qui a en 2010 publié un premier roman La nuit ne viendra jamais, salué pour sa maturité. Douceur toujours dans les arrangements : chœurs envolés, lyrisme des cordes, rythmiques grooves, claviers hypnotisants aux teintes électro 80’s.
Marqué par les influences rock anglo-saxonnes telles que The Foals, Tv On The Radio, The Black Keys, The Kills, et par l’exemple d’Alain Bashung, Joseph d’Anvers prend peu à peu ses marques et impose son style : produire un son au croisement de l’organique et du synthétique, soigner les arrangements, créer une dentelle sonore flirtant avec l'expérimentation sans jamais perdre de vue l’efficacité musicale. Être original, assumer ses choix, et espérer trouver écho.


Vendredi 4 nov 20h33 :
1e partie Reno Bistan
http://www.myspace.com/renobistan
Après presque dix ans à chanter ses chansons dans le cadre du très Croix-Roussien groupe Bistanclaque, Renaud Pierre enlève la Claque et devient Reno Bistan. Pendant que son ancien comparse Eric Ksouri se dore la pilule sur l'île de la Réunion, Reno Bistan, qui n'entrave pas grand chose à l'informatique, se vend à Murdoch et se promeut sur myspacecake. Accompagné de son accordéon mais opérant également un retour fracassant à la guitare, Reno Bistan chante ses chroniques sociales et ses portraits amusés. Après un baptème du feu devant 3000 personnes en première partie d'Emir Kusturica en novembre 2007, il affronte désormais, et avec un plaisir non dissimulé, les scènes de Paris, de Lyon, de Marseille et d'ailleurs. (NB : Bistanclaque a oeuvré de 1997 à 2008, enregistré deux albums, joué dans une grande partie des régions françaises ainsi qu'en Hongrie, en Italie, en Suisse et en Allemagne, et partagé la scène avec notamment Têtes raides, Cali, la Campagnie des Musiques à Ouir...).

Gérald Genty
http://www.geraldgenty.com/
"Plutôt que d'aborder les "petites choses du quotidien" j'aime parler des grandes choses qui ne nous arrivent jamais ! ".
Toujours un carnet de notes à portée de main, il ne voit pas le monde comme nous. Loufoque (toujours) et mélancolique (parfois), l'univers où il évolue n'en finit pas de se développer, surprendre et séduire. Pas très loin d'un autre franc-tireur de la chanson française, le regretté et inclassable Nino Ferrer, capable de sauter d'un morceau drôle et léger à un autre beau et triste à pleurer. Gérald, tel le grand Nino, aime le contraste, les décalages et ne pas se prendre au sérieux. Une des chansons de son premier album ne s'appelait-elle pas "Pour l'instant je suis pas encore trop connu, ça va, mais après... j'sais pas!" ?
Quand certains abordent la chanson comme un tremplin rapide vers la célébrité, lui continue de la voir comme un artisanat sensible à la façon d'un Mathieu Boogaerts. Laissez vous séduire par cet album vivifiant, vous ne serez pas au bout de vos surprises. Vous n'entendrez sans doute pas d'autre chanteur embrasser avec autant de décontraction des sujets aussi divers que la retraite, le manque de courage des poules ou la vie et mort d'un vélo.


Samedi 5 nov 20h33 :
1e partie Kandid
http://www.myspace.com/kandidmusic
Mûri patiemment, l’univers poétique et fragile de ce jeune auvergnat y prend toute son ampleur, étoffé par l’arrivée de nouveaux musiciens & la rencontre avec Christophe Darlot (pianiste d’Aldebert), qui signe la réalisation.
Enregistrées entre Clermont-Ferrand & Besançon, ces 13 chansons aux embruns pop-folk nous font voyager autour d’un thème omniprésent, l’absence, sans jamais pour autant se départir d’une certaine légèreté...

Le parrain : Kent
http://kent-artiste.com/
Starshooter a fait partie des groupes dont on parlait dans les années 80 comme Téléphone ou Bijou. Après leur séparation en 1982, le chanteur Kent se consacre à la bande dessinée et aux albums en solo.
Il renoue avec un certain succès en 1990, avec la chanson J'aime un pays, extrait de l'album À nos amours.
Il trouve la consécration en 1991 avec Tous les hommes, qui fixe son nouveau style, marqué par la redécouverte d'une tradition de chanson française de qualité alliée avec les sons plus modernes issus du rock et de la pop avec une prestance remarquable sur scène.
Il écrit depuis en parallèle des romans, et de nombreuses chansons pour d'autres interprètes, dont le tube Quelqu'un de bien chanté par Enzo Enzo ; à noter, aussi, des écritures pour Dave, Johnny Hallyday, Enrico Macias ou Nolwenn Leroy.
Kent se produira en duo avec Fred Pallem aux guitares.

Alexis et Louise

posté le lundi 11 juillet 2011 à 23:09

Dans la série des jolies interviews réalisées par notre jeune journaliste chanson, voici celle d'Alexis HK :

Comment as-tu choisi ton nom de scène ?

J'ai pris les deux lettres du milieu de mon nom, djosHKounian, pour plus de simplicité...

Quand as-tu commencé à jouer de la musique et qu’est-ce qui t’en a donné l’envie ?

J'écoutais beaucoup de grands chanteurs comme Brel, Brassens, Renaud, qui m'ont donné, à l'adolescence, l'envie d'ecrire moi aussi...

As-tu toujours aimé écrire ?

Toujours mais pas tout le temps... Il y a des moments où le silence est préférable

Y a-t-il des chanteurs, poètes ou écrivains qui t’ont donné envie d’écrire, ou qui t’ont influencé ?

Voir plus haut :-)

Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ? Quels sont tes chanteurs/groupes préférés ?

J'aime Billie Holiday, je n'écoute qu'elle en ce moment.

As-tu toujours eu envie de faire ce métier ?

Sans aucun doute.... J'ai toujours pensé que c'était ce que je pouvais faire de mieux

Travailles-tu longtemps l’écriture de tes chansons ?

C'est très variable... Parfois 10mn, parfois deux ans

Est-ce que l’inspiration te vient facilement ?

Cela dépend des saisons

Composes-tu d’abord les musiques ou les textes ?

Il vaut mieux avoir une idée de texte au préalable

T’arrive-t-il d’écrire autre chose que des chansons ?

Quelques billets d'humeur parfois...

Y a t-il des endroits, ou des moments de la journée où tu écris en particulier ?

Le matin est un bon moment...

Dans quel type de lieux/salles préfères-tu jouer ?

Pas trop grande, un peu rock...

Es-tu satisfait de la manière dont se déroule ta carrière ?

Oui, je n'ai pas le choix...

Peux-tu me parler de tes projets musicaux en cours ?

J'écris un nouvel album, et je pars sur les routes avec Renan Luce et Benoit Doremus a la rentrée

Souhaites-tu poser des réponses à d’autres questions ?

Je crois que j'ai tout dit...

Au revoir et encore merci !

Qui va financer la diversité ?

posté le vendredi 10 juin 2011 à 08:18

A Bordeaux Chanson, il y a des "veilleurs" qui furètent sur la toile à la recherche de sujets pour ce site.
Mister Christo est de ceux là et nous transmet les liens suivants :

Un article de l'Express sur les enjeux du financement de la diversité musicale ici

Une émission de France Culture avec le président de la Scam (société des auteurs multimedia) sur les droits d'auteur .

Le débat est ouvert, à vos commentaires !

Le Haillan Chanté 2011

posté le mercredi 4 mai 2011 à 12:35

Désolés, mais pendant les prochains jours, nous nous mobilisons totalement sur l'organisation de ce bel évènement.
Pas d'info "actu"... sauf ça :




Vendredi 27 mai


à 18h
Fabien Boeuf
tarif : 8 et 5 euros

à 19h30 :
Les Barbises
entrée libre

à 21h : Serge Utgé Royo + Evelyne Gallet en 1e partie
tarif : 12 et 9 euros


Samedi 28 mai


à 15h :
Pascal Parisot spectacle Bêtes en stock
tarif unique : 5 euros

à 18h :
Presque Oui
tarif : 8 et 5 euros

à 19h30 :
Les Barbises
entrée libre

à 21h :
Co plateau : Pierre Lapointe et Mathieu Boogaerts
tarif : 15 et 12 euros


Réservations : 05 57 93 11 38 et réseau FNAC
Tarif réduit : adhérents Bordeaux Chanson, chômeurs, RMIstes et étudiants

Ha ha !

posté le mardi 3 mai 2011 à 13:55

Encore une info à cliquer ici : notre délicieuse viticultrice préférée et son non moins délicieux vin à l'honneur dans le délicieux journal Sud Ouest.
Oui, c'est le pays des Bisounours à Bordeaux Chanson, ça change un peu !
Et merci à Virginie pour le lien !

Marc communique

posté le jeudi 28 avril 2011 à 14:32

Marc Delmas nous envoie ce communiqué que nous nous faisons un plaisir de relayer :
''Nous jouerons en duo avec Bertrand Noël le vendredi 6 mai au Cercle des poètes disparates à Bordeaux.
Ca se trouve à côté du Palais des sports, rue de la ferme de Richemond.
Le concert débute à 21H et l'entrée est libre,

Nous présenterons les chansons du prochain album prévu pour l'automne, et d'autres aussi.
C'est le dernier concert avant la rentrée, faites passer le mot.
Au plaisir de vous y voir.
Marc''

Nucléaire et chanson

posté le vendredi 8 avril 2011 à 08:47

Lundi 25 avril, Tchernoblaye organise un grand pique-nique pour sortir du nucléaire, infos ici.
Nous apprenons par notre réseau (merci Sophie !) que Zed Van Traumat sera présent (son site ) probablement en solo guitare/voix.

Aznavour en BD

posté le mardi 29 mars 2011 à 13:19

José Corréa a écrit une BD qui rend hommage à Charles Aznavour, notamment autour des années 50-60, moment où l'artiste a réellement "trouvé sa voie".
Cet album est accompagné de 2 CD.
Grâce à Christo, nous savons que ce matin (dans l'excellente émission Musique Matin d'Alex Taylor et Emilie Munera) France Musique en a fait une critique élogieuse...


Vous trouverez plus de renseignements ici.

Serge invite Vincent, Francis, Gaetan et les autres

posté le lundi 28 février 2011 à 15:05

Dans l'excellent magazine Serge ici, Cabrel livre sa vision du métier et de sa carrière, tout en pudeur et humilité. Les fans y trouveront de quoi ranimer la flamme... en attendant le prochain album ! On y trouve aussi des photos faites par Delerm, un hommage à la génération Bashung (Biolay, Raphaël et Roussel), un article sur Nino Ferrer, Juliette et ses dessous, et bien d'autres choses encore. Bref, de quoi contenter tous les courants de la chanson !



En 2010

posté le lundi 14 février 2011 à 16:58

Au festival Courant d'Airs :
- Imbert Imbert + Jeanne Garraud / 7 octobre
- Benoit Doremus + Antoine Léonpaul / 8 octobre
- Alex Beaupain (parrain) + Frédéric Bobin / 9 octobre

En soirées spéciales :
- Jérémie Kisling + Simon Luro / Halle des Chartrons / 19 février
- Marc Delmas / Bouliac / 25, 26, 27 mars (collaboration)
- Jacques Bertin / Onyx / 15 avril (collaboration)
- Isabelle Mayereau / Onyx / 6, 7, 8 mai (collaboration)
- Wally / Onyx / 12 et 13 novembre

En concert à Léognan :
- Fredda / Cafête / 12 février
- Lily Cros + Thierry Chazelles / Cafête / 16 avril
- Camel Arioui / Grande salle / 25 juin
- David Sire / Grande salle / 10 novembre (Fête du livre)

En concert au Haillan :
Dans le cadre du festival Le Haillan chanté 1e édition :
- Pascal Parisot "Les pieds dans le plat" / Entrepot / 2 juin
- Bastien Lucas + Zed Van Traumat / Entrepot / 3 juin
- Daguerre / Théâtre de verdure / 4 juin
- Nicolas Jules + Ludo Pin / Entrepot / 4 juin
- Bernard Joyet / Théâtre de verdure / 5 juin
- Barbara Carlotti / Entrepot / 5 juin
Dans le cadre des Mercredis du Haillan :
- Camel Arioui / Halle de l'Entrepot / 3 février
- Alain Sourigues / Hall de l'Entrepot / 7 avril
- Guillo / Hall de l'Entrepot / 8 décembre

En ChansonChezSoi (concerts chez l'habitant) :
- Samir Barris / 30 avril, 1er et 2 mai
- Egon / 29 mai
- Alain Sourigues / 11 juin
- Evelyne Gallet / 18 juin
- Alain Sourigues / 17 septembre
- Boeuf / 16 octobre
- Camel Arioui / 13 novembre
- Imbert Imbert / 3 et 4 décembre
- Pierre Donoré / 17 décembre

A "Musicalarue sur un plateau" :
- Ludo Pin / 8 mai

Batignolles vu par Pauline

posté le lundi 17 janvier 2011 à 16:29

Au Divan du Monde, jeudi 13 janvier 2011

J'ai souri du début à la fin, tellement c'était bien !
Non seulement parce que le chanteur et les musiciens ont vraiment l'air de se régaler, de jouer et d'être au cirque, mais parce qu'en plus les paroles et les mélodies donnent envie de danser de chanter et de faire la fête avec eux. La violoniste à elle toute seule mérite le détour, elle tient la scène l'air de rien, tout en accompagnement, et puis on se rend compte qu'on ne regarde plus qu'elle, alors qu'on écoute le chanteur et sa voix rocailleuse, pleine d'énergie, de gouaille, mêler les accents du Paris Pigalle et du sud du pays, jusqu'au Portugal. Vraiment le bonheur ! Accordéon, batterie, basse et guitare : ils font la fête ensemble et ça se sent. Vraiment, vraiment bien : pas démago mais clairs sur les fascismes ambiants, non, vraiment, rien à redire !

Myspace de Batignolles ici.

Olivier Gallis à Eysines

posté le lundi 17 janvier 2011 à 15:03

Beaucoup d'entre nous apprécient l'univers pop mélancolique d'Olivier Gallis, qui leur fait immanquablement penser à Benjamin Biolay.



Pour découvrir son univers, cliquez ici.
Cet artiste bordelais sera sur la scène du Théâtre Jean Vilar à Eysines le vendredi 21 janvier à 20h30, dans un concert organisé par le service culturel de la ville.

Partie à trois, les médias en parlent

posté le mardi 11 janvier 2011 à 17:50

Lien pour voir le reportage de France 3 diffusé le 13/1 ici.

DERNIÈRE MINUTE : Si tout va bien, c'est demain dans Sud Ouest, et ce soir ou demain soir dans La locale de France 3.

Aujourd'hui à 18h, nos trois lascars (Marc Delmas, Presque Oui et Bastien Lucas) sont sur Radio Campus 88.1, demain à 12h sur RCF 88.9, bientôt sur France 3 et dans Sud Ouest, on vous tient informés...

Pour ceux qui ont Firefox, une vidéo des répétitions ici et l'émission de RCF à re-écouter ici

Rappel : les concerts c'est au Glob Théâtre, jeudi à 20h, vendredi et samedi à 21h, et c'est entre 6 et 16€ la place.
Réservations : 05 56 69 06 66 et sur le site du théâtre : www.globtheatre.net

Matthias et Louise

posté le lundi 3 janvier 2011 à 10:17

Dans la série des jolies interviews réalisées par notre jeune journaliste chanson, voici celle d'Imbert Imbert :

Bonjour monsieur Imbert Imbert, j'espère que vous allez bien... C'est un grand honneur pour moi de pouvoir vous interviouver...

Mais non, c'est moi...


Pourquoi as-tu choisi Imbert Imbert comme nom de scène ? (Nicolas Jules, ç’aurait quand même été mieux, non ?)

Nicolas jules j'y ai pensé mais c'était déjà pris par une pop star complètement inconnue par chez nous mais de très grande notoriété chez les esquimaux, alors je me suis dit que si un jour je devenais (chose peu probable) un chanteur international, je pourrais avoir quelques problèmes de droit d'auteur. en plus il n'est même pas pédophile et si mon nom est Imbert, son doublement est une référence au roman de Nabokov "Lolita".


Est-ce qu’il y a des chanteurs/groupes qui t’ont influencé ou qui t’ont donné envie de faire de la musique ?

Au commencement il y a Renaud dans ma plus tendre enfance, ensuite Les Béruriers Noirs, enfin Bruno Chevillon, Dollar Brand (Abdoullah Ibrahim), Einsturzende Neubauten, et tant d'autres.


Qu’est ce qui t’a donné envie de jouer de la contrebasse plutôt que d’un autre instrument ?

Mon esprit de non conformisme et ma tendance à la gravité.


Est-ce qu’il y a des poètes ou des écrivains qui t’ont donné envie d’écrire ?

Céline, Gary, Lorca, Gomez-Arcos, Bukowsky...


Quand as-tu commencé à écrire des chansons ?

Tout dépend de ce qu'on appelle chanson. J'ai une cassette où à l'âge de trois ou quatre ans j'improvise sur des thèmes aussi divers que le nicoptère, le navion, le nirocéros ou le renard. A la noël de mes 17 ans je lisais un texte adressé à mes parents en m'accompagnant à la contrebasse. Ce n'est qu'en avril 2005, à 26 ans qu'Imbert Imbert est monté pour la première fois sur scène.


Comment travailles-tu l’écriture de tes chansons ? Est-ce que tu as un « temps moyen » pour l’écriture d’une chanson ?

J'ai un petit carnet où je note des idées, que ce soit des mots ou de la musique. ensuite c'est dans ma chambre que ça se passe, pendant des journées entières. Ca peut prendre d'une journée à plusieurs années.


Écris-tu autre chose que des chansons ?

Des lettres d'amour.


Est-ce qu’il y a des endroits ou des moments de la journée où tu aimes écrire en particulier, ou dans/pendant lesquels tu trouves plus facilement l’inspiration ?

Dans ma chambre, tranquille.


T’arrive-t-il d’écrire des chansons gaies ? Si oui, où sont-elles passées ?

Entre les lignes des chansons graves. J'ai une fâcheuse tendance à sacraliser la musique.


Beaucoup de tes chansons sont assez sombres, pourtant sur scène et dans la « vraie vie », tu parais plutôt gai, comment expliques-tu cela ? Y a-t-il un Docteur Imbert et un Mister Imbert ?

Comme le disait si bien Romain Gary "Le juste milieu, quelque part entre s'en foutre ou en crever." Et sans vouloir effrayer nos amis lecteurs, dans l'art, je crois qu'il faut en crever. Alors je compense avec la vie qui est le meilleur remède à la mort.


Composes-tu d’abord les musiques ou les textes ?

Tous les deux jouent à saute mouton. Les textes sont un prétexte pour la musique et vice versa.


Pourquoi as-tu choisi d’être seul sur scène, avec juste ta contrebasse (et ton ukulélé) ? Est-ce que tu tenais vraiment à ne pas avoir de musiciens, ou est-ce que ça s’est fait comme ça ?

Je voulais d'abord affirmer cet Imbert qui n'était pas encore là. Et puis je m'intéresse à la fragilité, à moins que ce ne soit la faiblesse. Aujourd'hui il m'arrive de jouer en duo avec Frédéric Jean à la batterie et aux synthés, ou avec Bruno Chevillon à la contrebasse ou encore avec Pascal Corriu au violon.


Dans quels lieux et devant quel public préfères-tu chanter ?

J'aime chanter dans tous les lieux et devant tous les publics pourvu que le bar soit fermé.


En ce qui concerne ta carrière, es-tu content de la manière dont elle se déroule ?

Je n'ai pas de carrière, rien qu'un métier qui me fait kiffer ma race.


Quels sont tes projets par rapport à la musique ?

En faire le plus possible.


Tu sembles avoir une vision très noire de la société, ta révolte poétique se manifeste-t-elle, dans la vie de tous les jours, par un engagement politique ? Si oui, en faveur de quelles causes et de quelle manière te mobilises-tu?

Je ne consomme rien, je boycotte et je me drogue pour oublier. Je chante pour me souvenir. Et j'apprends à en rire pour vivre mais j'ai du mal.


Quels sont tes groupes/chanteurs préférés ?

Tom waits, Pusse, Oscar Matzerath, Meira asher, la liste est longue malgré tout ce que je n'aime pas.


Quels livres as-tu aimés ? Qu’est-ce que tu lis en ce moment ? (Si tu lis quelque chose, bien sûr…)

"Le voyage au bout de la nuit" (Céline), "L'angoisse du roi Salomon" (Gary), "La vie devant soi" (ajar), "L'agneau carnivore" (Gomez arcos) et tant d'autres. Je lis "Le dieu manchot" de José Saramago et une histoire de pingouin de Louise M.


Question bonus : Si un pingouin (doté d’étonnants pouvoirs magiques) te proposait de faire trois vœux, que demanderais-tu ?

La liberté, l'égalité, la fraternité, pour de vrai.


Au revoir et merci d’avoir répondu à mes questions !

Salut et merci à toi Louise.

Belles fêtes !

posté le lundi 20 décembre 2010 à 18:25

C'est bien l'heure pour l'équipe de Bordeaux Chanson de vous souhaiter un bon Noël et un joli réveillon de St Sylvestre.
On se retrouve début janvier pour se faire plein de voeux magnifiques pour la nouvelle année.



D'ailleurs, au pays de Bordeaux Chanson, les étrennes seront royales puisque nous vivrons dès le mois de janvier une expérience inédite, en votre compagnie, nous l'espérons :
La partie à trois au Glob Théâtre.

Voici l'information complète ainsi que le visuel :


En partenariat avec le Glob Théâtre, la mairie de Bordeaux, le Conseil Général de la Gironde et l'IDDAC,
Bordeaux Chanson présente
La partie à trois
trois jours de spectacle autour de trois répertoires et de trois artistes : Marc Delmas, Presque Oui et Bastien Lucas
Les 13, 14 et 15 janvier 2011 au Glob Théâtre

Dans sa recherche permanente de nouvelles formes pour faire connaitre les auteurs compositeurs interprètes francophones qu'elle affectionne, l'association Bordeaux Chanson a inventé "La partie à trois", spectacle unique et inédit, né de la rencontre de trois artistes Marc Delmas (Bordeaux), Presque Oui (Lille) et Bastien Lucas (Paris). Ils ont accepté le jeu étonnant que nous leur avons proposé : mélanger leurs répertoires et s'accompagner les uns les autres sur scène. Ce récital sera joué trois soirs sur la scène du Glob Théâtre, le jeudi 13 janvier à 20h, les vendredi 14 et samedi 15 à 21h. Depuis juin 2010, date à laquelle ils se sont rencontrés pour la première fois à notre demande, ces trois artistes sensibles construisent la trame de cette drôle d'aventure artistique, tissent des liens. En janvier, ils se retrouvent dès le lundi 10 en résidence pour peaufiner la mise en scène de cette oeuvre éphémère avec l'équipe du Glob Théâtre. C'est donc au résultat de cette expérience que Bordeaux Chanson vous propose d'assister, dans le cadre chaleureux et intime du Glob Théâtre. L'émotion sera sans nul doute au rendez vous.

Prix des places : 6 à 16€
Billetterie : Glob Théâtre et FNAC
Réservations au 05 56 69 06 66 et sur le site du théâtre : www.globtheatre.net

Nicolas et Louise

posté le lundi 6 décembre 2010 à 14:52

Un billet un peu spécial aujourd'hui : l'interview de Nicolas Jules par Louise M., jeune fan de l'artiste et écrivain en herbe, que vous retrouverez peut être ici de temps en temps...

Bonjour, monsieur Nicolas Jules...
Bonjour mademoiselle Louise M.

Comment allez-vous ?
Bien

Nicolas Jules, c'est ton vrai nom, ou c'est un pseudo ? (question idiote)
Je m'appelle en réalité Johnny Hallyday mais comme il y a déjà un gars qui chante sous ce nom, j'ai préféré prendre un pseudo.

Les deux musiciens avec qui tu travailles, Roland Bourbon et Béatrice Gréa, tu les as rencontrés quand, et comment ?
A l'époque je suis accompagné par Emmanuelle Bercier (qui finira par tourner avec ses propres chansons) et Dav-Ton Ripault. Un soir de 1999, nous jouons à Bordeaux avec "Traumat & Triogolo", le batteur s'appelle Roland Bourbon. Musicalement et humainement c'est une rencontre forte. J'envisage de lui demander de jouer avec moi. Je ne le fais pas tout de suite. On se revoit un peu. Le temps passe et je finis par tourner en solo. Beaucoup. En 2006 je l'appelle (osant à peine car c'est mon batteur préféré au monde) pour lui demander s'il ne veut pas partir avec moi sur les routes. Il dit oui, on part.
Un soir de 2009, nous jouons à Fresnes. A la fin du spectacle je salue une amie, Agnès Gréa. Elle est venue avec sa soeur que je n'avais jamais vue, Béatrice. Après un bonjour poli, chacun disparaît. Or, j'ai l'idée depuis quelques temps de repartir avec un nouveau spectacle et d'y intégrer, en plus de Roland, une contrebasse. Roland est le Lino Ventura de la batterie, une présence pure et décilcieusement brutale, je cherche son opposé(e), élégance et mystère, un genre de Stéphane Audran avec archet. Un vague souvenir me traverse : Agnès m'avait dit un jour que sa soeur était contrebassiste, mais oui, c'est elle. Parfait. J'y crois, à l'instinct. Je l'appelle, elle est d'accord, on essaie de jouer, c'est pas terrible, on retente le coup, c'est mieux, j'hésite, je n'hésite plus, on jouera tous les trois. Et on s'amuse.

Est ce qu'il y a des groupes, ou des chanteurs, qui t'ont influencés, ou qui t'on donné envie de faire de la musique ?
J'ai commencé très jeune enfant à mettre les disques sur la platine. C'étaient les disques qu'écoutait mon père, et c'est ma première formation musicale. Très tôt et jusqu'à l'adolescence PINK FLOYD était LE groupe fétiche. Et puis ANGE, LED ZEPPELIN, HENDRIX, JETHRO TULL...
Autre influence marquante, les DOORS. J'ai vu qu'ils reprenaient une chanson d'un certain JOHN LEE HOOKER. C'est en écoutant ce dernier que j'ai eu vraiment envie de faire de la guitare... mais je n'ai pas commencé tout de suite...
Adolescent, côté francophone, je découvre d'abord HIGELIN, RENAUD et BERNARD LAVILLIERS. Puis je me plonge dans BRASSENS et BARBARA. Enfin, ont compté beaucoup, en vrac, TOM WAITS, JOHN ZORN, FATS WALLER, DYLAN, ELLA FITZGERALD, ROLLING STONES, FRANCOIS DE ROUBAIX, PHILIPPE SARDE, GAINSBOURG, JB LENOIR, CHUCK BERRY, ELVIS PRESLEY, MARC RIBOT, JEAN LELOUP

Qu'est ce que tu écoutes en ce moment ?
Mes chanteurs francophones actuels préférés sont vivants ! DANIEL HELIN, URBAIN DESBOIS, SARCLORET, FRANK MARTEL.

Qu'est ce que tu lis en ce moment ?
De la poésie contemporaine. Au hasard des intuitions et des bouquinistes.

Quels livres as-tu aimés ?
Essentiellement des recueils de poèmes, de TRISTAN CORBIERE, BAUDELAIRE, RENE CHAR, HENRI MICHAUX, JACQUES DARRAS, PATRICE DESBIENS... Si je devais citer un roman : "voyage au bout de la nuit" de CELINE.

Travailles-tu beaucoup l'écriture de tes chansons ou est ce qu'une fois que tu as l'inspiration, tu écris la chanson d'un seul coup ?
Je cherche un peu tout le temps, et beaucoup parfois. Ca ne vient jamais tout seul. Quand je décide d'écrire, ça se passe en ville. Je marche beaucoup, je cherche non pas une idée mais un télescopage de mots, un genre d'accident. Je rentre dans un bistrot. J'écris dans un bistrot. Des demi phrases, des morceaux de vers. Souvent me revient une obsession de deux ou trois mots que je traîne depuis des mois voire des années. Je marche à nouveau, je retourne au bistrot. La journée se passe et j'ai attrapé quelques sensations désordonnées dans un carnet ou, deuxième et heureuse possibilité, les mots en ont réveillés d'autres et une chanson m'est apparue. C'est comme à la pêche. Tu es là, les poissons aussi, mais ça ne mord pas.Tu attends près de l'eau. Et puis tout d'un coup ça mord et ça va très très vite ! Si tu n'étais pas venu, il ne se serait rien passé.

Composes-tu d'abord les musiques ou les textes ?
D'abord les textes. Parce que les musiques, c'est le dessert.

Ecris-tu autre chose que des chansons ? (à part ta liste de courses...)
Parfois je me perds à écrire des proses diverses. Et puis je relis... non. Il faut que je fasse des chansons. Et je n'ai jamais écrit de liste de course.

Quel est ton poète favori ?
RIMBAUD

Es-tu satisfait de la manière dont se déroule ta carrière ?
Satisfait non, mais assez heureux d'être assez heureux.

Est-ce qu'il y a des moment de la journée, ou des endroits où tu écris en particulier , ou écris-tu un peu n'importe où et n'importe quand ?
Dans la rue, dans un bistrot, souvent l'après midi.

Le bleu, le rouge et le blanc reviennent souvent dans tes chansons. C'est un hasard ou c'est fait exprès ?
Je l'ai pas fait exprès madame. y'a pas mal de noir aussi, as-tu remarqué ?

Quels sont tes projets, par rapport à la musique ? ( Nouveaux musiciens, nouveau CD...)
Continuer à faire tourner les chansons de SHAKER, le dernier album.
Et puis réfléchir au prochain... j'ai déjà quelques chansons nouvelles.

As tu des projets de collaboration avec d'autres artistes ?
Non. Pas à l'horizon. Je ne cherche pas... c'est le hasard qui décide.

Tes chansons sont souvent assez tristes et tes spectacles, au contraire, sont très drôles, penses-tu être schizophrène, et si non, qui est le vrai Nicolas Jules ?
J'écris en solitaire et je vais au fond de mes pensées. Dans le fond il fait un peu plus noir. Quand je suis en représentation ou en compagnie des autres, je mets un peu plus de lumière et de légèreté, parce que c'est la moindre des politesse.

Participes-tu parfois à des concerts de soutien pour des causes ? Si oui, lesquelles ?
Des concerts de soutien, oui. Mais je ne chante pas pour des causes humanitaires, je chante pour des gens qui ont de l'humanité. Pas pareil.

Tu joues dans plusieurs sortes d'endroits : Dans des petites salles, des grandes, et parfois en plein air. Quel type de spectacle préfères-tu ?
Je préfère un bon spectacle avec un bon public. Un bon public est un public un peu critique donc pas trop bon public, tu me suis ? Et je préfère souvent jouer à l'intérieur, dans tous les types de salles.

Quel conseils donnerais-tu à des jeunes qui veulent monter un groupe de musique ?
Pas de conseil

Souhaites-tu poser des réponses à d'autres questions ?
Oui.
A la question : aimes-tu Tom Cruise ?
Je réponds : non, j'aime Paul Meurisse.
A la question : aimes-tu ton prochain ?
Je réponds : je préfère sa soeur.
A la question : aimes-tu ta patrie ?
Je réponds : et ta soeur ?
A la question : Connais-tu la librairie M. ?
Je réponds : bien sûr, n'allons pas à Cultura.

Question bonus : Est-ce-que tu as choisi Guitton et Coquin comme techniciens parce qu'ils ont du talent, ou juste à cause de leurs noms ?
A cause de leurs physiques d'apollons grecs.

Au revoir et merci d'avoir accepté de répondre à mes questions !
Avec plaisir
Bien à toi
Bien à vous
Kisses
NJ

Spécial copinage

posté le jeudi 4 novembre 2010 à 13:50

Voilà, ce soir à 20h, dans le cadre du festival ami "Voix lettrées", c'est Bertrand Belin + Olivier Gallis au Krakatoa (12 et 14€), et ça va être super bien, allez-y !
Il y a aussi Monsieur Lune samedi à 17h chez Mollat, suivi d'un apéritif (entrée libre).


Ensuite, un message de Marc Delmas :
Pour les bordelais, deux concerts à vous proposer :
- Le 10 novembre en solo au malabar, restaurant au 7 de la rue des Ayres qui propose des concerts tous les 15 jours dans sa cave.
le lieu et ses Hôtes sont à connaître absolument. Réservation conseillée 05 56 52 18 19
- Le 17 décembre en trio (Bertrand Noël et Christophe Jodet) aux Chais Enchantés à Bouliac (Côte de Piquet, 33270)
Là aussi un lieu superbe dans le château Montjouan, juste à la sortie du centre de Bouliac.
Lors de ces deux concerts, nous présenterons les nouvelles chansons d'un album en préparation, dont l'enregistrement est prévu pour début 2011.
Au plaisir de vous y voir
Marc


Et enfin, le concert d'une artiste que l'on nous recommande chaudement : Catherine Major :
Le vendredi 26 novembre / 20 h 30
Théâtre du Casino de Bordeaux
Tarif étudiant, chomeurs, etc : 16€
Tarif CE: 22€
Tarif Général : 26€
Réservations : 05 56 69 49 00



Artiste désormais inévitable et valeur montante au Québec, à l'instar d'une Ariane Moffatt, Catherine Major revient en France quelques mois après la sortie nationale de son deuxième album "Rose Sang" (Abacaba) le 25 janvier 2010. Ici pourrait-on la comparer à Jeanne Cherhal dans la force du lien qu'elle nourrit avec son piano, charnel et impeccable, son aisance scénique explosive, et ses musiques riches et envolées. Elle raflait en 2008 le prix Félix Leclerc (équivalent de nos Victoires de la Musique) pour ce même album, trois clés Télérama pour sa sortie française en janvier dernier, et fut cet été l'une des révélations aux Francofolies de La Rochelle. Sur scène, c'est accompagnée de son contrebassiste Mathieu Désy qu'elle se présente au public français pour une série de concerts exceptionnels.

Bonne pêche !

posté le mercredi 21 juillet 2010 à 08:26

OK, les jeux de mots sur Tom Poisson sont toujours ujn peu lourds, mais quel bonheur de le retrouver !
Son nouvel album, Trapéziste, arrangé par Fred Pallem, sera disponible dans les bacs le 13 septembre, et à Bordeaux Chanson, on est déjà sur les starting-blocks.



Premiers sons et premières vidéos disponibles ici.
Son myspace .

Nouveau projet

posté le mercredi 16 juin 2010 à 09:55

Même si on n'alimente pas régulièrement ces actus en ce moment, ça bosse à Bordeaux Chanson ! Dans notre laboratoire de dingues de chanson, nous avons mis au point une expérience artistique : nous avons proposé à trois artistes-cobayes de bosser ensemble pour échanger leurs répertoires et présenter ensuite publiquement une série de trois concerts inédits et uniques.
Marc Delmas, Presque Oui et Bastien Lucas ont accepté avec enthousiasme de se prêter à l'exercice. A notre instigation, ils se sont rencontrés pour la première fois la semaine dernière dans un bar à Paris, et ça s'est bien passé, comme en atteste cette photo. Ils se revoient en septembre, nous vous tiendrons informés.



Comme vous, nous sommes impatients de voir le résultat de cette expérience ! Malheureusement, il va falloir patienter.
Rendez vous au Glob Théâtre les 13, 14 et 15 janvier 2011...

Isabelle Mayereau - Bordeaux les 6, 7 et 8 mai

posté le lundi 3 mai 2010 à 09:57

Pour notre plus grand plaisir, Isabelle  Mayereau revient au charmant théâtre de l'Onyx cette semaine, avec le soutien de Bordeaux Chanson et de l'Utopia.



"Elle chante des gestes suspendus, des divagations sages, de turbulents désirs, de discrètes aventures, des apostrophes complices et d'indulgentes rencontres. Entre cordes sensibles de plus en plus jazz et papier d'Arménie, des quais de Bordeaux aux quais de Paris, elle poursuit en douce son voyage.
Isabelle revient une nouvelle fois sur les planches de ses débuts avec un nouvel album. C'est un beau cadeau." Guy Suire


Ecouter Isabelle sur Myspace ici.
Son site officiel .


C'est donc les 6, 7 et 8 mai à 20h33 (Attention : ça commence à l'heure !)
Réservations au 05 56 44 26 12

Théâtre Onyx
11-13, rue Fernand Philippart
33000 Bordeaux
Tél : 05 56 44 26 12
www.theatre-onyx.net
courrier@theatre-onyx.net

Ginger Roussel

posté le vendredi 19 mars 2010 à 08:17

"Le chanteur de Louise Attaque sort "Ginger", un premier album solo touffu qui fleure bon le goût des autres.
Gaëtan Roussel ne semble jamais rassasié. Ultra créatif, épris de liberté, toujours en mouvement, il ne "s'endort" jamais. En marge du triomphe des trois albums de Louise Attaque, il avait d'abord trouvé le moyen de monter le groupe TaRMac. Ces deux projets mis en mode "pause", il s'est ensuite lancé dans le travail pour les autres. Et quels autres ! L'homme de l'ombre, la cheville ouvrière du dernier très bel album d'Alain Bashung, "Bleu Pétrole", c'était lui. Les derniers singles à succès de Vanessa Paradis ("Il y a") et de Rachid Taha ("Bonjour"), encore lui. Ce gars-là semble transformer en or tout ce qu'il touche."
Article toruvé sur le site de France2, la suite à lire ici.



Son site ici.
Clip .

Littérature et chanson

posté le mardi 16 mars 2010 à 08:29

Voilà qui va faire des heureux dans les rangs des "Bordeaux Chansonniens" !

Premièrement :





Premièrement bis :



A l'Escale du Livre - Bordeaux
Alex Beaupain (+ Kéthévane Davrichewy et Valentine Duteil)// Performance / salle Vauthier | 8 avril 2010 à 20h30
Tout ira bien – histoire pour piano, voix et violoncelle
Tout ira bien n’est ni tout à fait une lecture ni complètement un concert, mais une histoire pour voix, piano et violoncelle. Ici, le texte et la musique se répondent. La pop sentimentale issue du premier album : Les chansons d’amour d’Alex Beaupain (BO du film de Christophe Honoré) répond au spleen du roman de Kéthévane Davrichewy. Ces textes élégants sont une sorte de chagrin joyeux comme une chanson d’amour réussie. Alex Beaupain joue de cette liberté qui permet de tout dire, de passer du rire aux larmes.
«Abel a dix-sept ans. Il a tout essayé, toutes les drogues. Aujourd’hui il est enfermé dans un centre de désintoxication, il doit survivre à la salle de sevrage. Puis il lui faudra réapprendre à vivre. Sans la drogue. La seule échappée est en lui-même. Et dans le passé qui l’a mené jusqu’ici. Un père qu’il n’a pas connu. Une passion pour le dessin que personne n’a jamais pris au sérieux, sauf Lou. Ils ont grandi ensemble. Lou voulait être danseuse, lui voulait être avec Lou. Mais Lou l’a abandonné.»

Réservation conseillée 05 56 10 10 10


Deuxièmement :



Arnaud Cathrine (+ Florent Marchet, Barbara Carlotti et Antoine Dezelli) // Performance / L’Atelier | 11 avril 2010 à 14h30
A l’occasion de la sortie de son dernier roman Le journal intime de Benjamin Lorca (Verticales), l’auteur Arnaud Cathrine propose une lecture musicale à quatre voix.
Pour évoquer la mémoire de l’écrivain Benjamin Lorca, deux amis, un frère et une ex-compagne prennent successivement la parole. Quatre voix qui se complètent ou se diffractent, à rebours des quinze années qui nous séparent de sa mort tragique. La découverte d’un journal intime que le disparu a laissé derrière lui ravive en eux la tentation de saisir enfin cet être si fuyant, égaré, insaisissable.
Les quatre narrateurs trouveront-ils une quelconque révélation dans ces écrits jamais publiés ?

Réservation conseillée au 05.56.10.10.10


Et d'une manière générale, l'ensemble du programme de l'Escale du Livre, salon du livre de Bordeaux, est fort alléchant.
Vous le trouverez ici.

Brussld ?!

posté le mardi 9 mars 2010 à 08:47

Le nouvel album d'Arno, Brussld sortira le 29 mars.



Le site de Musique Evous en parle :
Après avoir sorti un Triple Best Of en octobre 2009, puis voir participé à la bande originale du film Les Barons, Arno a signé avec le label indépendant Naïve (Benjamin Biolay, Alela Diane, Brian Eno, Moriarty...) en vue de l’enregistrement d’un nouveau disque. Cet opus intitulé Brussld arrive dans les bacs au printemps 2010. "Soyez sage et quand vous faites des bêtises, pensez à moi", lance le chanteur sur sa page MySpace. En outre, une grande tournée est d’ores et déjà prévue, avec notamment un concert au Casino de Paris le 1er juin 2010.

La suite ici.
Le myspace d'Arno .

La chose

posté le vendredi 26 février 2010 à 09:47

Beaucoup de sorties d'albums ces jours, comme une invitation au printemps !
Nous essayons de ne pas passer à côté de belles "choses", et pour nous y aider, rien de tel que les oreilles averties de nos adhérents.
Christo (blog ici) nous invite donc à découvrir le nouvel opus de Camille Bazbaz sobrement appelé "La chose".





Voici ce qu'en dit le site de Radio France :
"Les 11 titres de « La Chose » disent que l’amour peut être une souffrance. Ils parlent de sexe avec crudité et poésie: « La chose c’est mon truc, le truc c’est mon tic. Il doit y avoir un hic et l’amour, c’est biblique » (« La Chose »). Ce disque balance des constats amoureux glaçants : « Mon corps est là à côté de toi, mais tu n’en veux pas. Il y a comme un froid » (« Sirènes »). Tout ça est jeté au ciel avec la désinvolture des dandys qui savent bien qu’on meurt plus souvent à l’amour qu’à la guerre. Mine de rien il y a du Bashung dans cette façon de faire passer le spleen et la violence en contrebande, planqués derrière les mélodies. Il faut goûter à « La Chose » comme on s’infuse son Gainsbourg à cran de la période « Mauvaises Nouvelles Des Étoiles » (1981). En 2010, voilà le cri de ralliement : aux larmes etc., cher petit peuple de la pop française."

Myspace de Bazbaz ici
Site .

Le premier clair de l'aube

posté le lundi 22 février 2010 à 17:54

C'est le nom du nouvel album de Tété qui sort aujourd'hui.



Voici ce qu'en dit le site d'RFI Musique :
"Sur des arrangements dépouillés, millimétrés, une rythmique binaire, la voix claire de Tété se place, révèle ses mélismes, ses vibrations, ses variations.
Enregistré sous la houlette du producteur américain Steve Berlin, à Portland, Le Premier Clair de l’aube lève le voile sur 12 titres à la redoutable efficacité : des ballades folk sucrées, des refrains percutants sertis de chœurs, des détails admirablement placés, un calibrage au poil...
Soit trente-six minutes septante, comme il le chante lui-même (36’70) pour entraîner l’auditeur dans son road-movie, son périple américain, à la recherche des racines du blues, du boogie-woogie, du rock’n’roll...
Dans cette aventure, chaque titre possède sa propre couleur, sa propre histoire. On pourrait se laisser impressionner, se laisser caresser au creux de l’oreille, se laisser séduire. Pourtant, malgré l’excellence de la production, le son léché agace... L’on rêverait de quelques défauts de fabrications, quelques poussières pour enrayer la mécanique, et l’on fantasme le charme d’heureux hasards ou d’accidents de parcours.
Sur cette architecture bien échafaudée, les mots de Tété se posent, phrases mystérieuses, délibérément énigmatiques. "En France, pays de lettres et de sciences, le public veut toujours comprendre les paroles". Sûrement. Subsiste quand même l’impression que Tété force le non-sens, ou s’enferme dans son propre univers, dont il omet de nous donner les clés. En cherchant à retourner à ses sources, à dépouiller, à épurer, cet album inégal donne au final une impression d’artifices, une volonté d’avoir voulu trop bien faire... Dommage."

Site d'RFI et interview ici.
Son Myspace .

... et Chantal !

posté le mardi 16 février 2010 à 08:21

La bande originale du film musical Thelma, Louise et Chantal dont la bande originale est réalisée par Keren Ann est disponible aujourd'hui. La distribution est très "Bordeaux Chanson" ! En effet, on trouve au générique Vanessa Paradis, Benjamin Biolay, Jane Birkin et Keren Ann.



"Le réalisateur, Benoît Pétré, qui aime autant le cinéma que la musique, a depuis le départ imaginé une bande originale très particulière et ambitieuse. Il s'agit d'une œuvre musicale à part entière qui suit le film, le précède et l'entoure à la fois comme le personnage central et le fil rouge de cette narration. Une partie, est constituée de "madeleines" souvent évocatrices des étapes d'une vie, parfois fondatrices, parfois anodines. Ces chansons à succès ou non ne sont pas forcément représentatives de ce que ces femmes entre 50 et 60 ans sont ou ont été. Elles se révèlent parfois malgré les personnages, leurs goûts ou leurs humeurs comme autant de compagnons de route, plaisants ou non, choisis ou subis. Ces chansons sont réinterprétées sous la direction de Keren Ann, par des artistes allant de Benjamin Biolay à Vanessa Paradis selon la sensibilité des personnages et à l'histoire. La ligne artistique sobre mettant avant tout l'accent sur l'émotion et la sincérité d'une voix, d'un timbre, et une instrumentation épurée. L'autre partie est celle d'une composition originale créant le personnage, l'émotion entre cette bande son de "succès" parfois disparates et un univers à la fois élégant et passionné. Keren Ann, auteure et orchestratrice à l'orée des années 2010 d'une nouvelle grille d'écoute de cette époque pleine d'espoir et de devenir qu'ont été les années 60."

Liste des titres :
01. Vous les copains, je ne vous oublierai jamais / VANESSA PARADIS
02. Nelly, Sacha & Jeremiah
03. La plus belle pour aller danser / CHRIS GARNEAU
04. Hoping for sunshine preparing for rain / KEREN ANN
05. Trouble Maker / BENOÎT PÉTRÉ
06. La question / KEREN ANN et DORIAND
07. Nelly & Sacha
08. L'idole des jeunes / KEREN ANN et BENJAMIN BIOLAY
09. Nothing moves her anymore 1 / KEREN ANN
10. Ding Dong
11. Les vacances au bord de la mer / BRIGITTE
12. Nehama 7
13. Ivan, Boris et Moi / MÉLANIE LAURENT
14. Nothing moves her anymore 2
15. Les filles n'ont aucun dégoût / JANE BIRKIN, CATHERINE JACOB, CAROLINE CELLIER et BENOÎT PÉTRÉ
16. End TLC

Clips des enregistrements à voir ici, et aussi .

Le Centre Commercial

posté le jeudi 28 janvier 2010 à 11:52

C'est le nom du nouvel album de Bertrand Louis, chroniqué chaleureusement cette semaine par Valérie Lehoux dans le Telerama n° 3133 avec 3 clés



"Désespéré sans doute, mais pas désespérant ! Le quatrième album de Bertrand Louis étincelle même d'une noirceur maligne. A priori pourtant, le tableau qu'il brosse du monde alentour ou de ses propres amours serait propre à nous faire sombrer dans une dépression grave. Si ce n'est qu'il y injecte une distance amusée, un humour glacial et une lucidité aiguë qui nous attirent au lieu de nous effrayer. Histoire d'une maturation réussie : hier, son cynisme abrupt l'isolait derrière une carapace dédaigneuse ; aujourd'hui, il le manie avec assez de doigté pour en faire le contraire, un atout de communication.
Que nous raconte son disque ? Le cheminement zigzagant d'un homme sur la brèche, à deux doigts d'imploser - ou en train de le faire ; son abrutissement volontaire et décomplexé devant les images ensanglantées des journaux télévisés, qui, à force de se répéter, se sont vidées de leur sens ; ses pulsions meurtrières face aux foules consuméristes ou aux filles inaccessibles ; ses désillusions narquoises face aux succès improbables. Entre le piano bastringue et la pop électro, les constats mécaniques à la Katerine ou les énoncés à double fond façon Arnaud Cathrine, Bertrand Louis trace sa voie et impose son timbre, chaud ou synthétique, et très juste. La première moitié de l'album, surtout, brille - et brûle - de tous ces feux."

Album à sortir le 1er février.

Son myspace ici.

De Alain pour Yves

posté le mardi 26 janvier 2010 à 09:50

"Six ans après son dernier album, Alain Chamfort propose Une Vie Saint Laurent, un disque de 16 chansons racontant la très romanesque vie d’Yves Saint Laurent : de sa naissance à Oran à sa rencontre avec Pierre Bergé, de la guerre d’Algérie à la création d’YSL Couture puis à la consécration mondiale, une trajectoire unique à travers le siècle, à travers l’alcool, l’argent, la mode, la drogue, la dépression. Une réussite extraordinaire pourtant toujours teintée d’une profonde mélancolie.



Arrangements soignés, instruments à corde et à vent, voix très en avant, cet album résolument pop est un voyage en 16 tableaux au coeur d’une société française qui change, découvrant l’homosexualité, le féminisme, la diffusion de masse, et autres sujets qui font encore débat 50 ans après. Les textes sont signés Pierre-Dominique Burgaud, auteur du conte musical Le Soldat Rose composé par Louis Chedid.
Ayant reçu l’accord de Pierre Bergé lui-même, cet album, écrit avant la mort d’Yves Saint Laurent, est une magnifique façon de découvrir la vie de celui dont Andy Warhol disait "c’est le plus grand artiste français vivant du siècle".
Disponible en digital le 8 février 2010."

Info trouvée sur le site evous ici.
Video .
Myspace d'Alain Chamfort ici.

Charade pour Jeanne

posté le lundi 18 janvier 2010 à 12:58

Jeanne Cherhal (à présent chez Barclay) sort son quatrième album (trois studios et un live) : Charade. Un opus de 11 titres reliés par un fil conducteur - une charade en quatre parties - qui donne son nom à l'album.



Aucun musicien sur cet album, Jeanne joue de tous les instruments: claviers, guitare, basse, batterie, synthétiseurs ...
Enregistré entre Madrid et Paris avec la complicité du réalisateur et ingénieur Yann Arnaud (Air, Syd Matters, Sébastien Schuller...), Jeanne délivre un album au ton direct, désinhibé, servi par une richesse instrumentale étonnante où le songwriting classique se voit bousculé par un avant-gardisme pop, des expérimentations sonores et vocales. En artiste accomplie, Jeanne Cherhal s'appuie sur une perte de repères salutaire. Une mise en danger comme moteur d'un incontestable tournant.

Disponible dès le 8 mars (en digital dès le 1er mars).
« J’ai passé toute l’année 2009 volontairement isolée en studio. Pourquoi ai-je eu besoin d’enregistrer ce disque toute seule ? Je ne sais pas encore très bien ! Cette autarcie, excitante, vertigineuse, ludique et parfois désespérante, que j’ai vécue en binôme avec l’ingénieur du son Yann Arnaud, m’a chamboulée, beaucoup plu et m’a finalement donné une folle envie d’exploser l’aquarium pour que ces nouvelles chansons existent et se métamorphosent sur scène. Elles prendront vie en tournée aux côtés de La Secte Humaine, qui y apportera sa mâle assurance !… J’ai hâte d’y être. »
Jeanne Cherhal

NB : La Secte Humaine : n.f. Musiciens sauvages et délicats au nombre de 4, faisant partie pour la plupart du groupe French Cowboy (ex-Little Rabbits) ayant officié sur la tournée « Robots après tout » de Katerine. Hommes de l’Ouest.)

Une date au Bataclan est annoncée le lendemain de la sortie de l'album, le 9 mars et le 6 mai à Bordeaux / Barbey.

Le premier single "En toute amitié" est en écoute sur son myspace .


Info trouvée chez Bruno et sur Francoscène ici.

Victoires 2010

posté le mercredi 13 janvier 2010 à 11:21

Comme chaque année, nous allons pester en voyant que nos artistes préférés sont peu ou pas présents, voilà donc la liste des nominés :
Air, Amadou et Mariam, Archimède, Alain Bashung, BB Brunes, Bénabar, Benjamin Biolay, Birdy Nam Nam, Francis Cabrel, Calogero, Coeur de Pirate, Etienne Daho, Vincent Delerm, Dominique A, Cesaria Evora, Helmut Fritz, Charlotte Gainsbourg, Jean-Jacques Goldman, Grégoire, David Guetta, Johnny Hallyday, Alexis HK, Indochine, Izia, Kery James, Salif Keita, Laurent Konrad, Kool Shen, La Fouine, Marc Lavoine, Emily Loizeau, Olivier Lubeck, -M-, Maurane, Olivier Megaton, Sébastien Merlet, Ariane Moffatt, Pascal Obispo, Valérie Pirson, Pony Pony Run Run, Oxmo Puccino, Fabien Raymond, Revolver, Olivia Ruiz, Mohammed Sadeghin, Patrick Savey, Keith Schofield, Shaka Ponk, Charlotte Silvera, Sliimy, Rachid Taha, Tryo, Wax Tailor et Yodelice.

Vous avez bien lu : Alexis HK et Emily Loizeau, deux artistes programmés par Bordeaux Chanson en compétition (!) cette année !!! Quand même !!!

Le site officiel des Victoires ici.

Mayereau sur le pont

posté le jeudi 7 janvier 2010 à 20:55

La précieuse, la délicieuse Isabelle Mayereau sera l'invitée de l'émission d'Isabelle Dordain sur France Inter "Le pont des artistes" le samedi 9 janvier à 20h05.

Bénabar, envoyé spécial

posté le jeudi 7 janvier 2010 à 17:12

L'effet Bénabar
Un reportage de Jérôme Soulard et Didier Dahan
Ce soir 20h30 sur France 2



Communiqué de la maison de disque : "Aujourd’hui, à quarante ans, Bruno Nicolini est devenu une étoile de la variété française.Homme de fêtes et de spectacles, il a réuni cette année plus 800 000 personnes dans ses concerts, l’un des plus grands vendeurs de disques du pays ! L’histoire de Benabar, c’est d’abord celle d’un petit garçon de quatre ans, qui rêvait d’être clown et voulait jouer de la trompette. Cadet d’une fratrie de trois garçons, il apprit à faire du bruit, pour se faire entendre.
Ce “dépressif de bonne humeur” comme il se définit lui-même, décrit dans ses chansons le quotidien de la vie, ses textes sont à la fois des chroniques festives et sociales.
Souvent moqués par la critique, ses textes seraient le symbole d’une génération "cocooning" repliée sur elle-même.
Fidèle en amitié, homme de gauche engagé, Bénabar se défend d’être lisse.
Protégé par sa tribu, il se rêve en un grand "chanteur de variété populaire"."

Site de Bénabar ici.

Une sorte de Pierre Desproges de la chanson

posté le mercredi 6 janvier 2010 à 08:37

Et revoilà l'un des coups de coeur de Bordeaux Chanson, animal improbable de la faune scénique, le cinglé et merveilleux David Lafore.
"Une tronche de communiant,
une allure d’étudiant en commerce,
un look de rocker anglais des années 90,
il arrive, ne dit rien, déambule,
quelle présence !
On sait que ça va être quelque chose...
Il prend sa guitare, branchée à son ampli à lampes, et il va éclairer la soirée."




Je remets les liens pour les flemmards, mais c'est vraiment sur scène qu'il faut découvrir cet univers, vive le spectacle vivant !

Myspace ici.
Site .
Vidéo ici et .

Antimatière pour Jérémie

posté le mercredi 9 décembre 2009 à 13:19

Le troisième disque de Jérémie Kisling, Antimatière, est sorti en Suisse, son pays d'origine, depuis mai 2009, mais ne sera dans les bacs français qu'en 2010.



A Bordeaux Chanson, on est ravis de retrouver la plume délicate et légère de cet artiste que nous avions reçu avec un grand plaisir lors du festival Courant d'Airs 2007. Les premiers titres disponibles sur son Myspace (dont un duo inédit avec Emily Loizeau) donnent envie de lui proposer une scène, pourquoi pas l'année prochaine ? Voilà un premier voeu pour 2010 !




Interview ici et .
Myspace .

Dans Le Monde

posté le lundi 7 décembre 2009 à 10:07

Deux articles remarqués ces derniers jours, car mettant à l'honneur des artistes aimés et reçus à Bordeaux Chanson : Emily et JP.

Le charme bilingue d'Emily Loizeau
LE MONDE | 05.12.09 | 14h51 •

LA PHOTO D'ÉMILY QUI FIGURAIT ICI ÉTAIT LA PROPRIÉTÉ DE WWW.VOLUBILIS.NET QUI N'A PAS APPRÉCIÉ DE LA TROUVER DANS NOS PAGES SANS DEMANDE PRÉALABLE. NOUS LUI PRÉSENTONS NOS EXCUSES. NOUS RETIRONS LA PHOTO CE JOUR 13/08/2010.

Lauréate 2009 du prix Constantin, qui couronne chaque année un espoir de la production musicale française, Emily Loizeau fêtera sa récompense, le 8 décembre, à Paris, sur la scène de l'Olympia. Entre comptines folk et chansons émotionnelles, cette chanteuse et pianiste franco-britannique a réussi deux albums au charme bilingue, L'Autre Bout du monde et Pays sauvage.
Vous venez de recevoir le prix Constantin après avoir reçu de nombreuses autres récompenses depuis vos débuts. Vous considérez-vous comme une bête de concours ?
On ne fait bien sûr pas ce métier pour les prix. Mais pour l'artiste en développement que je suis encore, ces récompenses me permettent de trouver un second souffle financier et promotionnel. C'est d'autant plus important que l'industrie de la musique souffre énormément. Psychologiquement, cela fait aussi du bien d'être reconnue par ses pairs. Jusque-là pourtant, je n'avais pas eu de chance avec les deux prix les plus médiatisés : les Victoires et le Constantin. J'étais nominée, mais pas élue. J'ai brisé le signe indien.
Vous n'êtes pas venue tout de suite à la chanson...
J'ai commencé le piano à l'âge de 5 ans. Je me suis consacrée à la musique classique jusqu'à l'âge de 20 ans, en y passant jusqu'à huit heures par jour. J'ai ensuite été attirée par le théâtre. Après ce rapport très studieux et technique à l'instrument classique, j'avais besoin d'une relation plus personnelle à la scène.
D'autant que le théâtre est dans les gènes familiaux.
Ma grand-mère maternelle, Peggy Ashcroft, était une grande comédienne anglaise. Mon oncle a aussi créé une troupe au Canada. Je suis partie étudier l'art dramatique à Londres. Avant mon départ, ma mère m'a offert un accordéon. C'est avec cet instrument que j'ai écrit mes premières chansons, en particulier pour évacuer le deuil de mon père, qui venait de mourir. Je me suis aperçue que la chanson me permettait de concilier ma culture musicale et mes envies de liberté scénique.
Quelle est la part de mise en scène dans vos concerts ?
Le concert est pensé comme un spectacle. Je réfléchis d'abord à la construction musicale. L'agencement des morceaux doit presque trouver l'équilibre d'une narration. Je travaille ensuite avec un scénographe ou un éclairagiste, comme en ce moment Julien Bony, très influencé par son grand-père qui était un artisan du vitrail. Je tiens à ce que les musiciens soient disposés en arc de cercle.
Le piano tient un rôle central. Il a été fabriqué pour nous : un genre de piano bastringue, à la fois de bois et de ciment, sauvage et industriel, imbriqué de micros.
Pourquoi chantez-vous en français et en anglais ?
Mon père était français, ma mère est anglaise. J'ai été élevée et je pense dans les deux langues. A la maison, l'un écoutait Brassens, Barbara, Brel, Piaf, Ferré, l'autre Dylan, Nina Simone, Joan Baez, tout en s'initiant réciproquement. Musicalement, mes influences folk auraient tendance à m'attirer vers l'anglais. Mais je trouvais intéressant de rapprocher ces deux parties de moi, d'essayer d'amener le français vers le côté charnel, intuitif de l'anglais.
Stéphane Davet



Loin des autoroutes discographiques, l'itinéraire bis de JP Nataf
LE MONDE | 14.11.09 |



J'ai passé cinq années à dire oui", se réjouit JP Nataf quand on lui demande ce qu'il a fait de son temps entre les sorties de son premier album solo, Plus de sucre (2004), et de son second, Clair, délice lumineux de cet automne.
Malgré une longue barbe et des lunettes noires qui le font ressembler à un inquiétant gourou, l'ancien chanteur des Innocents s'est bien épanoui à l'air de la marge. Après presque vingt ans consacrés à ce groupe parisien sur les autoroutes de l'industrie discographique, Jean-Philippe a choisi "un itinéraire bis".
Avec les "Zinnos", Jipé pouvait remplir des Zénith qui reprenaient en choeur les tubes de Fous à lier (1992) ou Post-Partum (1995), deux albums étalons d'une pop à la française. Tous les lundis soirs jusqu'au 30 novembre, à Paris, c'est dans l'intimité de la Boule Noire que 300 personnes le suivent sur sa route buissonnière. Le 9 novembre, pour la première, il débutait seul sur scène une ritournelle entêtante, Les Lacets. Boucle folk en picking, voix qui murmure, se donne du courage sur les montagnes de la vie ("Autant que je tangue, la terre tangue/La route monte en lacets "). Rejoint par de subtiles complices - Bernard Viguié (basse, ukulélé), Ludovic Leleu (claviers), Philippe Entressangle (batterie) -, Nataf cisèle de troublantes énigmes sur fond de limpidité instrumentale et de groove boisé.
Dans la salle, on aperçoit les airs ravis de Bertrand Belin ou d'Albin de la Simone, chanteurs qui, comme lui, ont fui les facilités narratives de la "nouvelle chanson française" pour cultiver de beaux jardins, parfois restés trop secrets. Avec eux et un quatrième compère, Bastien Lallemant, JP Nataf s'est plusieurs fois retrouvé sur scène pour des concerts atypiques.
C'est à cette bande et à d'autres que Jipé a dit "oui" depuis cinq ans pour une pléiade d'expériences. Loin du métro-boulot-dodo du chanteur pop (album-promo-tournée), il s'est amusé avec les Red Legs, duo éphémère avec Jeanne Cherhal, et le projet théâtral Imbécile, d'Olivier Libaux ; tourné au Chili comme percussionniste du groupe Holden, en France comme guitariste de Barbara Carlotti ou des rockers anglais Mabuses.
"Je vis cela avec l'hédonisme d'un divorcé, s'enthousiasme le néo-troubadour. Jusqu'à la fin des Innocents, j'étais un musicien complexé qui s'enfermait pour jouer. Adolescent, mon fantasme était de devenir Robert Plant (le chanteur de Led Zeppelin), aujourd'hui c'est le Buena Vista Social Club, des musiciens capables de jouer en public comme en bas de chez eux."
Plus de sucre (à prendre dans le sens "moins de sirop") avait parfois le goût acide de la rupture, artistique et sentimentale. Clair miroite d'une lumière plus sereine, même si le musicien peut jouer de l'obscurité. "Ce titre, explique Jipé, est aussi un pied de nez à une période où, après deux écoutes, tu as souvent fait le tour de ce qui t'est proposé."
Le chanteur assume une écriture impressionniste, où l'imprécision des contours se mêle à la clarté. Comme Bashung, il aime que les mots invitent à l'interprétation. Converti aux bricolages du rock underground, il peaufine encore ses compositions en amoureux de l'orfèvrerie pop. Pas un hasard sans doute si Jean-Christophe Urbain, avec lequel il fondait le tandem créatif des Innocents, l'a retrouvé sur la production de Clair, adaptant son perfectionnisme de fan des Beatles aux désirs d'aventure du chanteur. Le 9 novembre, "Jean-Chri" est d'ailleurs venu rejoindre Jipé, pour le dernier rappel, une reprise d'un de leurs tubes communs, Un monde parfait, chanté sans micro, avec guitare et banjo, au bar de la Boule Noire.
Stéphane Davet


Et pour les amateurs de JP, presque une demi heure de bonheur en cliquant sur les liens ci dessous :
ici,
ici,
et .

Franck et Tante Hortense

posté le mardi 1 décembre 2009 à 08:49

Franck Monnet, qui fait de trop rares apparitions à notre goût, a enregistré une chanson avec Tante Hortense : "Le bus 531".
Les images du tournage du clip sont .
Vous pourrez aussi découvrir la chanson en question sur le myspace de Tante Hortense ici et bien sûr l'univers de Franck Monnet sur son myspace .

Et puis je vous recommander en prime le clip "Une bite sur le poignet" (si si !) ici...

Drôle de quatuor !

posté le jeudi 19 novembre 2009 à 08:34

Dans Sud Ouest édition Lot et Garonne du 17 nov 2009



"Depuis mardi dernier, 14 auteurs, compositeurs ou interprètes planchent sur la réalisation d'un projet jeune public, sorte de comédie musicale : «L'enfant porté».

Un conte spécialement écrit par Yannick Jaulin, spécialiste contemporain du genre, servira de fil conducteur pour la réalisation des textes et musiques des chansons. Une vaste histoire d'environ 1 heure, pour la « liberté des mots », à découvrir sur la scène de la Music'halle ce soir à 20 h 30.

Au vu de la complexité et du temps imparti pour réaliser cette entreprise, les modules classiques de travaux des rencontres ont été réduits. Histoire et chansons portent le même projet. C'est naturellement que tous les intervenants, stagiaires et équipe des Voix du Sud, se sont mis au service de cet objectif.

Une plus grande place sera laissée à la synchronisation et la mise en scène des chansons. Un module voix, dirigé par Christian Alazard et un échange avec Isabelle Pehourticq, des éditions Acte Sud Junior, ont ponctué les travaux.

Parmi les intervenants techniques, Yannick Jaulin a bien évidement partagé les journées des stagiaires, aux côtés de Francis Cabrel et Franck Monnet. Henri Dès, artiste bien connu pour ses chansons jeune public, est venu lui aussi apporter une aide précieuse, intéressé par le projet. Yannick Jaulin : « Ce conte a pour sujet l'illettrisme, le goût d'apprendre et des mots. Les chansons écrites apporteront gaieté et dynamisme. Au pays des Funs tout le monde est content. Un enfant dans ce monde est à la recherche du secret des mots. »"

Concert(s) ce soir

posté le vendredi 13 novembre 2009 à 08:47

Au moins deux possibilités pour un vendredi :
1- Vous habitez dans le bordelais : venez lutter contre la sinistrose avec Les pieds dans le plat, l'excellent spectacle jeune public (génial aussi pour les adultes !) de Pascal Parisot et Jacques Tellictocci à Léognan à 19h30 au Centre Georges Brassens (entrée 5€). Soirée organisée par Bordeaux Chanson en partenariat avec la Fête du Livre Jeunesse et la Mairie de Léognan.




2- Vous n'habitez pas dans le coin, vous êtes fatigués, vous n'avez pas envie de sortir, France Inter a pensé à vous : la radio diffuse Le prix Constantin 2009 à 21h.



"Rendez-vous sur les ondes ce vendredi 13 novembre de 21h à 23h pour savourer les meilleurs moments musicaux de la soirée, les réactions des artistes dans les coulisses de l’Olympia, le show-case d’Olivia Ruiz, présidente du Jury et les émotions d’Emily Loizeau… pour une soirée spéciale avec Valli.
Après les larmes d'Asa l'année dernière, c'est au tour de la franco-britannique Emily Loiseau de remporter le Prix Constantin, avec son album «Pays sauvage» construit entre Paris, l’Ardèche et la Réunion.
Agée de 34 ans, Emily Loizeau est pianiste de formation. Après un détour par le théâtre, elle a fait des débuts remarqués dans la chanson en 2006, avec son premier album L'Autre bout du monde, sorti sur le label indépendant Fargo.
Née d'un père français et d'une mère britannique, la fluette jeune femme aux boucles châtains avait été nommée en 2008 aux Victoires de la musique dans la catégorie «révélation scène de l'année».
Sur son deuxième album Pays sauvage (Polydor/Universal), réédité lundi 10 novembre, la demoiselle a délaissé en partie le piano et gagné en liberté. Convoquant banjos et fiddles, elle y puise aux sources de la musique américaine (folk, blues, country...), mais s'inspire aussi de Kurt Weill et de la chanson française.
« Je suis très fière, j'étais convaincue que je ne l'aurais pas. J'ai l'impression que c'est un peu une erreur, car il y a tellement de gens que j'admire dans cette sélection », a-t-elle ajouté après avoir reçu son prix.

Informations complémentaires :

Les lauréats :
Edition 2008 : Asa, 2007 : Daphné, 2006 : Abd Al Malik, 2005 : Camille, 2004 : Cali, 2003 : Mickey 3D, 2002 : Avril.

Philippe Constantin : On doit à Philippe Constantin la découverte de nombreux talents: de Daniel Balavoine à Angélique Kidjo en passant par Higelin, Téléphone, Daho, Eicher, Taha et tant d’autres. Véritable fou de musique, il arrive à Paris en 1962 pour faire la prépa HEC à Louis-Le-Grand. Elève brillant il se targue d'avoir terminé dernier de sa promo... Politisé depuis le berceau il sera expulsé de la LCR pour utilisation abusive de la ronéo détournée pour assurer la promotion d'un concert de Jimi Hendrix !
Il devient journaliste à Jazz Hot et fondateur du magazine Rock & Folk, il débute sa carrière chez Pathé-Emi où il contribue à faire connaître les Pink Floyd. 1978 lui offre l'opportunité de contribuer à lancer Virgin-France puis de fonder les éditions musicales Clouseau. Son infaillible flair de dénicheur de stars à tube, comme les Rita Mitsouko, le fait engager par la maison Barclay dès 1979 où il resta plus de 10 ans avant d'être nommé directeur de Mango Records, spécialisé dans les musiques du monde. Un an avant sa mort, il lance son propre label : Sankara, succombant en 1996 à une malaria foudroyante.
Philippe Constantin adorait les avions... d'ou l'emblème du Prix Constantin !

We love Emily !

posté le mardi 10 novembre 2009 à 08:54

Emily Loizeau, que nous avons reçue deux fois (une fois en solo au Satin Doll, et une fois en groupe à Salleboeuf) a été récompensée hier soir à l'Olympia par le prix Constantin pour son album "Pays sauvage".
Elle avait déjà été sélectionnée en 2006 pour "L'autre bout du monde".
Nous sommes très heureux pour elle, et savons depuis longtemps que son talent est immense.

Les autres nommés étaient : Babx "Cristal Ballroom », Diving with Andy « Sugar Sugar », Piers Faccini « Two grains of sand », Hugh Coltman « Stories from the safe house », Birdy Nam Nam « Manual for successfull rioting », Dominique A « La Musique », Fredo Viola « The turn », Orelsan « Perdu d’avance » et Yodelice « Tree of life ».




Le concert de l'Olympia sera diffusé sur France Inter le 13 novembre à 21 heures, sur France 2 le 19 novembre à 0 h15 et sur France 4 le 21 novembre à 0 h 30.
Nous vous recommandons aussi son interprètation magnifique de la chanson "Ses baisers me grisaient" de Boris Vian sur l'excellent album de reprises "A Boris Vian, On n'est pas là pour se faire engueuler".

Myspace d'Emily ici.
Site .

Les sonos tonnent

posté le mercredi 4 novembre 2009 à 08:46

Les Sonos Tonnent, si j'ai bien compris, c'est une émission de critique chanson diffusée tous les 15 jours sur un genre de radio internet qui réunit les critiques de “Télérama”, “Le Nouvel Observateur” et “L'Express”.
Ils en ont apparemment déjà réalisé 4, et voici la cinquième édition avec Sanseverino, Mano Solo et... Hugues Aufray ici !

"L'un sort “Les Faux Talbins” (Sony Music) ; l'autre, “Rentrer au port” (Warner) ; le troisième, “New Yorker” (Mercury)... S'ils sont tous dans l'actualité, ces trois-là n'ont guère de point commun. Ah si : ils sont au menu des Sonos Tonnent."


Pour les précédentes, j'ai retrouvé ces liens :
- #1 : -M- vs Miossec ici.
- #2 : Murat vs Da Silva ici.
- #3 : Brigitte Fontaine vs Mickey 3D ici.
- #4 : Renan Luce vs Benjamin Biolay ici

Ames sensibles s'abstenir...

Mayereau hors pistes

posté le mardi 27 octobre 2009 à 09:23

Le nouvel album d'Isabelle Mayereau, Hors Pistes est sorti le 22 octobre dernier.



Voici ce qu"en dit le chanteur Mathieu Rosaz :

Cela faisait 12 ans qu'Isabelle Mayereau n'avait pas sorti d'album. Certes, elles chantait un peu partout ces derniers temps ses chansons guitare-voix, avec en fond de scène des créations lumière magnifiques, des images...
Et l'album tant attendu sort enfin. Je viens de lui écrire sur le livre d'or de son site et j'ai envie de partager avec vous le plaisir que m'offre cet album ; cette âme !

Chère Isabelle,
J'écoute en boucle ces pistes tant attendues ! Ce disque est à la fois différent des autres mais dans la lignée aussi. On y retrouve des pianos à la Jean Musy; comme j'aime. Mais j'ai surtout pensé sur des titres comme "Amoureuse de vous" ou "Papadam" à Anouar Brahem ou Avishai Cohen que tu dois aimer je pense. Je suis fou de "Chevrolet Impala" et "Comme la porcelaine" est une perle rare... La nouvelle version de "L'enfance" est pour moi supérieure à celle de l'époque et les toute petites minuscules brisures de voix dans "tu m'écris" ont un charme fou ; tout comme les nouvelles harmonies. Ta voix est un miracle; elle ne bouge pas ou alors elle devient plus sensible, fragile et c'est très émouvant. Et puis certaines de tes chansons sont drôles aussi. Et tous ces voyages... Merci d'exister ! Je t'embrasse fort.
Mathieu

Le site d'Isabelle Mayereau ici.
Son myspace .

Festival En Bonne Voix de Pessac

posté le mardi 5 mai 2009 à 16:26

Oui, il y a un festival chanson sur la CUB, et il s'appelle En Bonne Voix.



Il aura lieu pour la 3e fois le 6 juin 2009.
Le programme est fort alléchant : Amélie les Crayons, Fred Radix, Clarika, Zaza Fournier, etc.
Vous le trouverez sur le site de la Mairie de Pessac ici.
Les heures et dates des concerts sont disponibles en cliquant sur la rubrique "Agenda des concerts" ci-contre.

Cristal Ballroom

posté le jeudi 9 avril 2009 à 09:21

"Babx est un type barré ! Il l'avait déjà prouvé en 2006 à l'occasion de la sortie de son premier album, éponyme ; il le confirme aujourd'hui avec ce "Cristal Ballroom" lancé par un single ("Electrochocs Ladyland") philosophique, qui nous interroge sur le sens de la vie et les pensées cachées en chacun. Le CD héberge des pépites gonflées à bloc d'idées, comme cette fameuse "08h04", qui lui permet de suivre des personnages comme le ferait une caméra cachée, dans une ambiance musicale anxiogène. "Fermez les yeux, le monde vous regarde", chante-t-il sur un fond de roulements mécaniques grippés.



Voyageur dans l'âme, Babx a dû penser que de petites séquences exotiques s'imposaient pour cet album. Il balade l'auditeur au Japon sur un rythme remuant et résonnant, en expliquant vouloir y "mourir (...) dans un suicide collectif, parce que c'est cool le Japon" ! Plus loin, "Bons baisers d'Islamabad" dépeint une capitale pakistanaise pleine de couleurs, de contrastes et de contradictions... Accompagné d'un orgue désuet, il s'essaye ainsi à un style atemporel étonnant. Eclectique mais pas décousu, "Cristal Ballroom" est la preuve que la scène française commence à ne plus tourner en rond."

Infos trouvées sur le site Musicactu.com ici.
Site de BabX , son Myspace ici.

J'veux du soleil !

posté le vendredi 3 avril 2009 à 09:50

Vous le voyez bien : il ne fait pas beau, même pas dans le nouveau clip de Dominique A visible .
Alors ramenez vos fraises (et pas d'Espagne !) car demain soir à 20h30 nous organisons un très beau concert au Satin Doll avec Daguerre et Olive et moi (plus d'infos en cliquant ici) qui va ensoleiller votre fin de semaine !

Et pour patienter, le clip du groupe Au P'tit bonheur .

Sentiments humains pour Lapointe

posté le jeudi 2 avril 2009 à 09:25

Le 3e album de Pierre Lapointe, Sentiments humains, paraîtra le 7 avril sous étiquette Audiogram. Une édition limitée de cinq titres n'ayant pas trouvé place sur l'album sera offerte aux acheteurs des 15 000 premières copies de l'album.
Le 1er extrait, Je reviendrai, est une chanson évoquant ce qui perdure au-delà de notre fin physique.



Le clip est déjà visible sur son site .
(à noter que qu'on reconnait les sites canadiens au délicieux mot de "babillard" utilisé à la place de l'appellation traditionnelle "forum")
Il sera à La Boule Noire à Paris du 21 septembre au 17 octobre 2009, et les places sont déjà en vente.

Art Mengo pour bientôt ?

posté le mercredi 1 avril 2009 à 12:24

Extrait du forum "Succès d'estime" consacré à Art Mengo (lien ici) :



"Il semblerait que notre ARTiste préféré ait décidé de prendre le temps pour finaliser son prochain opus.
L’album sortira le 24 septembre 2009, sur le label « Chants du monde » Harmonia Mundi. La tournée qui est annoncée longue et riche en dates débutera fin septembre, j’attends les dates pour vous les communiquer.
Pour l’instant je n’ai pas plus d’informations concernant le futur album, ni le nombre de pistes, ni la couleur de l’album quoique connaissant le titre nous pouvons peut être d’ores et déjà imaginer le contenu du futur disque. L’attente, personnellement, sera longue et dure au vu de l’actualité musicale prévue pour les prochains mois…
Et alors le titre du prochain album ?
L’album s’intitulera « Sujet Libre », ce qui laisse effectivement pas mal de possibilités et d’expectatives quand au contenu de l’album. Je vous propose d’aller en discuter librement sur le forum, je vais ouvrir un sujet dessus, cela nous permettra d’attendre gentiment la rentrée… Autre info, que j’ai cru comprendre en surfant sur des sites marchands, un coffret de 5 cd retraçant la carrière de ART MENGO serait disponible le 30 Mars 2009, je n’ai pas pu faire vérifier cette information, nous verrons bien d’ici quelques jours… En même temps, une « anthologie » serait quelque par un plus pour l’ARTiste, cela permettrait d’élargir le cercle très intime des aficionados de ART MENGO. Une façon de fêter les 20 ans de carrière d’ART MENGO.
Alors que faire jusqu’en septembre ? Laisser le site plonger dans une hibernation estivale, et le réveiller dès la rentrée ? Ou bien, essayer de faire un petit peu de buzz sur la sortie du disque…A voir. N’oublions pas que succesdestime.net vit grâce à vos contributions."

Voilà, vous en savez autant que nous...
Aussi l'occasion pour nous de rendre hommage à tous les "fans" qui font vivre des sites d'informations sympa et précieux...

Elle veut tout

posté le jeudi 26 mars 2009 à 09:12

"Ariane Moffatt est de retour - en France - avec le premier extrait de son troisième album, "Je veux tout". Chez nous, car au Québec, la chanson est sur les ondes depuis le printemps 2008.



Après deux premiers albums, en 2002 et en 2005, unanimement salués par la critique avec de petites perles de poésie modernes telles que "Combustion lente", "Le cœur dans la tête", ou "Retourne chez elle", ayant connu de grands succès au Québec, la talentueuse Ariane Moffatt, au timbre de voix si particulier et personnel, verra son dernier opus, "Tous les sens", enfin distribué en France dès le 4 mai prochain, et actuellement porté sur nos ondes par le single "Je veux tout"."

La suite est à découvrir ici sur Chartsinfrance.
Le myspace d'Ariane Moffat .

Delpech a la pêche !

posté le mercredi 25 mars 2009 à 12:06

Je sais, c'est facile... Mais on ne peut pas être tous les jours au sommet de sa forme !

Voici ce que nous avons débusqué pour vous sur le site de France Bleu ici :

"Quatre ans après «Comme vous», 2009 verra la sortie du nouvel album d’inédits de Michel Delpech intitulé "Sexa", disponible le 1er Juin. Ce nouvel opus est réalisé par Jean Philippe Verdin, déjà réalisateur de l’album précédent "&". La plupart des textes sont coécrits par Michel Delpech. De nombreux compositeurs ont participé à ce projet : Dominique A, Ben Ricour, Pierre Papadiamandis, Michel Pelay, Franck Langolf…"


Dabadie honoré

posté le vendredi 13 mars 2009 à 09:22

"Cela faisait longtemps qu'une réception à l'Académie française n'avait bénéficié d'un tel battage médiatique. L'engouement pour l'entrée de Jean-Loup Dabadie, jeudi 12 mars, a étonné, voire agacé, mais cela montre que l'institution a encore des parures pour séduire.



Né le 27 septembre 1938, Jean-Loup Dabadie a été successivement (et simultanément) journaliste, romancier, auteur de sketches et de chansons, auteur et metteur en scène dramatique, traducteur, scénariste et dialoguiste. Mais c'est à la tradition des écrivains légers, de Voiture à Meilhac en passant par Labiche, que les académiciens le raccrochent."

La suite est à lire sur le site du Monde ici.


Et pour mémoire, Jean Loup Dabadie a travaillé avec Claude Sautet ("Les choses de la vie", "César et Rosalie" et "Vincent, François, Paul... et les autres").
Il a écrit entre autres les paroles de Le petit garçon pour Serge Reggiani, des tubes pour Michel Polnareff (Tous les bateaux, tous les oiseaux, Dans la maison vide, Holidays, On ira tous au paradis...), des succès de Julien Clerc (L’assassin assassiné, Femmes, je vous aime...). Il a aussi bossé pour Alice Dona, Richard Cocciante, Dalida, Mireille Mathieu, Liane Foly, Sylvie Vartan, Nicoletta, Yves Montant... La liste de ses collaborations est longue !

Juste pour le plaisir, La chanson d'Hélène composé par Philippe Sarde, paroles de Jean Loup Dabadie interprétée par Romy Schneider et Michel Piccoli ici.

Lapointe en fille

posté le mercredi 4 mars 2009 à 10:13

On connaissait Pierre Lapointe que l'on avait adoré sur scène, voici Stéphanie Lapointe pour laquelle il a écrit deux chansons.
"La jeune québécoise qui monte s’appelle Stéphanie Lapointe. Révélée dans son pays grâce à la « Star Académie 2004 » dont elle fut la gagnante, la jeune demoiselle nous offre là un premier album sensible et touchant. Même si elle ne cesse de s’interroger sur le temps et sur l’enfance, la douceur de sa voix et la mélancolie de ses mélodies nous attirent dans une bulle intemporelle et feutrée. Difficile de lutter. La chanteuse se montre à la fois taquine, profonde et légère. Elle joue avec pudeur de son côté femme enfant. Surtout, ne vous fiez pas à son joli minois et à sa voix enfantine, à 24 ans sa maturité et son exigence du bel ouvrage imposent le respect."



Infos trouvées sur le site des Chroniques de Mandor ici.
Myspace de l'artiste .

Chat... perché

posté le vendredi 13 février 2009 à 08:50

Ca fait quelques jours que tout le monde nous parle de Chat.
Travail exceptionnel ou super lancement d'album très bien ficelé par EMI ? On penche plutôt pour la deuxième solution, même si elle n'exclut pas la première.
Elle est mignonne, c'est frais, c'est bien fait (plein de copains avec des noms connus)...
Un brin de Carla Bruni, de Camille ? Vous entendez d'autres influences ?



Voici un extrait de ce qu'en dit le site francoscene.com ici.

"C’est sur le toit brûlant de la pop en français que Chat fait ricocher ses drôles de chansons au piano. Aucun doute que ce félin est atypique, un matou pas comme les autres, un chat qui griffe ses premières chansons sur le papier et se fait vite répérer via son MySpace. Chanteuse à la voix douce, grande voyageuse, Chat sort des sentiers battus et nous impose son univers en phase avec son temps. Une pop singulière jouée au piano. Alors après Emily Loizeau, il va falloir compter avec le pays sauvage de Chat. Une folie douce elevée au classique (promise à un joli avenir de concertiste, elle changera de trajectoire après un voyage à Londres) qui après avoir signé chez le Label Capitol s'est associé Joseph Chedid (frère de...) pour enregistrer son premier opus au labo M."

Myspace de Chat ici.

Madame aime

posté le vendredi 6 février 2009 à 08:45

Warner prépare la sortie d'un album "Madame aime" qui réunira des reprises des années 80 interprétées par des actrices françaises.
Isabelle Huppert reprendra "Comme un garçon" de Sylvie Vartan
Valérie Lemercier : "Par amour, par pitié" de Sylvie Vartan
Juliette Binoche : "L’homme de sa vie" de Diane Dufresne
Virginie Ledoyen : "L’amour à la plage" de Niagara
Emmanuelle Béart : "Les parfums de sa vie" d’Art Mengo
Sylvie Testud : "La fièvre dans le sang" d’Alain Chamfort
Isabelle Carré : "Confidence pour confidence" de Jean Schultheis
Emma de Caunes : "Les histoires d'A" des Rita Mitsouko

Le disque réunira également Nathalie Baye, Clothilde Courau, Mélanie Laurent et Joana Preiss.
Les comédiennes seront entourées par un groupe de rock mené par le producteur Bertrand Burgalat.


Bertrand Burgalat

Info trouvée sur le site de Bruno lapetitemaisonjaune.com ici.
(Mais comment fait il pour être toujours au top de l'info ???)

Claire de Belgique (encore !)

posté le mercredi 4 février 2009 à 10:09

Nouveau talent lancé par la maison EMI, Claire Denamur a accroché nos oreilles.



Voici ce que dit d'elle Pierre-Dominique Burgaud
"Le mercredi après midi, pendant plusieurs mois, Claire Denamur passe chez moi, près de la place de Clichy, après son cours de guitare. Elle me parle d’Emily Loizeau, de Renan Luce, dont elle commence à assurer les premières parties. Elle ne connaît presque rien de la chanson française. Ni la nouvelle scène, ni les grands classiques. Sa culture est ailleurs. Elle me parle de Billie Holiday, des Beatles, de Frank Sinatra. Elle me parle de son hésitation à passer à la frange. Elle me parle de Marilyn Monroe, de Césaria Evora. D’un sms qu’elle n’ose pas envoyer à un garçon. Elle me parle de la vie d’une fille de 23 ans. Et puis, elle prend sa guitare et elle chante. Des débuts de mélodie, des bouts d’idées qu’elle a notés et qu’elle aimerait développer. Elle chante sans aucune timidité, elle se met à nu. Peut-être qu’elle improvise. Sa voix emporte tout. Ses révoltes de jeune fille, ses souvenirs de voyage, ses amourettes qu’elle prend pour des amours. Elle enchaîne sur Black Bird ou sur une chanson de folklore traditionnel argentin, et on a l’impression qu’elle vient de les composer. Toujours cette voix. C’est émouvant de puissance et de fragilité. Entre deux chansons, on parle de ses textes qu’elle veut délibérément non littéraires, simples, « un peu comme si une jeune fille étrangère écrivait en français ». Elle veut qu’ils soient un calque de sa vie, des phrases parfois douces, parfois brutales, chaotiques s’il le faut. Des sentiments jetés, sans fioriture. « Pourquoi ne pas dire les choses comme ça puisque c’est comme ça que je les ai ressenties ». Au fil du temps, une quinzaine de nouvelles chansons naîtront. La grande majorité sera d’elle seule."
Son site ici
Son myspace .

On ne peut pas toujours rigoler non plus !

posté le jeudi 22 janvier 2009 à 09:10

Une adorable adhérente de Bordeaux Chanson, qui s'occupe de l'aide aux personnes en difficulté, nous demande de relayer l'information suivante, ce que nous faisons avec grand plaisir :

Mardi 10 Février 2009 à 20h
à l'Athénée Municipal de Bordeaux
(entrée derrière le centre commercial St Christoly)
auront lieu

Les 12èmes journées nationales
Prévention du suicide


"J’irai lui ouvrir la porte… "
Par la compagnie Les 2a de Bordeaux

Suivi d’un débat animé par plusieurs acteurs sociaux bordelais
et le Docteur Xavier Pommereau
Responsable U.M.P.A.J.A. Centre Abadie

Manifestation gratuite
organisée par :
- SOS Amitié 05 56 44 22 22 (24h/24)
- Phénix 05 56 02 24 01
- Jonathan Pierre Vivante
- AG2R

Chanteur et riche, ça existe !

posté le lundi 19 janvier 2009 à 18:01

On n'arrive pas bien à s'en rendre compte dans nos petites structures qui rament et font travailler des artistes pauvres, mais auteur-compositeur-interprète, ça peut rapporter gros !
En cliquant ici, vous aurez le palmarès des chanteurs qui ont gagné plein de pognon en 2008.
Au passage, on se réjouit que certains aient quitté la liste... Mais c'est bien parce qu'il faut se réjouir de quelque chose...!

Johnnny ne mourra jamais

posté le mardi 13 janvier 2009 à 10:12

"Le jour de la mort de Johnny ne verra jamais le jour. Cette chanson, qui devait figurer sur le prochain album du groupe Fatals Picards, a finalement été retirée à la demande expresse de leur maison de disque, Warner. Dans ce morceau, le groupe de rock, qui se définit comme "indé-débile" et qui avait représenté la France à l'Eurovision en 2007, imagine le jour de la disparition de Johnny Hallyday. Mais la Warner, qui produit également Johnny, a demandé au groupe de retirer la chanson de leur album Le Sens de la gravité, dont la sortie est prévue le 2 mars. (...)"



Cette info a été trouvée sur le site du journal Le Monde et la suite est à lire ici.

Le site du groupe Fatals Picards .

Vive les vieux ?

posté le mardi 16 décembre 2008 à 11:04

C'est le titre d'un article publié par Europe1.fr.

"Francis Cabrel, meilleure vente d'album en 2008. Alain Bashung couvert d'éloges, Christophe, icône des jeunes... Ils occupent la scène depuis plus de 30 ans et sont loin d'avoir dit leur dernier mot ! En 2009, un autre sexagénaire créera l'événement : Johnny Hallyday qui, à 65 ans, entamera en mai sa dernière tournée après avoir publié en octobre un disque qualifié d'anecdotique par les critiques."

La suite ici.

Concert gratuit

posté le mercredi 10 décembre 2008 à 11:00

Pour les amateurs de chanson qui voudraient soutenir la candidature de Boeuf (seul artiste chanson de cette sélection toujours très controversée...), le samedi 13 décembre à 20H30 auront lieu à Barbey (Bordeaux) les auditions Aquitaine du Printemps de Bourges.

Sélection régionale pour les Découvertes 2009 du Printemps de Bourges :
- Boeuf (Chanson - Mont de Marsan)
- GRS Club (Rock - Bordeaux)
- Minuscule Hey (Pop - Bordeaux)
- O2Zen (Hip Hop - Merignac)
- Rhamza (Hip Hop - La Tour Blanche)
- Willis Drummond (Rock - Bayonne)

Emily et le Pays sauvage

posté le vendredi 28 novembre 2008 à 09:07

Après "L'autre bout du monde", Emily Loizeau, que nous avons reçue à deux reprises à Bordeaux Chanson, revient avec un "Pays sauvage"...



"Emily Loizeau est de retour dans les bacs le 2 février 2009 avec son second opus intitulé Pays Sauvage.
Réalisé par la chanteuse elle-même, l’album contient de nombreuses collaborations prestigieuses avec Moriarty, Jeanne Cherhal, Olivia Ruiz, Thomas Fersen ou encore le groupe de folk Herman Düne. Le disque a été mastérisé à Los Angeles et s’annonce très ambitieux. Le visuel de l’opus promet des chansons très festives et un univers particulier. Après quelques collaborations avec Renan Luce ou le groupe Dyonisos, l’interprète de Jalouse espère donc frapper fort avec ses nouvelles compositions qui seront présentées au public lors de prochains concerts donnés dans toute la France.
Révélation de l’année 2007, Emily Loizeau, première signature française de l’excellent label Fargo, oscille entre chansons piquantes et ballades sensibles, aidée de textes bien détourés et malicieux, parfois crus ou à fleur de peau, piqués de touches d’inattendu. Elle chante d’une voix typée et puissante, capable de la grâce la plus délicate et des inflexions gouailleuses les plus franches.
Emily Loizeau bâtit des ponts à l’autre bout du monde entre americana, folk et chanson, quelque part entre Tom Waits, Shivaree, Randy Newman et Camille.

Infos trouvées sur musique.evous.fr ici.

Site d'Emily ici.
Son myspace .

mAm'Zelle Bip & FrAnck Perrolle

posté le lundi 24 novembre 2008 à 09:56

Aujourd'hui Marion (vous vous rappelez, c'est notre nouvelle recrue à l'administration de l'asso !) nous confie un nouveau coup de coeur : mAm'Zelle Bip & FrAnck Perrolle
"Ce duo jazzy vient de publier son premier album éponyme. Dix chansons toutes plus fraiches les unes que les autres, écrites avec beaucoup d'humour et de tendresse, et magnifiquement arrangées par un guitariste hors-pair.
A l'instar de Yael Naim & David Donatien, découverts l'an dernier, l'un ne va pas sans l'autre. Le duo entre mAm'Zelle Bip, chanteuse aux trois octaves et demi, et le guitariste FrAnck Perrolle qui joue comme s'il avait quatre mains, écrit, compose, arrange, et réalise.



mAm'Zelle Bip & FrAnck Perrolle sont originaires de la région parisienne, et relèvent le défi audacieusement décalé dans le paysage musical actuel, de publier un premier album éponyme guitare/voix (aux figurines en guise de visuel, réalisées par Alexis Carbonnier), porté par un premier single extrait : "A little faible"."
Info trouvée sur le site de Chartsinfrance ici.
Le site des artistes ici.
Leur myspace .

Wally : absurdités protéiformes

posté le mardi 18 novembre 2008 à 13:45

Wally est un chanteur et un guitariste exceptionnels, mais ce n'est pas ce que vous retiendrez si vous allez le voir sur scène. En effet, il va si vite, il est si plein d'énergie que vous aurez en tête ses jeux de mots géniaux ou débiles, sa présence incroyable qui vous entraîne dans les délires les plus fous, et son extraordinaire inventivité.
Vous passerez peut être à côté de l'artiste et vous ne verrez que le showman, ce serait dommage, cet énergumène est bourré de talent.
Et encore au delà de l'artiste et du showman, c'est un " très bel humain", comme le dit si joliment Bernard Joyet.

Alors voilà, il sort ces jours-ci un dvd "Absurdités protéiformes" que nous vous recommandons chaudement (d'ailleurs il fait froid, ça tombe bien !)



Si vous avez 5 mn, vous irez faire un tour sur son site ici, où vous trouverez son "Art comptant pour rien", ses cd et dvd en vente, ainsi que quelques objet de son cru (L'outilleur aveyronnais) pouvant faire de magnifiques cadeaux de Noël comme...

le paillasson gps :



le Tee shirt de fille ayant au moins 2 qualités :


Soutenez un beau projet !

posté le vendredi 7 novembre 2008 à 10:19

Le cinéma Jean Vigo à Bordeaux est en danger !



"-Après 27 ans d'activité au 6 rue Franklin à Bordeaux, le cinéma d'Art et Essai Jean Vigo est menacé de fermer ses portes de façon définitive dès le 1er janvier 2009.

-Le cinéma Jean Vigo est actuellement géré par une association loi 1901, financée en grande partie par la Mairie de Bordeaux depuis 1981. Ce financement public est vital pour le cinéma et permet son bon fonctionnement. En juillet 2008, la Mairie a fait savoir à l'association Centre Jean Vigo qu'elle ne poursuivrait pas son soutien financier aux mêmes conditions à partir de 2009 ; Alain Marty, l’actuel président du Jean Vigo, a décidé à cette occasion de dissoudre l’association gérante du cinéma.

-Dans ces conditions, la Mairie a dit attendre une proposition de structure et de fonctionnement alternatifs pour l'année à venir. Le 14 octobre 2008, un projet monté par les salariés du Jean Vigo et leurs partenaires, assorti d’un budget prévisionnel a donc été présenté au service culturel de la Mairie. Il en est ressorti que la Mairie était réservée quant à la nouvelle proposition dont les principaux points sont retranscrits ci-dessous :

Une fédération d’associations : la nouvelle structure gérant la salle (association « L’avventura ») aurait pour particularité de regrouper des structures et associations culturelles ou éducatives reconnues pour la qualité de leur travail dans le domaine du cinéma et de l’image, chacune ayant voix au chapitre quant à la programmation globale de la salle et se voyant offrir la possibilité d’organiser certains de ses évènements dans la salle. Monoquini, ATIS, Paradoxal, Musique de Nuit, Cinémarges ont déjà répondu présents…

Ouverture du Jean Vigo : il se doit de retrouver le rôle rassembleur qui est naturellement le sien, celui d’un lieu susceptible de fédérer un certain nombre d’initiatives et de propositions culturelles afin de répondre ensemble à la demande d’un public de plus en plus important et exigeant. Le public aurait la possibilité d’adhérer à l’association et d’ainsi participer à la vie et au développement de l’association.
Cette ouverture serait également artistique avec un accueil régulier de spectacles (cirque, théâtre…), de concerts et d’expositions (photographie, arts plastiques, arts numériques…), permettant ainsi de renouer avec la vocation initiale de la salle, lieu de spectacle emblématique de la vie culturelle bordelaise depuis son ouverture en 1912.

Un cinéma tourné vers l’avenir : la programmation du Jean Vigo continuera de faire la part belle à la diffusion du cinéma de patrimoine (étant déjà la seule salle d’Aquitaine ayant une activité comparable à celle d’une cinémathèque), ainsi qu’à la défense d’un cinéma de qualité pour les plus jeunes, indispensables à la transmission et à la préservation d’une vision artistique du cinéma.
-Une ouverture importante sera également faite en direction des œuvres contemporaines, notamment vers le cinéma émergent et l’art numérique, afin de penser et de donner à voir le cinéma dans toute sa modernité et sa complexité.

Lieu de découverte et d’expression : rencontres et séminaires, formation des publics, centre ressource d’éducation à l’image, lieu de fidélité de tous les vrais amoureux du cinéma. Ouverture d’un café solidaire, accès gratuit à la presse spécialisée…

-Il est à noter que, lors du premier exercice, la Ville de Bordeaux sera le seul partenaire financier public du Jean Vigo. Les autres collectivités locales (Conseil Régional), l’Etat ou l’Europe ne pouvant intervenir dans le soutien d’une structure qu’après une année d’exercice.
-Les recettes propres de la salle (adhésions, billetterie, location, restauration légère, publicité...) ne sauraient suffire à assurer l’équilibre budgétaire de la structure, en raison d’un projet culturel dont l’exigence nécessite par nature un soutien public. Si l’exercice 2010 devrait être plus confortable avec le développement de l’activité, la recherche de mécènes privés et le soutien d’autres partenaires publics, le bon déroulement de l’exercice 2009 nécessite donc quant à lui une implication de la municipalité à hauteur de 176 170 Euros.

-À l'heure où l'horizon culturel bordelais se rétrécit un peu plus chaque année, à l'heure où les petites librairies spécialisées ferment les unes après les autres, à l'heure où les théâtres, salles de spectacles et salles de concerts espacent de plus en plus leurs événements, laissant craindre une paupérisation de tout un pan de notre offfre culturelle, il est impératif de défendre avec force un nouveau projet culturel fédérateur et innovant.

-C'est pourquoi nous vous remercions d’apporter votre soutien à la nouvelle association et à la salle pour éviter que celle-ci ferme définitivement. Mobilisez-vous, Faites passer le message à vos réseaux. Proposez vos suggestions. Signez la pétition !!!"

L’assocation « L’avventura »

Signez la pétition d'un simple clic ici.

Mademoiselle K et maman X Y

posté le jeudi 6 novembre 2008 à 15:25

La chanteuse Mademoiselle K a lancé le vendredi 26 Septembre à 20h un appel à playback sur sa chanson "Maman XY" sur Dailymotion.
Les internautes ont envoyé leurs films et 15 jours plus tard...
40.031 vues
211 vidéos envoyées
613 minutes récoltées
2 nuits blanches
74 playbacks sélctionnés
3h00 de musique.

Résultat : 1 clip patchwork

Lundi 20 Octobre 22h48 : Projection du clip en avant-première à l'Olympia

Dimanche 2 Novembre minuit : Mise en ligne du clip "Maman XY" sur Dailymotion.


Le clip est visible en cliquant ici, c'est le site de "Chanson Française".

Coralie au magasin de jouets

posté le vendredi 31 octobre 2008 à 11:06

Coralie Clément sort un nouvel album qui porte le joli nom de "Toystore".
Nous en avons trouvé un critique élogieuse sur le site www.musicactu.com ici et nous vous l'avons recopiée ci-dessous :



"La soeur de Benjamin Biolay nous apporte une touche de douceur bienfaitrice et un éventail d'instruments étonnants.
L'évocation du nom de Coralie Clément nous oblige à faire référence à son frère, Benjamin Biolay, qui a joué un rôle déterminant dans sa carrière. En 2001, à 22 ans, la chanteuse donnait naissance à son premier album. En 2005 elle continuait à tracer sa route, et, trois ans plus tard, elle délivre (déjà) son troisième disque. "Toystore" ne devrait pas passer inaperçu car une pléiade de personnalités proches de l'univers de Biolay a répondu présent à l'invitation lancée par la chanteuse à l'air mutin.
D'une douceur prodigieuse, la voix de Coralie Clément parvient à se poser d'une façon magnifique, aussi bien en français, qu'en anglais et même en italien. L'actrice et chanteuse Chiara Mastroiani a couché sur papier quelques morceaux pour son amie ; elle interprète même "Sono Io" avec elle. Le trop rare Etienne Daho s'est également invité dans l'aventure, à travers la chanson "Je ne sens plus ton amour". Au final, "Toystore" est un disque profond accordant une large place à l'analyse, le tout agrémenté d'instruments tous plus surprenants les uns que les autres : ukulélé, sifflet à coulisse et même pipeau ! Laissez-vous submerger par cette touche de douceur..."

Le myspace de Coralie Clément ici.

Chanson chez soi : le site

posté le vendredi 17 octobre 2008 à 10:24

D'abord, pour aller sur le site de Chanson Chez Soi, cliquez ici.

Et puis, profitons d'un peu de presse dans "Sortir en Gironde" (guide automne/hiver 2008 supplément gratuit au journal Sud Ouest du 16 octobre 2008 orchestré par Stéphane C. Jonathan) pour vous causer de cette nouvelle activité qui démarre sur les chapeaux de roues : Chanson chez soi, concerts chez l'habitant.
Nous n'allons pas nous casser la nénette à vous raconter ici ce que Magic Vincent s'est cassé les pieds à expliquer sur le site idoine (oui, un joli mot, on aime bien !) fort justement appelé chansonchezsoi.com et que vous pouvez visiter d'un simple clic ici.



Et pour info, Magic Vincent fait mieux les sites que les mayonnaises !
Voi-là !

Prix Constantin 2008

posté le jeudi 16 octobre 2008 à 09:36

Prix Constantin 2008
Le 17 novembre à l'Olympia, le prix Constantin 2008 (présidé par Etienne Daho) sera remis à un nouveau talent francophone.



Cette année les nominés sont :
Arman Méliès
Asa
Barbara Carlotti
Cocoon
Joseph d'Anvers
Julien Doré
Moriarty
The Do
Thomas Dutronc
Yael Naim & David Donatien

Ce prix a été crée en 2002 et a déjà récompensé des talents musicaux comme Avril en 2002, Mickey 3D en 2003, Cali en 2004, Camille en 2005, Abd Al Malik en 2006 et Daphné l'année dernière.

Le jury composé de dix-sept personnalités désignera donc le lauréat. Au cours de cette grande soirée, les dix artistes interprèteront un titre live. La cérémonie sera retransmise comme chaque année en direct sur France Télévisions et France Inter.

Ci-dessous, les sélection des années précédentes :

2007 : AaRON, Daphné, Florent Marchet, Justice, Kaolin, Keny Arkana, Keren Ann, Ours, Renan Luce, Rose.
2006 : Abd Al Malik, Anis, Ayo, Clarika, Emily Loizeau, Grand Corps Malade, Jehro, Katerine, Olivia Ruiz, Phoenix.
2005 : Camille, Amadou et Mariam, Anaïs, Bazbaz, Bertrand Betsch, Pauline Croze, Alexis HK, Franck Monnet, Nosfell
2004 : Cali, Pierre Bondu, Jeanne Cherhal, Daniel Darc, Feist, Florent Marchet, JP Nataf, Ridan, Tété, Rokia Traoré

On va s'arrêter là en vous faisant remarquer que nombre de ces artistes est passé sur la scène du Satin Doll avec Bordeaux Chanson : Alexis HK, JP Nataf, Emily Loizeau, Franck Monnet, etc. Et devinez pour quels artistes bat le coeur des BxChansonniens cette année ?

Le site du prix Constantin ici.

Chorus fait peau neuve

posté le mardi 14 octobre 2008 à 16:55

Le journal Chorus n°65 - Automne 2008 est sorti avec une nouvelle couverture et nouvelle maquette.



Au sommaire

A LA UNE / DOSSIER BREL
Sa vie fut un chef-d'oeuvre : trente ans après sa mort (le 9 octobre 1978), Brel reste un phare pour la chanson, un modèle aussi pour ceux qui savent que le monde sommeille par manque d'imprudence. Décryptage d'un parcours en forme d'impossible rêve.

A L'AFFICHE / THOMAS FERSEN ET OLIVIA RUIZ
Dix ans séparent la sortie respective de leur premier album. En dix ans, le métier a beaucoup changé. A l'heure où paraît leur nouvel opus estampillé Espagne pour elle, Québec pour lui, Chorus a réuni ces deux artistes "de scène" qui s'apprécient pour un échange exclusif, passionnant et passionné.

REPORTAGE / ALAIN SOUCHON EN STUDIO
Juillet, studio Ferber à Paris : Alain Souchon invite Chorus à écouter en sa compagnie son prochain album, en cours de réalisation. En exclusivité, découverte de ses futures merveilles.

PORTRAITS / CHORUS VOUS FAIT DECOUVRIR
Thomasi, Maya Barsony, Mélanie Dahan, Carmen Maria Vega, Rassegna, Davy Sicard, Mademoiselle K, Poncet...

ET AUSSI...
Les lieux, les festivals, les rencontres, les chroniques de disques et de livres, les coups de coeur de la rédaction et toutes les découvertes du trimestre !

192 pages d'informations de référence consacrées à la chanson.

Merci

posté le dimanche 12 octobre 2008 à 18:34

Merci merci merci !



D'abord aux bénévoles, nombreux et polyvalents,
Marie-Hélène et Christian aux repas et catering
Cathy, Catherine, Louis, Peggy, Gilles, Christo, Thierry, Marie à la confection des repas,
Marie, Chantal T., Odile, Tony, Marion, Loïc aux entrées,
Alain aux photos,

Et tous les autres qui contribuent au quotidien à faire fonctionner l'asso,

Aux adhérents qui se sont déplacés pour partager ces moments exceptionnels
Aux adhérents qui n'ont pas pu venir et qui ont pensé à nous

Aux artistes qui ont enchanté nos oreilles,
A Franck notre parrain
Aux artistes qui n'étaient pas là cette année et qui ont su nous manifester leur soutien

Au public qui s'est déplacé et qui a fait preuve de curiosité

A Urbs qui a réalisé bénévolement notre magnifique affiche

Au Satin Doll qui nous accueille

A Gilles qui a fait le joli son du festival

Ce fut un réel plaisir de construire et de faire fonctionner cette drôle de machine à produire de l'émotion, de la chaleur humaine et du bonheur avec vous tous,
merci !

Et si j'ai oublié quelqu'un, ayez la gentillesse de mettre cela sur le compte de la fatigue !!!

Vive Viv'Expo

posté le jeudi 2 octobre 2008 à 10:57

A Bordeaux Chanson, on se soucie de chanson et de plein d'autres choses.

Donc, si on récapitule, le we prochain, vous êtes à Bordeaux pour notre super festival Courant d'Airs, mais la journée, vous voilà désoeuvrés.
Nous avons la solution :

Viv'expo, 3 salons de la vie écologique en 1 seule manifestation :

- Salon Santé, Bien-être, Alimentation pour découvrir de nouveaux modes de vie écologiques et durables :
Alimentation bio, Diététique, Médecines douces, Cosmétiques et soins naturels, Remise en forme, Organismes de santé…

- Salon Eco-habitat pour rencontrer les intervenants de l'habitat qui s'intéressent à l'environnement et à l'écologie, collecter des idées, des conseils...
Eco-construction, Maisons bois et bio-climatiques, Eco-matériaux (construction, isolation, finition), Maîtrise des énergies, Energies renouvelables, Mobilier et décoration…

- Salon Tourisme vert et Sports nature, un espace d'évasion et de dépaysement, de nombreuses offres de loisirs respectueuses de notre environnement.
Destinations nature, Tourisme solidaire, Equipements, Fédérations sportives, Sports de plein air (randonnée, vélo, plongée, pêche, golf), Jardinage…

Toutes les infos ici.

Entre musique et littérature

posté le vendredi 19 septembre 2008 à 08:54

"Fantaisie littéraire" est un livre-disque qui traduit les nouvelles relations entre musique et littérature. L’idée de ce manifeste artistique est née à l’occasion de la dixième édition du festival "Les correspondances de Manosque" qui croise, depuis dix ans, les voix des écrivains avec celles de la nouvelle scène de la chanson française. Une vingtaine d'artistes créent ici une lecture musicale à partir d’un livre de leur choix. Une sorte de concert littéraire composée d’une série de créations, à la croisée du slam et des albums-concepts, qui démontre que la musique peut aider à porter la littérature contemporaine vers de nouveaux publics. Chaque chanteur accompagne sa contribution d’un texte libre qui explique le choix de l’écrivain mis en musique et dit plus largement son rapport à la littérature.



Les artistes présents sur cet album : Dominique A, Joseph d’Anvers, Erik Arnaud, Babx, Bertrand Belin, Rodolphe Burger, Barbara Carlotti, Claire Diterzi, Doriand, Thomas Fersen, Theo Hakola, Lola Lafon, Valérie Leulliot, Mathias Malzieu, Florent Marchet, Arman Méliès, Mendelson, Serge Teyssot-Gay

Les écrivains mis en musique : Olivier Adam ("Passer l’hiver"), Arnaud Cathrine (texte inédit), Paul Celan ("Fugue de mort"), Kaye Gibbons ("Ellen Foster"), Brigitte Giraud ("l'amour est très surestimé"), Yannick Haenel ("Cercle"), Georges Hyvernaud ("On croit qu’on en est sorti"), Edouard Levé ("Suicide"), Eric Meunié (texte inédit), Richard Morgiève ("Mon petit garçon"), Mathieu Riboulet, Eric Reinhardt ("Cendrillon"), Olivia Rosenthal ("On n’est pas là pour disparaître"), J.D Salinger ("L'attrape-cœurs"), François Vergne ("Vie nouvelle")…

Infos trouvées dans La petite maison jaune de Bruno, ici.

Biolay fait du ciné

posté le lundi 15 septembre 2008 à 10:07

Ce doit décidément être à la mode, après Bénabar, c'est Benjamin Biolay qui s'y colle dans un film appelé Stella, réalisé par Sylvie Verheyde avec Karole Rocher, Benjamin Biolay, Léora Barbara...




Résumé trouvé sur www.allocine.fr :
1977. Stella entre en sixième, dans un grand lycée parisien.
Stella entre dans le monde...
Un nouveau monde, à l'opposé de celui qu'elle connaît.
Presque un miracle.
Elle, elle vit dans un café, un café d'ouvrier, à la frontière de Paris.
Cette rentrée va changer sa vie.

Un navet pour Bénabar ?

posté le mercredi 10 septembre 2008 à 14:08

Bénabar fait ses débuts au cinéma dans "Incognito" sous la direction d'Eric Lavaine (Poltergay). L'auteur-compositeur-interprète y jouera évidemment un chanteur, mais malhonnête puisqu'il a bâti son succès en volant les chansons d'un autre. Avec Franck Dubosc, Jocelyn Quivrin, Anne Marivin et Isabelle Nanty.


L'hiver, on apprécie parfois les navets...

Les 2 bonnes nouvelles de Bruno

posté le vendredi 4 juillet 2008 à 08:42

Nous relayons l'info mise en ligne ce jour par Bruno dans sa Petite Maison Jaune :


"Emily Loizeau, après le beau succès de son premier album "L'autre bout du monde" prépare déjà son deuxième opus sur lequel on retrouvera les musiciens de Moriarty et de Herman Düne, mais également un duo avec Thomas Fersen.
Mais Emily ne va pas s'arrêter en si bon chemin, puisque Pierre-François Martin-Laval, alias Pef des "Robins des bois" lui a confié l'écriture de la B.O. de son premier film en tant que réalisateur "King Guillaume" !
Deux bonnes nouvelles qui me remplissent de joie mais également d'impatience...!"
(sources : http://www.purepeople.com/)

Ouvre la voix

posté le jeudi 19 juin 2008 à 09:00

"Lorsque débutent les vendanges, le Festival Ouvre la Voix, premier festival de France se déroulant entièrement à vélo, propose une échappée au cœur du territoire de l’Entre-deux-Mers en associant le temps d’un week-end balade à vélo, musique, patrimoine et dégustation de produits régionaux.

Le public se déplace à vélo, assiste à des concerts éclectiques, à des animations aussi originales qu’un concours de cri, et peut se ravitailler, aux sons des guitares amplifiées, à l’occasion des nombreux pique-niques gastronomiques qui ponctuent le week-end.

Ouvre la Voix est aussi le premier festival itinérant de France se déroulant entièrement à vélo, un moyen de promouvoir le territoire de l’Entre-deux-Mers, à travers la découverte de son patrimoine naturel, bâti, gastronomique, culturel et artistique, tout en sensibilisant les festivaliers à sa protection.

Sur les trois jours, les participants ont la possibilité de découvrir les 55 kms de piste protégée de Sauveterre de Guyenne à Latresne, avec ses vallons, ses plateaux, et ses paysages atypiques.

Ouvre la Voix s’inscrit dans une démarche de développement durable : diversité et développement culturel, implication des acteurs locaux et environnement. L'éco-citoyenneté sera l'un des axes fort de l'édition 2008 : tri sélectif, vaisselle compostable, produits biologiques et de saison, mise en place de navettes, toilettes sèches, communication sur papier recyclé avec encre végétale..."

Infos trouvées sur le site d'Ouvre la voix ici.

13 aurores pour Jean Fauque

posté le vendredi 6 juin 2008 à 09:35

"Il s'appelle Jean Fauque et personne n'a jamais entendu parler de lui, sauf peut-être Bashung, dont il est le parolier attitré, et quelques interprètes de renom pour lesquels il a écrit des chansons, comme Jacques Dutronc ou Vanessa Paradis, ce qui lui accorde quand même quelque crédit."

A l'heure où l'on se questionne si fortement sur la problématique de l'emploi des séniors, Jean Fauque donne un très bon exemple de leur capacité à s'intégrer dans la vie active, en sortant son premier album à plus de 50 ans. Un showcase privé est prévu au Réservoir à Paris, le 4 juin prochain.
Cet album, intitulé 13 Aurores et mis en musique avec le pianiste de jazz Baptiste Trotignon, sortira le 2 juin sur chez Reset Jr/ EMI. Une tournée française devrait suivre.
Alors qu'il fait ses débuts de paroliers en 1969, Jean Fauque ne connaîtra vraiment la consécration en tant qu'auteur avec l'album Osez Joséphine de Bashung, paru en 1991 et dont il a co-écrit cinq titres.
Ce grand maître de la patience et des jeux de mots, qui a également écrits des textes pour Patricia Kaas, Carole Laure, Isabelle Boulay, Art Mengo ou encore Guecsh Patti et Marc Lavoine, a vu ses collaborations couronnées de 10 Victoires de la musique entre 1993 ert 2008, sur 26 nominations."
Infos trouvées sur musicspot.fr.
Son myspace ici.

Le Forestier "Restons amants"

posté le jeudi 15 mai 2008 à 09:47

"S’il n’avait plus sorti d’album studio depuis l’an 2000, Maxime Le Forestier n’est pas resté inactif pour autant. Sa tournée Plutôt guitare l’a emmené aux quatre coins du pays, il a signé les chansons du spectacle Spartacus, le gladiateur, et a écrit des textes pour Julien Clerc ou Isabelle Boulay. Son retour en tant qu’interprète se fera le 19 mai avec l’album Restons amants (Polydor/universal).

Entièrement écrit par Le Forestier, cet opus a ainsi nécessité les participations d’Albin de la Simone, de Matthieu Chedid, Thomas Bloch (Radiohead, Tom Waits), Frédéric Lo (Daniel Darc, Stéphane Eicher), Patrice Renson (Ben Ricour, Vanessa Paradis) et Stanislas.
Plus d'infos sur musique.evous.fr

Noir Désir back en 2008 ?

posté le mercredi 14 mai 2008 à 08:46

"Le guitariste du groupe, Serge Teyssot-Gay l'aurait annoncé au Journal Le Gruyère (ça ne s'invente pas), un quotidien local suisse. "On s’est remis au boulot. On projette d’enregistrer un album durant l’hiver prochain. C’est court, mais en a besoin d’une échéance pour se structurer" aurait-il déclaré."
Info trouvée sur rtlinfo.be.

Loane, "Jamais seule"

posté le mercredi 14 mai 2008 à 08:39

"Le 12 mai 2008, Loane a sorti son premier album intitulé Jamais seule. A 29 ans, la chanteuse livre un opus enregistré avec l’aide de deux coréalisateurs, Fabrice Dumont (Télépopmusik) et Frédéric Fortuny (Brisa Roché, Autour de Lucie), et de Jean-Pierre Sluys au son et au mixage. Une artiste à suivre !

Déjà enfant, Loane jouait une à deux heures par jour sur son piano. Plus tard, au conservatoire où elle suivait des cours, elle refusa de faire comme les autres. Puisqu’il fallait jouer du Chopin, elle allait jouer une de ses compositions.
Adolescente curieuse de tout, il lui fallait exprimer que la vie est ailleurs. La musique lui dicterait sa compréhension du monde et l’autoriserait à s’inventer un monde nouveau. Loane préfère alors écrire pour transcender la réalité et surtout ne jamais perdre à l’esprit qu’une chanson peut sauver comme détruire. De sa voix gondolée, la jeune femme exprime d’abord l’ivresse du rapport amoureux. Elle parle aussi des coeurs en bataille qui s’excitent avec l’ivresse de l’alcool pour mieux se perdre de vue. Comme si Billie Holiday avait rencontré Beth Gibbons, la voix de Portishead, Loane fait le trait d’union entre deux rives, deux temps qui se conjuguent dans une voix qui chante les fractures amoureuses."
Infos trouvées sur musique.evous.fr

Le myspace de Loane ici.
Encore une jolie découverte de l'ami Bruno qui entend et voit tout depuis sa Petite Maison Jaune !

Pessac "En bonne voix"

posté le mardi 13 mai 2008 à 08:34

A l'occasion de la 112° édition de la Rosière, la mairie de Pessac organise un festival de concerts gratuits "En bonne voix" le samedi 31 mai 2008 :
Lieu : Parc Razon à Pessac
Trois scènes :
- Scène Eustache :

    - 19h : Les Grandes Bouches
- 21h : Vincent Delbushaye
- 22h45 : Eric Toulis

- Scène Jaubert :

    - 18h15 : Philippe Chasseloup 
- 20h : Camel Arioui
- 21h30 : K

- Scène de la Rosière

    - 19h : La mauvaise réputation 
- 19h45 : Carmen Maria Vega
- 21h45 : Loic Lantoine


En cas de pluie les concerts auront lieu Salle Bellegrave.
Feu d'artifice vers 0h15.
Toutes informations ici.

Tauriac'oustik

posté le mercredi 7 mai 2008 à 08:57

La mairie de Tauriac et l’association Permis de jouer présentent
TAURIAC’OUSTIK, 7° édition du festival des musiques actuelles


Samedi 24 mai à Tauriac (Haute Gironde)
Plein air – Gratuit
Un village rural de Haute Gironde qui, le temps d’un rêve, passe son habit de lumière et se met au diapason des musiques actuelles.

La programmation :
18h : ENDLESS (trip-hop jazz) www.myspace.com/endlessbx
19h : PSOME (métal ambiant) www.myspace.com/psoome
20h : Drôle de drames (chanson) www.myspace.com/drolededrame3
21h : Andres et les chiens girafes (pop rock) www.myspace.com/andreschiensgirafes
22h30 : LES FRERES BROTHERS (quartet humoristique) www.myspace.com/lesfreresbrothers
00h : Mangui Dem Taf Taf (fanfare déambulatoire) www.myspace.com/manguidemtaftaf
01h : Abinaya (Rock indie) www.myspace.com/abinayarockpage

Et aussi :
Exposition : Arts plastiques, peintures, sculptures, graphismes
Village découverte : Des ateliers de sensibilisation et initiation artistique pour toute la famille
Village Épicure : parcours des saveurs et invitation au plaisir de la table
Spectacle de feu : Cie Yasvin Kham : http://leslarmesdusoleil.net
Concours vidéo : Le meilleur film amateur du festival sera récompensé
www.p2j.fr
www.myspace.com/P2jtauriac
www.permisdejouer.hi5.com

Chanson en DVD

posté le mardi 6 mai 2008 à 11:03

Arte proposait il y a quelques mois une émission exceptionnelle : Roots 67.
Pour les rêveurs qui avaient loupé ce petit bijou, l'erreur peut être réparée car cette émission sort en DVD le 18 mai chez Arte Vidéo.

Vingt tubes de l'année 67 repris par Franck Monnet, Pauline Croze, Philippe Katerine, Matthieu Chédid, Jean-Louis Aubert, Alain Chamfort, Jeanne Cherhal, Bertrand Belin
"En visitant l’année 67, on n’a croisé que du beau monde et des centaines de chansons… Et quelles chansons ! On ne pouvait en caser qu’une vingtaine dans le coffre. Il a donc fallu faire un choix. Douloureux, le choix ! Une vingtaine de chansons… En 2007, on a aussi croisé du beau monde : une vingtaine d’interprètes plein de talent, et qui n’ont pas hésité à se mesurer à ces purs joyaux musicaux.
Merci à Sarah Murcia et Albin de la Simone qui ont fait les arrangements et la direction musicale d’un bon nombre des chansons que l’on va entendre et voir dans Roots 67." Paul Ouazan

Liste des titres de ROOTS 67 de Paul Ouazan
Matthieu Chedid - Sgt Peppers's Lonely Hearts Club Band / The Beatles
Erica Stucky - A whiter Shade of Pale / Procol Harum
Piers Faccini - Break on Throught (To the Other Side) / The Doors
Mami Chan & Philippe Katerine - The Beat Goes On / Sonny & Cher%% Spleen - Up from the Skies / The Jimi Hendrix Experience
Kim Fahy - See Emily Play / Pink Floyd
Jean-Louis Aubert - Ruby Tuesday / The Rolling Stones
Juliette & the Licks - Somebody to love / Jefferson Airplane
Alain Chamfort - Penny Lane / The Beatles
Bertrand Belin & Pauline Croze - People Are Strange / The Doors
Brisa Roché - I am a Believer / The Monkees
Kamilya Jubran - All Along the Watchtower / Bob Dylan
Carlo Rizzo - San Francisco / Scott McKenzie
The Servant - Waterloo Sunset / The Kinks
Jeanne Cherhal - I'm waiting for the Man / The Velvet Underground
Lala - Lucy in the Sky with Diamonds / The Beatles
Erika Stucky - If 6 Was 9 / The Jimi Hendrix Experience
Kim Fahy - Let's Spend the Night Together / The Rolling Stones
Franck Monnet - A Day in the Life / The Beatles

Plus d'infos ici.
Acheter le DVD .

Moustaki "Solitaire"

posté le lundi 5 mai 2008 à 09:55

"Solitaire" est le nouvel album de Georges Moustaki. Il sort aujourd'hui.

Voici quelques extraits d'un magnifique article publié par www.rocknfrance.free.fr.
"Georges Moustaki : ”C'est un plaisir indescriptible que de travailler sur un nouvel album. De se dire que du néant une chanson va surgir, puis une autre, et une autre encore. Que de l'imaginaire quelque chose de concret va prendre forme, d'abord avec ma guitare, sous mon toit, puis avec mes musiciens, puis sur scène, en studio avec un réalisateur… Ensuite, de s'imaginer que des gens vont écouter ces nouvelles chansons, vont les fredonner, peut-être même leur donneront-elles l'envie de danser… Je me dis qu'avec un peu de chance, je vais offrir de la joie, du bonheur ou matière à réfléchir à ceux qui m'écouteront. Je vais les emmener en voyage : ce processus magique m'émerveille comme au premier jour.”
Solitaire” s'ouvre sur Le Temps de nos guitares, qui rend hommage - sans les citer tous, mission impossible - à ceux qui, armé de leur seule guitare, cette machine qui tue les fascistes, comme disait Woody Guthrie, ont changé notre vie. On y croise Dylan, Brassens, Brel, Aufray, Salvador, et même Gainsbourg ou Coluche.
”Solitaire”, paradoxalement, est surpeuplé de gens de talent. Les musiciens de Georges, pour commencer : Toninho Do Carmo aux guitares, Luiz Augusto Cavani à la batterie, Francis Jauvain à l'accordéon. Puis des invités, tels Marcel Azzola à l'accordéon, Marco Arietas à la guitare, Sarah Murcia à la contrebasse, etc.
Puis il y a les duos. À commencer par Sans la nommer, chanson des années 1970 revisitée avec Cali, rencontré lors d'un concert de soutien, au printemps 2007, à Ségolène Royal. Il y est question, on s'en souvient, d'une jolie fleur du mois de Mai, que l'on traque et que l'on matraque, que l'on nomme révolution permanente…
Avec Vincent Delerm, Georges chante les charmes d'Une Fille à bicyclette, comme on en voit de plus en plus depuis l'instauration du Vélib, raison pour laquelle la chanson se conclut sur un clin d'œil au maire de Paris."
Liste des titres :
1 Le temps de nos guitares
2 Sorelilina
3 Une fille à bicyclette (avec Vincent Delerm)
4 Mélanie faisait l'amour
5 Partager les restes (avec Stacey kent)
6 La jeune fille
7 Ma solitude (avec China Forbes)
8 L'inconsolable
9 Sans la nommer (avec Cali)
10 La chanson de Jaume
11 Solitaire
12 Donne du rhum à ton homme (avec China Forbes et Thomas Lauderdale)

Entre Filles

posté le lundi 28 avril 2008 à 09:00

Le festival "Entre filles" a lieu à Babrbey (près de la gare à Bordeaux) chaque année au mois de juin.

Voici le programme des 12 et 13 juin 2008 :
Jeudi 12 juin : SOHA + SOKO + LITTLE
- Soha : Reflet d‘un métissage tant artistique qu’ethnique, la musique de Soha est un subtil mélange de sonorités chaudes évoquant tantôt le reggae ou le jazz , le Cap Vert ou Cuba. Les douze titres de son album D’ici ou d’ailleurs (Octobre 2007 - Virgin) mêlent élégamment optimisme, espoir et mélancolie.
- Soko : À 22 ans, cette chanteuse et comédienne bordelaise est l’un des plus impressionnant phénomène de la blogosphère. Son album est encore en préparation (sortie prévue à la fin de l’année) pourtant ses comptines crues, sa folk décomplexée et son incroyable présence scénique ont déjà conquis la France et une partie de l’Europe.
- Little : L’acidulé naturel de la voix de Little, son velouté encore enfantin, restent l’atout maître de ses chansons. Elle se met en scène alternativement en fille sensée ou en peste, en confidente lucide ou en tête de linotte impatiente. Un premier album Little (Avril 2008 – Source) à la fois espiègle, émouvant, intimiste et pétulant.

Vendredi 13 juin : PAULINE CROZE + PONEY EXPRESS + LOANE
- Pauline Croze : Avec son second album Un bruit qui court (Nov 2007 – Wagram Label), Pauline Croze se montre plus audacieuse que jamais. Elle a laissé tomber la formule solitaire guitare-couplet-refrain pour des mélodies fluides basées sur des rythmes, tantôt funk, tantôt jazz, tantôt trip-hop... L'éclectisme est de mise : ses compositions sont soulevées par un vent d’euphorie où elle ose des figures, des envolées, des tourbillons qu’elle admirait chez d’autres sans s’en sentir capable. C’est un fabuleux mélange de fureur de vivre et de tendresse sans fausse pudeur !
- Poney Express : En toute insouciance et spontanéité, le duo parisien formé par Anna et Robin, bassiste de Louise Attaque, sillonne des territoires folk pop rarement visités en France. Brillantes petites constructions mélodiques, vignettes sensuelles et joueuses, entre western bubblegum et pop élastique, les morceaux de Daisy Street (2008 – Atmospheriques) ont l’effet sur le moral des premiers bourgeons du printemps : on respire mieux, les couleurs éclatent et les pensées sont en hausse.
- Loane : Comme si Billie Holiday avait rencontré Beth Gibbons, la voix de Portishead, Loane fait le trait d’union entre deux rives, deux temps qui se conjuguent dans une voix qui chante les fractures amoureuses. Une artiste charmante et douce qui laisse filer le temps par une interprétation lente et extrêmement touchante, à découvrir dans son premier album Jamais Seule (Mai 2008 – Virgin Music).

Desproges est vivant...

posté le vendredi 18 avril 2008 à 09:55

Aujourd'hui ça fait 20 ans que Desproges n'est plus là, et il manque cruellement...
Alors, même s'il ne s'agit pas de chanson, offrons nous le plaisir de partager ce texte et ouvrons une bonne bouteille de Bordeaux en son honneur !

"Je vais mourir ces jours-ci. Il y a des signes qui ne trompent pas :
1°) Quand je fais ça, j’ai mal ici, voir figure 1, et quand j’appuie là, ça m’élance d’ici à là, ouille, figure 2.
2°) Le docteur est venu hier. En m’auscultant, il a dit : « Oulalalala ! Mon pauv’vieux. »
3°) J’ai mon Jupiter dans le poisson.
4°) Ma femme chante plus fort dans la cuisine.
Sur le plan purement clinique, le signe irréfutable de ma fin prochaine m’est apparu hier à table : je n’ai pas envie de mon verre de vin. Rien qu’à la vue de la liqueur rouge sombre aux reflets métalliques, mon cœur s’est soulevé. C’était pourtant un grand Saint-émilion, un Château-Figeac 1971, c’est-à-dire l’une des plus importantes créations du génie humain depuis l’invention du cinéma par les frères Lumière en 1895. J’ai soulevé mon verre : « Beurk ». Pire, comme j’avais soif, je me suis servi un verre d’eau. Il s’agit de ce liquide transparent qui sort des robinets et dont on se sert pour se laver. Je n’en avais encore jamais vu dans un verre. On se demande ce qu’ils mettent dedans : ça sent l’oxygène et l’hydrogène. Mais enfin, bon, j’en ai bu. C’est donc la fin.
C’est horrible : partir comme ça, sans avoir vécu la Troisième Guerre mondiale avec ma chère femme et mes chers enfants courrant nus sous les bombes. Mourir sans savoir qui va gagner : Poulidor ou Hinaut ? Saint-étienne ou Sochaux ?
Mourir sans avoir jamais rien compris à la finalité de l’homme. Mourir avec au cœur l’immense question resté sans réponse : si Dieu existe, pourquoi les deux tiers des enfants du monde sont-ils affamés ? Pourquoi vivons-nous avec au ventre la peur incessante de l’holocauste atomique suprême ? Pourquoi mon magnétoscope est-il en panne ? Je ne sais pas ce qu’il a, quand on appuie sur « lecture », ça marche. Mais, au bout de dix secondes, « clic », ça se relève tout seul ! Alors, bon, j’appuie sur le bouton « retour rapide ». La bande se recule au début. Je rappuie sur « lecture ». Et là, ça marche !
Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? D’où venons-nous ? Quand est-ce qu’on mange ? Seul Woody Allen, qui cache pudiquement sous des dehors comiques un réel tempérament de rigolo, a su répondre à ces angoissantes questions de la condition humaine ; et sa réponse est négative : « Non seulement Dieu n’existe pas, mais essayez de trouver un plombier pendant le week-end ! »
J’en vois d’ici qui sourient. C’est qu’ils ne savent pas reconnaître l’authentique désespérance qui se cache sous les pirouettes verbales. Vous connaissez de vraies bonnes raisons de rire, vous ? Vous ne voyez donc pas ce qui se passe autour de vous ? Si encore la plus petite lueur d’espoir nous était offerte ! Mais non : c’est chaque fois la même chose : j’appuie sur le bouton « lecture », ça marche. Mais, au bout de dix secondes, « clic », ça se relève tout seul ! Alors, bon, j’appuie sur le bouton « retour rapide ». Ca se recale au début. Je rappuie sur « lecture ». Et là, ça marche ! Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?
Comme le disait si judicieusement mon amie Eva l’autre jour, alors que nous tentions de travailler ensemble : « Si ça se relève chaque fois que tu appuies sur le bouton, on n’est pas sortis de l’auberge. »
Avant de mourir, je voudrais remercier tout particulièrement la municipalité de Pantin, où je suis né, place Jean-Baptiste-Vaquette-de-Gribeauval. Et, comme je suis né gratuitement, je préviens aimablement les corbeaux noirs en casquette de chez Roblot et d’ailleurs que je tiens à mourir également sans verser un kopek. Ecoutez-moi bien, vampires nécrophages de France : abattre des chênes pour en faire des boîtes, guillotiner des fleurs pour en faire des couronnes, faire semblant d’être triste avec des tronches de faux-cul, bousculer le chagrin des autres en leur exhibant des catalogues cadavériques, gagner sa vie sur la mort de son prochain, c’est un des métier les moins touchés par le chômage dans notre beau pays.
Mais moi, je vous préviens, croque-morts de France : mon cadavre sera piégé. Le premier qui me touche, je lui saute à la gueule."
Pierre Desproges

Jours de fête...

posté le lundi 14 avril 2008 à 11:00

... à Bègles !
Ce sera les 4 et 5 juillet prochains.

"Le festival vous propose deux belles soirées en plein air sous les arbres du parc de Mussonville pour apprécier la pluralité de la scène française. Festive, aux accents pop-rock ou épurée, rebondissant sur la musicalité des mots, elle donne à réfléchir et à danser. Dans ce paysage où les festivals jouent un rôle majeur, nous avons conscience de jouer un petit rôle. Notre mission est de vous faire découvrir des artistes que vous ne connaissiez peut-être pas ou peu avant de venir, ou qu’il vous tient à cœur de faire partager.
Les artistes nationaux et locaux seront au rendez-vous pour ces jours de fête étoilés, qui laissent la part belle aux découvertes et aux coups de coeur."
Communiqué de l'organsiation

Programmation :
Vendredi 4 juillet à partir de 18h
Scène 2 :
Sylvain Caro
Boeuf
Gamy

Scène 1 :
Les Doigts de l’Homme
Ridan
Sinsemilia

Samedi 5 juillet à partir de 18h
Scène 2 :
Scène Lycéenne
Hirsut
Panpan Master

Scène 1 :
Mell
Pigalle
Sergent Garcia

Plus d'infos ici.

La pêche !

posté le vendredi 11 avril 2008 à 09:47

Oui, c'est le retour des deux allumés de La Chanson du Dimanche pour une troisième saison.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore, voici ce qu'en dit la presse :
Libération : "Si l'ambiance de leurs clips très urbains, visités par près d'un million d¹internautes, pousse à l'amusement, ces deux amis de fac n'en sont pas moins de vrais musiciens qui espèrent bien faire fructifier le concept. «Nous verrions bien une émission télé qui reprenne notre chanson du dimanche, confient-ils à Libération. Nous ne sommes pas pressés, depuis plusieurs mois ce sont les internautes et les médias qui viennent à nous. C'est génial !»."
Le Monde : "Avec leurs couplets humoristiques croquant l'actualité, Alexandre Castagnetti et Clément Marchand font swinguer le Web. Depuis qu'ils connaissent ce site, de très nombreux internautes attendent le dimanche avec encore plus d'impatience qu'avant. Car c'est désormais le jour de « La chanson du dimanche » : un titre et un clip hebdomadaires, versant dans l'humour et la dérision, croquant l'actualité avec malice et gaieté, au rythme de musiques jubilatoires et très swing. A chaque dimanche son sujet (...)"
L'express : "La recette est simple : deux trentenaires tout en pilosité, Alexandre Castagnetti au synthé et Clément Marchand à la guitare, assis sur le frais pavé du XIe arrondissement de Paris, poussent chaque dimanche une ritournelle infusée dans l'actualité. Un clip en plan fixe, deux ou trois gimmicks - le fameux « la pêche ! » lancé en préambule - et c'est tout."
Toutes les chansons sont visibles sur leur site ici et leur myspace .
Pour parfaire votre journée "tranche de rire", et surtout si vous vous sentez vaguement malchanceux, cliquez .
Bon WE et à lundi !

...

J'avais terminé ce billet, je me rends sur ma messagerie et y trouve ce mail :
"Roby spectacles présente en exclusivité dans toute la France et la Belgique : Le sosie Belge de Johnny Hallyday : Johnny Cadillac"

Son blog ici.
Son myspace .
Il y a des jours comme ça !

I want you depuis hier

posté le mardi 8 avril 2008 à 09:58

Communiqué de la maison de disques "Tôt ou Tard" :
"Sortie hier 7 avril de l'album "I want you" du groupe The Wantones

"I want you" est un album concept de reprises de chansons intitulées "I Want you" (+ quelques compositions originales), à l'origine interprétées par des artistes aussi variés que Dean Martin, Kiss, Bob Dylan, Tom Waits ou encore Elvis Costello et ici interprétées par le groupe "The Wantones". Derrière ce nom des musiciens et artistes que vous connaissez : Jp Nataf, Albin de la Simone, Bertrand Bonello, Pascal Colomb, Bernard Viguié, Harry Vederci, Philippe Entressangle, Christopher Board, John Christopher Jacq + Wantones guest : Julie Gasnier.
Retrouvez toute l'histoire de la création de I want you, écoutez des extraits de l'album ainsi que le premier single " Someday (you'll want me to want you)" sur la page de l'artiste."
L'album est en vente sur la boutique en ligne Tôt Ou Tard et toutes les infos se trouvent sur leur site ici.

Chanson chez soi

posté le mardi 8 avril 2008 à 09:19

Bordeaux Chanson inaugure une nouvelle formule : "Chanson chez soi"
Il s'agit d'organiser chez soi un concert privé avec un artiste de chanson francophone.
Le principe est simple : Un hôte réunit 20 personnes de son entourage payant 10 euros chacune, pousse les meubles, installe un joli coin "scénique" avec les moyens du bord, des chaises pour ses invités. L'artiste vient chez lui avec le matériel nécessaire (conditions quasi acoustiques, on pense aux voisins), fait son petit concert, et on partage ensuite des spécialités culinaires apportées par chacun en devisant gaiement.
Le moment de la journée est laissé au choix des hôtes : apéros concert du dimanche 18h, dimanches midi à la campagne, soirées entre amis, etc.
L'association Bordeaux Chanson récolte l'argent et fait un cachet intermittent à l'artiste.

Les prochaines dates de "Chanson chez soi" auront lieu :
- le vendredi 16 mai à Bordeaux-St Louis avec Bastien Lucas
- le samedi 17 mai au Haillan avec Bastien Lucas
Bastien Lucas

- le vendredi 23 mai à Bordeaux- barrière St Médard avec Egon
- le samedi 24 mai au Taillan avec Egon
Egon

Si vous êtes intéressé par l'organisation de ce type de soirée, merci de nous contacter au 06 68 82 58 23 ou contact@bordeaux-chanson.org.

Ca gigote pour les Singes

posté le lundi 7 avril 2008 à 10:41

Voilà, on n'est pas rancuniers : les Singes Savants nous ont posé un lapin le premier jour du dernier festival (mauvaise langue, le chanteur avait la grippe !), et on fait la promo pour leur premier album ! Qui a dit de tendre la joue gauche ?

L'avis de la Fnac sur "J'achète" - Les Singes Savants
"Deux ans de tournée et 200 concerts dans les pattes pour trouver la combinaison sur disque et sur scène entre le rock, le ska et la chanson sur des textes en français AOC. J’achète est le premier album des Singes Savants. C’est l’histoire d’une promenade au pays de toutes les dépendances : à la téloche, au supermarché, à la console, au flippe, à l’amour, aux drogues d’hier et de demain. C'est noir, ça claque et ça déménage."
En vente ici.
Myspace des Singes .

Fred et ses graines

posté le lundi 31 mars 2008 à 09:14

Fred : "Mes graines"
"Un nouvel album, un opus plein de résonances africaines, des titres aux senteurs de blues, des plages épicés de rock. Un disque sans doute inclassable, que l'on pourrait croire fabriqué dans un coin étranger loin de toutes influences, un endroit aux quatre coins du monde. Un pays imaginaire où jammeraient ensemble Neil Young et Salif Keita, Bashung et John Lee Hooker.

Le pays de Fred existe maintenant depuis cinq ans. Fred est un grand gaillard taciturne quipromène sa guitare autour du globe (et en France...).
Après un essai remarqué de six titres, son premier album, intitulé "Sauter du Nid", en 2003, l’avait d’emblée classé comme une sorte de Ben Harper hexagonal, virtuose des six cordes doté d’un gosier hors du commun. Un song writer, une graine de talent, une seconde nature de guitariste et d'auteur..."

Source : Francoscène
Son site ici.

Kent is back

posté le mercredi 19 mars 2008 à 08:24

"A mi-chemin entre les "Lettres persanes" de Montesquieu et les "Chroniques martiennes" de Ray Bradbury, Kent observe les moeurs de notre société à travers le regard distancié d'un Martien dans son album-concept "L'homme de Mars", qu'il décline également en bande dessinée."

Infos trouvées ici.
Et plus d'infos .

Bon anniversaire

posté le mardi 18 mars 2008 à 10:42

Mine de rien, comme ça, dans leur coin, des assos se montent et tentent de rendre le monde plus joli. En voilà une qui a attiré notre attention.

"Association de type loi 1901 à but non lucratif, Box’Son prône l’éclectisme musical dans un style « rock » au sens large du terme. Elle n’est composée que de membres bénévoles ayant l'envie de faire avancer une culture de la scène rock un peu trop fragile. Notre but premier est l’aide au développement et la promotion des groupes adhérents en leur offrant plusieurs services :
Box’Web – Un site internet avec une page dédiée, proposant également l’actualité de notre vie associative
Box’En’Scène – L’organisation de concerts, sur la région et partout en France, grâce à des échanges culturels avec des partenaires associatifs locaux.
Box'Média - La fourniture de divers médias promotionnels de type affiches ou flyers, servant de couverture médiatique aux évenements culturels de chaque groupe, mais également une image personnalisée par l'intermédiaire de fond de scène, stickers ou pochettes de CD"

Toutes les infos sur leur site http://www.asso-boxson.com

A qui la Victoire ?

posté le samedi 8 mars 2008 à 12:22

Non, il ne s'agit pas d'un billet sur les élections cantonales et municipales qui nous attendent demain (message subliminal : allez voter !) mais des Victoires de la Musique qui ont lieu ce soir.

Ne boudons pas notre plaisir de voir en direct quelques artistes adorés (et celui, non négligeable, de se moquer de l'indigence de certains... que nous ne nommerons pas, chacun ayant ses propres défouloirs...) !
"En direct du Zénith de Paris. Présentation : Nagui. 245 mn.
L’exercice a ses limites et la soirée, ses longueurs. Surtout, le palmarès a ses incohérences, inhérentes au système de vote, tiraillé entre les performances commerciales de gros vendeurs de disques et les réussites artistiques de chanteurs plus confidentiels. Bref, on sait depuis longtemps que les Victoires ne reflètent que très partiellement la créativité de la scène française, mais on ne peut s’empêcher de les regarder. Pour cette 23e édition, si l’on n’exclut pas quelques surprises, on peut déjà parier sur des succès quasiment annoncés : celui de Zazie, poids lourd de la variété, choyée par les professionnels, qui récolte à elle seule cinq nominations ; Catherine Ringer, deux fois citée et que tout le monde ou presque a envie de saluer ; ou Renan Luce, Christophe Maé et Thomas Dutronc, chouchous des fameuses « révélations » (scène, artiste, album). Aux commandes de la cérémonie, le duo de Taratata : Gérard Pullicino à la réalisation, Nagui à la présentation et à la production. L’ère Drucker semble passée. On nous promet plus de spectacle et moins de bla-bla. Valérie Lehoux pour Télérama"

Nouvelle chanson française Volume 2

posté le mardi 4 mars 2008 à 10:17

"Le deuxième volet de la compilation "La nouvelle chanson française", propose toujours (à l'image du premier coffret) 5 CD (soit 100 titres) et de la pop, du rock, des duos et des extraits d'albums récents, le tout à un prix très doux...
Un aperçu assez complet de de cette nouvelle scène, bien plus variée que l'image un peu 'bobo' qu'on lui colle trop souvent.

1 Bénabar - Advienne que pourra
2 Anis - Beube
3 Batlik - Naissance de la poésie
4 Weepers Circus avec Olivia Ruiz - La renarde
5 Les Blaireaux - Des moustaches à la Nietzsche (En duo avec Emily Loizeau)
6 Marie Cherrier - Pas d'ma faute
7 Siméo - Pour un autre
8 Les Wriggles - Tant pis !
9 K - L'amour dans la rue
10 Volo - L'interprétation
11 La Ruda - De la vie jusqu'au cou
12 Les Têtes Raides - Les clampettes
13 Juge Fulton avec Didier Wampas - Je suis un artiste
14 Daguerre - Quelques bouffées
15 Les Ogres de Barback - C'est beau
16 Les Hurlements D'Léo - Malle en mai
17 Les Tit'Nassels en trio avec Kent - Trois fois rien
18 PPFC - Allez viens
19 Tom Poisson - Qu'est-ce que je deviens ?
20 Amélie-Les-Crayons - La maigrelette"

Vous trouverez la description des autres volumes disponibles ainsi que les liens vers les artistes sur le site de Francoscène

Tellier et sa "sexuality"

posté le jeudi 28 février 2008 à 16:27

La nouvelle facette d’un univers iconoclaste : Sébastien Tellier s’est essayé avec son nouvel album «Sexuality» à mettre en musique, sexe, séduction et désir.

Comme arrivé à l'âge adulte après l'exploration de l'enfance et de la famille dans «L’Incroyable Vérité» (2001) et du désordre adolescent, rebelle et utopiste dans «Politics» (2004). Sons moites, mélodies langoureuses, soupirs d'orgasmes féminins... Le chanteur-compositeur français redonne corps au terrain de jeu du Serge Gainsbourg du début des années 1970, aidé à la production par Guy-Manuel Homem Christo moitié des Daft Punk. Le 26 février, l’artiste pop bloguera toute la journée et répondra à vos questions, à l’occasion de la sortie de ce nouvel opus, précédé du single «Sexual Sportswear».
Extrait du site http://www.20minutes.fr

Cloclo revient !

posté le samedi 23 février 2008 à 10:58

avec Alexis HK, Jeanne Cherhal, Jérémie Kisling, Aldebert, Vincent Baguian...


1 Même si tu revenais- Adrienne Pauly
2 Une petite larme m’a trahi - Jeanne Cherhal
3 Le jouet extraordinaire - La Grande Sophie
4 Comme d’habitude - Elli Medeiros
5 Les choses de la maison - Alain Chamfort
6 Sale bonhomme - Seb Martel
7 Belle Belle Belle - Alexis HK
8 Le lundi au soleil - Jeremie Kisling
9 Miss Felicity Gray - Elodie Frégé
10 Je te demande pardon - Aldebert
11 Mais quand le matin - AS Dragon
12 Chanson populaire - Vincent Baguian
13 Geordie - Dominique Fidanza
14 Au coin de mes rêves - Brisa Roché
15 17 ans - Adanowsky
16 Dis lui pour moi - Elisa Tovati
17 Qu’est ce que tu deviens ? - Axelle Renoi

Barbara Carlotti et "Les Lys Brisés"

posté le lundi 11 février 2008 à 08:39

Encore un coup de coeur de notre petite équipe : Barbara Carlotti. On devrait la voir prochainement sur la scène du Satin Doll et elle a une place à part dans le paysage de la chanson. Son élégance naturelle et sa féminité triomphante l'éloignent des ribambelles de femmes-enfants qui peuplent les ondes radiophoniques de leurs voix adolescentes.

Voici ce que dit la presse de l'album de Barbara appelé "Les Lys Brisés":
“Quatorze chansons à l’existentialisme romantique, habillées d’une pop chantournée aux éclats sixties intemporels, façon Gainsbourg période anglaise” Télérama
“Sa voix, d’une sensualité lasse, a le phrasé d’une Barbara au bord de la Méditerranée. Pourtant, Barbara Carlotti ne ressemble qu’à elle-même”. Libération

Son site : http://www.barbaracarlotti.com
Son myspace : http://www.myspace.com/barbaracarlotti

Thomas Pitiot fait son "Griot"

posté le lundi 4 février 2008 à 08:41

"Après La Terre à Toto et Le Tramway du bonheur, le chanteur Thomas Pitiot revient avec Griot, un troisième opus dans la veine des précédents : de la chanson française dorée au soleil ouest- africain. Au-delà des jolies histoires, de la cohérence musicale et d’une poésie finement ciselée, le jeune trentenaire réaffirme son combat contre la pensée unique et la mondialisation. Une révolte douce mais incisive, couvée au creux d’un univers tendre, lumineux, et rythmé."
Article de RFI

J'adooooooore !

posté le mardi 29 janvier 2008 à 10:00

Officiel : notre Président s'est marié !
Le bruit courait depuis plusieurs semaines, mais c'est désormais officiel : Notre Président s'est bien marié, comme l'attestent un communiqué de presse ainsi qu’un document officiel, extrait du reportage diffusé le 19 janvier à 20 heures 30 sur Canal Plus, dans l'émission "Bienvenue au Groland".

Une belle histoire d'amour entre deux personnalités uniques, le Président Salengro et le chanteur Katerine, qui va certainement faire l'admiration des pays limitrophes. Vive la mariée ! Longue vie aux nouveaux époux !

Tue-Loup et le Lac de Fisch

posté le mardi 29 janvier 2008 à 08:46

"Le Lac de Fish est le septième album de Tue-Loup, groupe sarthois qu’on avait découvert à peu près à la même époque que Calexico, Palace, Lambchop, et mis dans le même sac, en haut du panier si l’on peut dire. Un Lac comme un retour aux sources, si l’on peut dire encore. Il y a dans la musique de Tue-Loup quelque chose d’immuable, élémentaire, la tristesse réconfortante des paysages de la Sarthe qui ont vu naître le groupe. Où il est question d’amour, de mouron, de guitares qui se retiennent d’exploser, de valses en transe, de subtilités de production, d’illumination dans l’obscurité. “Je déambule en terre inconnue”, chante Xavier Plumas, de plus en plus maquisard.

On entend “En terrain connu” et c’est kif-kif bourricot pour Tue-Loup, dont la capacité à se renouveler sans rien changer tient du miracle. Définitivement délesté des influences trop évidentes, Tue-Loup ne tourne pas en rond : il creuse un sillon, lève les yeux au ciel et contemple les nuages mouvants, rendu fou par l’orage qui arrive au loin. Grand disque."

STÉPHANE DESCHAMPS
12 novembre 2007
http://www.lesinrocks.com

Scandale

posté le lundi 28 janvier 2008 à 09:29

EXCLUSIF sur www.lefigaro.fr (!!!), le classement des chanteurs les mieux payés.
"Découvrez quels sont les 24 artistes qui, en 2007, ont tiré leur épingle du jeu. L'argent des chanteurs français, le palmarès 2008 du Figaro (en millions d'euros) :
(1) Michel Polnareff : 5,71 - (2) Johnny Hallyday : 3,02 - (3) Yannick Noah : 2,30 - (4) Christophe Maé : 1,75 - (5) Zazie : 1,38 - (6) Christophe Willem : 1,22 - (7) Michel Sardou : 1,15 - (8) Calogero : 1,06 - (9) Vanessa Paradis : 0,97 - (10) Francis Cabrel : 0,90 - (11) Bénabar : 0,89 - (12) Olivia Ruiz : 0,87 - (13) Vitaa : 0,84 -(14) Patrick Bruel : 0,65 - (15) David Guetta : 0,62..."
etc. jusqu'à la nausée...
Une pensée spéciale aujourd'hui pour les artistes que nous rencontrons, que nous aimons, et qui rament tant pour vivre de leur art.

C'était hier au Satin Doll

posté le vendredi 25 janvier 2008 à 10:05

Soirée Découverte Bernard Joyet et Guillo
Pour vous convaincre, nous vous invitons à visionner les vidéos de Bernard Joyet ici et à découvrir le myspace de Guillo.
A l'heure où l'on entend que plus personne ne sait écrire, que "c'était mieux avant", cette soirée réconciliera les grognons avec la scène actuelle, dans sa diversité et sa force.

  • Jean Ferrat :

“... J’ai le sentiment de découvrir un “vrai” auteur. Quel profond plaisir j’éprouve, plus que cela d’ailleurs, une sorte de jubilation très intime... ... Ceux qui ne le connaissent pas encore peuvent se réjouir : ils vont faire, comme moi, une vraie découverte... Ah les veinards ! ...”

  • Juliette :

“... Bernard Joyet est un auteur dont je n’hésite pas à dire qu’il est majeur, dans ce monde parfois tellement superficiel de la chanson. Chanter les chansons de Bernard, c’est avoir sous la dent de quoi mâcher, des mots, des allitérations, des jeux de rimes qu’on aimerait avoir trouvés soi-même ! Et s'il y a chez Joyet autant de sous-entendus graveleux que de promesses de tendresse, autant de gifles à l'hypocrisie bien-pensante que d'hommages aux plus nobles sentiments, c'est parce que le monde n'est pas tout d'un bloc; car c'est ainsi qu'on devient clown: parce qu'on est témoin d'une mort plus moche que les autres. Ou qu'on devient gérontophile ("Mignonne, allons voir si l'arthrose!") parce qu'on sera jamais vieux ! Chanter les chansons de Bernard c'est se payer des compagnes de scène vivifiantes mais puissantes avec du sens, du goût, de la cuisse !"

Au Satin Doll 18 rue Bourbon à Bordeaux jeudi 24 janvier dès 19h.
Possibilité de restauration sur place.

Amélie-les-crayons : "Porte plume"

posté le jeudi 24 janvier 2008 à 08:48

"Enregistré à Lyon entre mars et juillet 2007, "La Porte Plume" est le deuxième album d'Amélie-les-crayons, tant attendu par ses fans depuis la sortie de "Et Pourquoi les Crayons ?" en juin 2004. Trois ans de tournée marathon qui avaient éloigné la chanteuse de ses crayons...
Quinze titres inédits, une multitudes de nouveaux instruments et, puisqu'il s'agit bien d'Amélie-les-crayons, de superbes mélodies, de l'humour et des frissons."
En production totalement indépendante, cet album est sorti depuis quelque temps, mais mérite qu'on en parle aujourd'hui...
"Son deuxième album de chansons, l'un des plus délicieux de l'automne musical" V. Lehoux pour TELERAMA
Infos trouvée sur le site d'Amélie : http://www.amelielescrayons.com

Raphael après "Caravane"

posté le mercredi 23 janvier 2008 à 09:43

Deux ans après « Caravane », Raphaël prépare minutieusement son retour sur le devant de la scène pop française avec un nouvel et quatrième album studio, dont le nom est « Je sais que la Terre est plate », sortie prévue pour le 17 mars 2008 sur Delabel/EMI Music France.

Les morceaux ont été enregistrés et réalisés par Tony Visconti (David Bowie, Rita Mitsouko) et Renaud Letang (Manu Chao, Feist) entre Paris et New York. Différents musiciens ont également participé au nouveau projet de Raphaël dont Robert Aaron aux claviers et aux cuivres (Jean Michel Basquiat, Wyclef Jean), Tony Allen à la batterie (Fela Kuti, Damon Albarn), Carlos Alomar à nouveau à la guitare (David Bowie, John Lennon, James Brown), Gail Ann Dorsey à la basse (Gwen Stefani), Mino Cinelu aux percussions (Miles Davis). Le nouvel album studio de Raphaël comportera un duo avec le chanteur jamaïcain Frederick Toots Hibbert, chanteur et fondateur du groupe Toots And The Maytals.
Infos trouvées sur ce lien :
http://fr.bluewin.ch/entertainment/index.php/musique/actualite_article/5091

La fête de la chanson française

posté le samedi 19 janvier 2008 à 09:57

SAMEDI 19 JANVIER 2008 DE 20H55 À 0H30 sur FRANCE 2
Avec un hommage exceptionnel à Jeanne Moreau. Pour la quatrième année consécutive, Daniela Lumbroso célèbre la chanson française dans tous ses états, en revisitant, à l'aide d'invités prestigieux, quarante années d'actualités musicales francophone..... Invités : Johnny Hallyday, Florent Pagny, Christophe Maé, Jenifer, Pascal Obispo, Dany Brillant, I Muvrini, Bernard Lavilliers, Véronique Sanson, Pierre Perret, Elodie Frégé, Patrick Bruel, Laurent Wolf, Renan Luce, Yelle, Rose, Stanislas, Berry, Yaël Naïm, Jehro, Soha, Emilie Loizeau, Luke, Vincent Baguian, BB Brunes
Source : Télérama

Tribute to Daho

posté le lundi 14 janvier 2008 à 08:52

C'est la mode des "tribute to", et Daho va avoir le sien, "Tombés pour Daho", sortie prévue le 25 février.

Voici ce que l'on appelle la "track list" :
1- Doriand - Tombé pour la France
2- Ginger Ale - Le Grand sommeil
3- Sébastien Tellier - Des heures hindoues
4- Jacno - On s'fait la gueule
5- Olivier Libaux & JP Nataf - Epaule Tattoo
6- Benjamin Biolay featuring Elli Medeiros - Les Bords de Seine
7- Daniel Darc & Frédéric Lo - Promesses
8- Readymade FC - Soudain
9- Avril - Paris le Flore
10- Jean-François Coen - Bleu comme toi
11- Elli Medeiros - Jungle Pulse
12- Arnold Turboust - La Balade d'Edie S.
13- Coralie Clément - Vis-à-vis
14- Sébastien Schuller - Duel au soleil
15- Dominique Dalcan - La Baie

Des nouvelles de Cali

posté le lundi 17 décembre 2007 à 09:22

Pour écouter le nouveau single de Cali "Comme j'étais en vie" avant sa sortie digitale lundi 17 décembre, cliquez ici !
Le nouvel album de Cali s'intitulera "L'espoir", et sera disponible le 4 février 2008.

Cali sera en tournée en France dès mars 2008.
www.myspace.com/brunocali

Monnet pour les enfants

posté le mercredi 5 décembre 2007 à 10:00

"Vous aurez des images pour le soir, pour le matin, pour le métro, des berceuses pour vos enfants, des cajoleries pour vos amants et amantes, des énervades pour faire chier vos voisins, il y aura même une chanson que vous n'aimerez trop pas dans le lot, vous verrez ! C'est pour que vous soyez en confiance encore plus." Franck Monnet.

La petite souris Mousse est enrhumée, elle n’arrive pas à s’endormir. Elle voudrait pourtant bien rejoindre sa soeur jumelle Tache au pays des rêves, le pays qu’on appelle Malidor... Elle essaie d’imaginer ce pays de rêve, un pays SANS CHAT... Et soudain, hop, la voilà qui se retrouve sur le port de Malidor où elle rencontre l’éléphant Clarence. Va-t-elle enfin réussir à retrouver Tache?

Toto Ou tartare est une nouvelle collection de livre-disques pour enfants en collaboration avec Actes sud. "Quand on arrive à Malidor..." est disponible en livre-cd.
C'est un magnifique cadeau qui ravira vos enfants... et que vous écouterez en cachette, c'est encore meilleur !

Delerm et ses sorties CD

posté le lundi 3 décembre 2007 à 09:46

Sur le site de France Culture (merci Brunopresse !), voici les deux sorties CD de Vincent Delerm en cette fin 2007 :
Delerm à La Cigale :
"Les fans de Delerm vont pouvoir se réjouir avec la sortie de ce digipack collector 2 CD + 2 DVD, réunissant La Cigale et l'intégralité des 16 duos en audio et vidéo. S'ajoutent 45 minutes de bonus (documentaire sur les coulisses des duos ­"Surprise partie", la 1ère partie de Vincent Delerm - le clip « Un job sympa »). Inclus 5 inédits : Avec ta tête, Harlem Désir, L'appartement, Les derniers jours de mai, Salle Pleyel."
Favorite Songs :
"Favourite songs est l'album qui réunit les 16 duos interprétés sur scène, chaque soir de concert à La Cigale (entre le 21 novembre et le 9 décembre 2006). Avec : Bénabar, Benjamin Biolay, Mathieu Boogaerts, Cali, Alain Chamfort, Jeanne Cherhal, Neil Hannon, Helena Noguerra, Irène Jacob, Katerine, Valérie Lemercier, Franck Monnet, Georges Moustaki, Renaud, Yves Simon, Albin de la Simone, Alain Souchon, Peter von Poehl."

Même si Tôt ou Tard est en passe de gagner le prix du "surf sur vague" et du "marketing", on ne boudera pas son plaisir...
Et pour les amateurs , c'est ici en live sur rfi !

Daliléo à l'Onyx - REPORTÉ

posté le lundi 3 décembre 2007 à 09:16

Le mercredi 12 décembre au Théâtre l'Onyx (11-13 rue Fernand Philippart, Bordeaux), 20h32.
CONCERT REPORTÉ SINE DIE
C’est l’histoire d’une rencontre entre 3 auteurs compositeurs, Léolive, David Gentilini et Difayel, qui décident de monter ensemble un spectacle de chansons. Ils mélangent ainsi leurs tours de chant, arrangeant musicalement les titres, élaborant un décor et des jeux scéniques, jusqu’à obtenir un spectacle original. Ils confrontent, expriment et discutent leurs univers, de manière à mettre en valeur les caractères propres à chacun. Ils entraînent le public dans cet échange intime grâce à leur simplicité et à la proximité instaurée.

Réservations conseillées : 05 56 44 26 12 ou http://theatre-onyx.net
Découvrir : http://myspace.com/dadileo

TBC ! AVEC NOUS !

posté le lundi 24 septembre 2007 à 17:39

La dame de Tram et Bus de Bordeaux nous écrit :
"Comme mentionné dans mon précédent mail, nous annoncerons le festival et les places à gagner dans les bandeaux lumineux et sonores des stations tramway, ainsi que dans les bandeaux lumineux à l'intérieur des tramways."
C'est pas génial ça ? Donc ce p'tit mot pour vous faire part de notre heureuse surprise du jour !

Résultats du concours et nouvelle question ! (3)

posté le lundi 24 septembre 2007 à 11:00

Les résultats du lundi... !
La réponse était : Albin de la Simone.
Gagne un CD des Singes Savants : Alexandra F.
Gagne un CD de Coco Guimbaud : Christophe M.

4ème question : Notre marraine a un "tchicatchic ay ay ay" qui a sorti un album appelé "Tout recommence" : qui est-il ?

Les CD's à gagner seront connus lundi prochain en même temps que les gagnants !

Locations aujourd'hui

posté le vendredi 14 septembre 2007 à 14:45

Pour répondre à Clem et à tous les coups de téléphone qui arrivent, je vous livre l'info tout de suite : les places doivent être en vente ce jour sur les réseaux FNAC (ne fonctionne pas pour le moment, argh...) et Ticketnet (Leclerc, Auchan, Virgin, Cultura, Galeries Lafayette, etc.)
Allez-y, jetez vous dessus, y en aura pas pour tout l'monde !

On a repéré pour vous :

posté le lundi 3 septembre 2007 à 11:28

Des concerts de chanson dans le coin :

- Festival Chant Devant à St André de Cubzac du 19 au 22 septembre 2007 :
mardi 20h : Les Mouettes,
mercredi 21h : Bordelune (concert gratuit, ouverture festival),
jeudi 21h : Magyd Cherfi,
vendredi 21h : Barbara Carlotti,
samedi 21h : Jacques Higelin,
et plein d'autres dont AlaSourCe vendredi dès 19h30 avec Bordeaux Chanson.
- Benjamin Biolay à Barbey le 5 octobre 2007,
- Miossec au Carré des Jalles le 25 octobre 2007,
-Keren Ann à Barbey le 16 novembre 2007 - Arno au Carré des Jalles le 20 mars 2008,
- Claire Diterzi au Carré des Jalles le 4 avril 2008.

Pablo Krantz au Satin Doll le 19 mai à 21h

posté le jeudi 3 mai 2007 à 12:06


Allez découvrir sur son site si vous ne connaissez pas.
Pour les adhérents de l'asso, une entrée payante, une entrée gratuite : prévenez-nous à l'avance si ça vous tente.

Attention changement !

posté le mercredi 2 mai 2007 à 10:46


Sfaxi ayant un empêchement, c'est Egon qui assurera l'apéro-concert du P'tit Monde Urbain (barrière de Bègles) vendredi 4 mai à partir de 18h30... Qu'on se le dise, le lieu et ses habitants sont toujours aussi délicieux !

Après le concert... Bertrand Belin (Nouvelle rubrique)

posté le dimanche 18 mars 2007 à 10:29

Nous vous ferons part ici de ce que nous recevons ou lisons après les concerts que nous organisons...

Lu sur l'excellent blog chezbruno :

Christo :
"Onirisme surréaliste, noir mais lyrique... beauté. Monsieur Belin... et son équipe, Tatiana à la batterie sensuelle et olivier au piano ludique... un très beau concert... merci Marine et Bordeaux chanson forever..."

Anne :
"Merci pour cette soirée bien sympa de vendredi ! Zed Van Traumat est vraiment génial !"

Bruno :
"Petit retour sur cette soirée musicale. toujours au satin doll et toujours organisée par la précieuse association bordeaux chanson, cette soirée débute à 19h avec un concept rigolo : apéro-concert gratuit avec un chanteur : yann mondon ! j’ai souvent entendu parlé de lui mais je n’ai jamais eu l’occasion de le voir sur scène. c’est l’occasion rêvée pour moi de découvrir cet artiste ! et j’aime : une dizaine de chansons plaisantes ! c’est frais, c’est champêtre et bucolique à l’image de son album « le pré de la voisine » j’achète son album et et les refrains de ses chansons sont déjà dans ma tête, et je me dis que j’ai très envie à présent de le voir à nouveau sur scène !!! belle découverte pour un apéritif ! passons à présent à la partie payante avec comme plat d’entrée : zed van traumat ! j’avais déjà eu l’occasion de voir cette formation en première partie du concert de philippe katerine il y a quelques mois à barbey et j’avais le souvenir d’avoir aimé ! et vendredi soir, c’est à nouveau du plaisir pour cette première partie ! très théâtral, ce jeune chanteur se sert de sa voix, de son corps, de son visage et de ses expressions pour nous offrir des chansons décalées souvent rigolotes ( marie carmen, belge-andalou) ou d’autres remplies d’émotions, je pense à cette chanson qui me donne les frissons et les larmes aux paupières : « madame » ! j’ai à nouveau envie de les revoir sur scène mais plus en première partie ! puis arrive le plat principal : bertrand belin ! je dois avouer et c’est rarement le cas pour moi, je connaissais ce jeune chanteur que de nom. jamais entendu une de ses chansons, jamais entendu le son de sa voix ! un concert donc 100% découverte. et c’est bien aussi parfois d’arriver totalement « vierge » à un concert ! bertrand belin est un garçon raffiné et c’est plaisant à voir ! bertrand belin a une voix particulière qui semble ressembler à aucune autre ! il semble aussi avoir un humour un peu décalé. en effet il commence son concert avec une histoire de garçon-chien totalement loufoque et féerique ! puis il chante, et commence aussi à tisser la toile de son univers ! c’est beau, c’est onirique, c’est mystérieux et son univers me plaît même si c’est parfois un peu déconcertant. ses chansons sont de longs morceaux langoureux accompagnées par un pianiste doué et rigolo : olivier daviaud et une bassiste aussi douée mais plus mystérieuse : tatiana mladenovitch ! mais au final, il me manque quelque chose pour dire que ce concert était vraiment magique. en revanche je suis incapable de dire pourquoi. mais j’ai apprécié sa prestation, son univers. et puis dans la vie tout n’est pas magique et l’essentiel dans un concert c’est de ne pas s’ennuyer et de faire une belle découverte et ce ne fut pas le cas, vendredi soir, alors c’est gagné ! vive bordeaux chanson et vivement le prochain concert au satin doll : pascal parisot ! youpi !"

Lu sur le non moins excellent blog Christorama :

Christo :
"Soirée magique, yann mondon et son charme joyeux, zed van traumat et sa chanson tauromachiquement brelienne et bertrand belin et son onirisme noir et lyrique... beauté adorée... merci Bordeaux Chanson."

Dates Bordeaux Chanson au Satin Doll de Mars à Juin 2007

posté le lundi 5 mars 2007 à 15:33

- Bertrand Belin, Z. Van Traumat et Y. Mondon : vendredi 16 mars, c'est fait et c'était bien.
- Pascal Parisot : vendredi 13 avril. Première partie : Olivier Gallis, apéro-concert : Léolive (ça s'impose !)
- Alexis HK et Uztaglote : samedi 26 mai
(Jon Smith en apéro concert),
réservez ici
- Wally, Yannick le Nagard et Alain Sourigues : samedi 2 juin,
- Fête de la musique de Bordeaux Chanson : vendredi 22 juin
(avec plein d' "artistes-amis" de l'asso - soirée entrée libre).

Toutes ces soirées débutent à 19h au Satin Doll (18 rue Bourbon) et vous pouvez vous restaurer sur place.
Entrée libre aux apéro-concerts, payante de 12 à 15 euros à partir de 20h30, gratuite à tous nos concerts pour les enfants de moins de 12 ans.
Pré-ventes à la FNAC ou sur www.fnac.com

Prochaines dates au PMU

posté le vendredi 12 janvier 2007 à 11:25

- 5 janvier : Rouletabille
- 12 janvier : Mayna
- 19 janvier : Sfaxi
- 26 janvier : Hirsut'
- 2 février : Rouletabille
- 9 février : Sfaxi
- 16 février : Egon
- 23 février : Rouletabille
- 2 mars : Sfaxi
- 9 mars : Egon
- 16 mars : Rouletabille
- 23 mars : Egon
- 30 mars : Egon
- 6/04 : David Gentilini
- 13/04 : Eric et Matthieu
- 20/04 : Rouletabille
- 27/04 : David Gentilini
- 4/05 : Egon (remplace Sfaxi à l'arrache, il est comme ça Egon, c't'un fou)
- 11/05 : David Gentilini
- 18/05 : Sfaxi
- 25/05 : Rouletabille
- 1/06 : Egon
- 8/06 : Eric et Matthieu
- 15/06 : Egon
- 22/06 : Sfaxi
- 29/06 : Rouletabille

...et d'autres à suivre !

Découvrez ces artistes sur leurs sites respectifs :
- Egon (www.toutsuregon.com ou www.myspace.com/toutsuregon)
- Rouletabille (www.myspace.com/rouletabil)
- Sfaxi (derriereceslumieres.free.fr)
- David Gentilini (www.myspace.com/davidgentilini)

Bordeaux Chanson soutient les musiques libres

posté le lundi 10 juillet 2006 à 11:19

Parce que le monde change, Bordeaux Chanson se positionne en faveur des musiques libres. Vous n'en comprenez pas l'intérêt ? Lisez ceci :

Pourquoi la musique libre ?

  • Pour donner un cadre légal à l'artiste ayant choisi la gestion individuelle de ses droits d'auteur.
  • Pour laisser le choix à l'artiste de disposer légalement de son œuvre et de l'exploiter comme bon lui semble.
  • Pour rétribuer au mieux l'artiste sur l'exploitation de ses droits en réduisant le nombre d'intermédiaires.
  • Parce que la distribution de la musique a changé avec l'autoproduction toujours plus accessible et l'autodistribution par internet.
  • Parce que la musique est trop chère, et l'offre trop standardisée.

Quel intérêt pour le mélomane ?

  • Le mélomane accède à une base de données de titres légalement et librement disponibles.
  • Le mélomane a la certitude de n'enfreindre aucune loi sur le copyright.
  • Le mélomane découvre des artistes originaux qui n'auraient pas été lancés par une industrie de plus en plus frileuse.
  • Le mélomane sait qu'une majeure partie (ou la totalité) des recettes est destinée à l'artiste."

Quel intérêt pour l'artiste ?

  • Les démarches d'enregistrement des droits d'auteur sont considérablement simplifiées ;
  • L'artiste peut gérer exactement les autorisations d'exploitation de chacun de ses morceaux, il peut décider de céder les droits de certains morceaux (à but promotionnel par exemple) et de garder l'exclusivité sur d'autres ;
  • L'artiste touche la majeure partie des recettes sur son morceau ;
  • L'artiste n'a donc aucune obligation contractuelle permanente et systématique sur l'ensemble de ses œuvres (contrairement à la SACEM) ;
  • Lors d'un concert, l'artiste peut exiger que soit ajouté à son cachet la taxe SACEM que la salle aurait payée s'il y avait été inscrit.

source : http://www.musique-libre.org