Delpech et les autres

J’étais passée complètement à côté de cet album de duos qui a remporté, semble t-il, un franc succès. Je retarde donc sérieusement, mais comme Michel Delpech a repris sa tournée après un petit ennui de santé, et est programmé à l’Olympia d’Arcachon le 1er avril prochain (sans blague) avec Berry en première partie, c’était l’occase d’en causer !

« Autant s’y faire : l’heure est aux duos. Après Françoise Hardy et avant Jean Guidoni, Michel Delpech vient lui aussi de convier quelques confrères à reprendre ses vieux succès. Invités prestigieux : Souchon, Cabrel, Jonasz, Cali ou Bénabar ont immédiatement joué le jeu. Comme si Delpech, après un interminable purgatoire, retrouvait enfin l’estime des siens. Pourquoi s’en étonner ? Ces chansons-là ne vieillissent pas. Au-delà des modes et des générations, les uns et les autres les entonnent d’ailleurs avec délectation, savourent ces fleurons d’une variété qui n’avait d’autre ambition que d’être honnête et populaire. Et même si le casting du disque reste bien trop cadré pour être spontané (Cabrel en chantre de la ruralité, Bénabar en pilier de bar de chez Laurette ou Julien Clerc en poète ébahi devant un vol d’oies sauvages…), l’ensemble dégage un agréable parfum de plaisir partagé. Rien à voir en tout cas avec l’album figé de Françoise Hardy… Ici, vous risquez même, vous aussi, de fredonner en douce ces vieux tubes pas si creux. Ils nous viennent d’une époque où Delpech était non seulement chanteur, mais aussi vedette. C’était bien, c’était chouette.
Valérie Lehoux 1 CD AZ. Valérie Lehoux
Telerama n° 2973 – 06 janvier 2006

1 réflexion sur « Delpech et les autres »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.