Le premier clair de l’aube

C’est le nom du nouvel album de Tété qui sort aujourd’hui.

Voici ce qu’en dit le site d’RFI Musique :
« Sur des arrangements dépouillés, millimétrés, une rythmique binaire, la voix claire de Tété se place, révèle ses mélismes, ses vibrations, ses variations.
Enregistré sous la houlette du producteur américain Steve Berlin, à Portland, Le Premier Clair de l’aube lève le voile sur 12 titres à la redoutable efficacité : des ballades folk sucrées, des refrains percutants sertis de chœurs, des détails admirablement placés, un calibrage au poil…
Soit trente-six minutes septante, comme il le chante lui-même (36’70) pour entraîner l’auditeur dans son road-movie, son périple américain, à la recherche des racines du blues, du boogie-woogie, du rock’n’roll…
Dans cette aventure, chaque titre possède sa propre couleur, sa propre histoire. On pourrait se laisser impressionner, se laisser caresser au creux de l’oreille, se laisser séduire. Pourtant, malgré l’excellence de la production, le son léché agace… L’on rêverait de quelques défauts de fabrications, quelques poussières pour enrayer la mécanique, et l’on fantasme le charme d’heureux hasards ou d’accidents de parcours.
Sur cette architecture bien échafaudée, les mots de Tété se posent, phrases mystérieuses, délibérément énigmatiques. « En France, pays de lettres et de sciences, le public veut toujours comprendre les paroles ». Sûrement. Subsiste quand même l’impression que Tété force le non-sens, ou s’enferme dans son propre univers, dont il omet de nous donner les clés. En cherchant à retourner à ses sources, à dépouiller, à épurer, cet album inégal donne au final une impression d’artifices, une volonté d’avoir voulu trop bien faire… Dommage. »

Site d’RFI et interview ici.
Son Myspace .

1 réflexion sur « Le premier clair de l’aube »

  1. "Soit trente-six minutes septante, comme il le chante lui-même (36’70) pour entraîner l’auditeur dans son road-movie, son périple américain, à la recherche des racines du blues, du boogie-woogie, du rock’n’roll…"

    L’histoire a vraiment sa valeur que tout le monde peut-être intéressé d’. C’est la magie des histoires anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.